Radiodays Europe 2013 – Le Futur de la Radio en 4 mots clés : Multiplateforme, Digital, Technologie et Evolution

RADIODAYS EUROPE 2013 BERLIN

Avec 1100 participants, les Radiodays Europe 2013 se sont hissés au sommet des événements radio internationaux et n’ont plus rien à envier aux mythiques conférences américaines. Un contenu pertinent, des intervenants de haut niveau et globalement un baromètre pointu sur l’évolution de notre industrie. Je me suis concentré sur les thèmes relatifs aux développements futurs et à la monétisation de la radio (les consultants spécialisés dans les programmes auront aussi trouvé leur compte).

Les tendances de la conférence 2013  en 4 mots clés :

Multiplateforme. La question n’est plus de savoir si cela est nécessaire mais d’étudier les meilleures expériences. Les turcs de Karnaval.com ont une nouvelle fois impressionné avec leurs développements multiplateformes (apps pour smartphones, tablettes, smart TV, website, radios personnalisées…). Ali Abhary, le CEO de Spectrum Media Istanbul a épaté la galerie avec son concept de R-commerce (pour radio e-commerce). Les industriels ont présenté les autoradios digitaux qui arrivent maintenant dans les voitures bon marché (Dacia, Renault, Fiat, Ford…) qui vont booster l’écoute digitale mobile et ouvrir de nouveau espaces de monétisation.

Digital. Il est évident qu’il n’y a, à terme, pas d’avenir pour la radio analogique dans un univers digital. Que l’on parle de DAB, DAB+, RNT, de webradio, radio hybride, DNS… le digital est partout. Le projet de l’EBU d’intégrer dans tous les récepteurs une puce qui permet d’écouter gratuitement la radio qu’elle soit analogue ou digitale pourrait finir par mettre tout le monde d’accord et libérer l’industrie du joug des opérateurs de téléphonie.

A voir, la campagne de promotion britanique pour la radio digitale «If you love radio, go digital» incarnée par le personnage D-Love :

http://www.youtube.com/watch?v=2X7fSBCVf_8

Technologie. La technologie était présente dans la majeure partie des conférences : Géolocalisation, pop up stations, R-commerce, données associées, synchronisation audio et visuel, video, serveurs de publicité, cpm, capping, mid roll, streamings, contenus personnalisés, crowdcasting, programmes interactifs, Eurochip, DNS, Audio QRcode, mobile couponning, API, curation… Voici les nouveaux territoires avec lesquels se construit aujourd’hui la radio du futur.

Evolution. L’évolution des plateformes comme Spotify (Pandora aux USA) doit être prise très au sérieux. La radio doit exploiter ses fondamentaux mais ne pas se laisser doubler par les innovateurs venus du monde de l’internet. L’évolution n’est pas seulement technologique mais elle concerne aussi les hommes qui font la radio et la monétisent. La manière de vendre la radio évolue et le personnel doit être formé pour ce changement. La créativité revient au centre de la négociation. Les performances se mesurent désormais en STROI (short term return on investment). Le commercial doit évoluer vers un consultant média. Relationnel et données se conjuguent, radio et internet se confondent. 

 

Le petit clan de francophones présents à Berlin a une nouvelle fois constaté que la représentation française à ce genre de conférence est très minoritaire. J’ai compté une vingtaine de français pour plus de trente suisses. Au milieu de 1100 professionnels  internationaux c’est symptomatique. Les français n’ont-ils pas besoin de fréquenter ce genre d’événement ? Le futur de la radio ne concerne-t-il personne dans l’hexagone ? Si vous n’avez pas eu la chance de participer à cette conférence 2013 il vous reste une autre solution pour prendre  le pouls de l’industrie, pour vous immerger dans l’avenir de la radio et développer les bonnes stratégies sans oublier de monter dans la bonne locomotive : faites appel aux consultants qui reviennent de Berlin plus experts que jamais !

Michel Colin
Mediatic Conseils

Un commentaire pour “Radiodays Europe 2013 – Le Futur de la Radio en 4 mots clés : Multiplateforme, Digital, Technologie et Evolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.