Découvrez ce que gagnent vos clients, les artisans et commerçants français

Fédération des centres de gestion agréés

La 18ème édition du recueil « Chiffres et Commentaires » publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA – 400 000 TPE et 114 centres de gestions agréés en France) passe au crible les revenus des artisans et des commerçants en 2011. Une enquête inédite qui compare les performances de 75 professions du commerce et de l’artisanat dans 11 secteurs d’activité.

Principaux enseignements.

Qui parle de crise ? En 2011, l’activité des petites entreprises du commerce et de l’artisanat a redémarré : +2,6% contre +0,9% en 2010. Hausse du chiffre d’affaires et stabilité de la variation des bénéfices avec un résultat courant moyen qui s’établit à +2,3% (contre +2,1% l’année précédente).

Globalement, les commerçants et les artisans renouent avec la croissance dans un contexte économique pourtant toujours préoccupant. Et ces deux indicateurs statistiques dissimulent en réalité de fortes disparités sectorielles. Si les transports (+4,4%) et le bâtiment (+4,3%) font la course en tête, la culture et les loisirs (-0,2%) ainsi que la santé (+0,9%) figurent en queue de peloton.

Le palmarès des revenus

L’analyse comparative des résultats courants bruts (avant versement des cotisations sociales dues par le chef d’entreprise) laisse apparaître d’importants écarts entre les différentes professions. En 2011, le résultat courant moyen brut, tous secteurs confondus, s’élève à 50 000 € (contre 48 000 € en 2010). Mais il chute à 42 000 € si l’on exclut les métiers de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) dont les niveaux élevés de revenus « gonflent » artificiellement les moyennes statistiques.

  • Ils gagnent moins de 33 000 € : 17 professions réalisent un résultat courant brut inférieur à 2 fois le SMIC annuel brut (33 000 €). 3 occupent la première marche du podium : L’antiquité-brocante : 32 000 € La cordonnerie : 32 000 € La restauration rapide : 32 000 €

  • Ils gagnent entre 33 000 et 41 250 € : 16 professions dégagent un résultat courant brut qui oscille entre ces deux seuils. 3 arrivent en tête avec des résultats quasiment identiques : La maroquinerie : 41 000 € L’électroménager-TV-HIFI : 41 000 € Les cafés-restaurants : 40 000 €
  • Ils gagnent entre 41 250 et 49500 € : 25 professions affichent un résultat courant brut compris dans cette deuxième tranche. Trois se partagent la première place : La boulangerie-pâtisserie : 49 000 € La charcuterie : 49 000 € La maçonnerie : 49 000 €
  • Ils gagnent plus de 49 500 € : 19 professions enregistrent un résultat courant brut supérieur à 3 fois le SMIC brut annuel (49 500 €). Les trois premières sont : La pharmacie : 168 000 € L’optique-lunetterie : 93 000 € Le transport de malades (ambulances) : 79 000 €

Pour en savoir plus : http://www.fcga.fr (Catégorie : Observatoire de la Petite Entreprise, « Combien gagnent les commerçants ?« )
Commander la publication (45 € TTC)
Découvrez ce que gagnent vraiment les 20 artisans-commerçants retenus par le JDN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.