Devenez un expert GRP en deux leçons simples (1/2)

 

 

Explication simple : En radio, le GRP sert à évaluer l’impact d’une campagne de publicité en tenant compte de 2 paramètres :

  1. le nombre de personnes ciblées qui entendront votre message.
  2. le nombre de fois que chacune de ces personnes ciblées entendront votre message.

Vous devez savoir que pour réussir une campagne de publicité il ne suffit pas seulement de toucher le maximum de personnes mais qu’il est surtout important de toucher les personnes ciblées de manière répétitive.

Explication technique : Un GRP (de l’anglais Gross Rating Point) est un indice de pression d’une campagne publicitaire sur un groupe cible donné. Il s’agit du nombre moyen de chances de contacts d’une campagne publicitaire rapporté à 100 personnes de la cible étudiée. Le GRP est calculé à l’aide de la formule suivante: taux de couverture (ou taux de pénétration nette en %) multiplié par la répétition moyenne (PN x ODE = GRP).

Exemple : Une campagne sur votre radio permet d’atteindre 10,5% des femmes entre 18 et 49 ans dans votre département (chiffre obtenu à partir des données Médiamétrie, du nombre et de l’emplacement des spots). Si l’ensemble de cette population cible a l’occasion d’entendre 4 fois le message publicitaire, on obtient un GRP de 10,5 x 4 = 42

Comment peut-on mesurer les occasions d’écoute (ODE) ?

Il s’agit du nombre de contacts par auditeur ciblé, ou encore de la répétition, de la fréquence. Les agences médias disposent pour cela d’un logiciel qui intègre les données Médiamétrie, quart d’heure par quart d’heure. En fonction de l’emplacement de vos spots, le logiciel va calculer combien de chances votre public cible aura d’entendre le message. Une autre méthode plus empirique consiste, à partir de la durée d’écoute quotidienne moyenne, de déterminer combien de spots il faudrait planifier pour atteindre au moins une fois chaque auditeur ciblé. Si votre durée d’écoute quotidienne moyenne est de 90 minutes, en théorie, il faut diffuser 9 spots pour atteindre au moins une fois chaque auditeur entre 6h et 19h.

Avec du bon sens et en fonction du dispositif choisi vous pouvez avoir une idée de la répétition moyenne. Si vous placez vos spots toujours dans les mêmes écrans vous obtiendrez avec peu de spots une répétition plus rapide et mieux ciblée qu’avec un dispositif en floating.

Dans un prochain article, nous étudierons la qualité du GRP, car il y a des bons et des moins bons GRP. Tout dépend de la stratégie recherchée.

Un commentaire pour “Devenez un expert GRP en deux leçons simples (1/2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.