Tendances 2015 : le futur de la radio est sur mobile

internet-trends-2015-radiopub

XAPPmedia a décortiqué le rapport de Mary Meeker (KPCB, mai 2015) présentant les tendances internet 2015 pour en extraire les infos concernant le média radio. Résumé en 5 points :

1. Depuis 2011, le temps passé sur mobile a considérablement augmenté, passant de 8% à 24% en 2015 (+200%), tandis que le temps passé à écouter la radio AM/FM a décliné de 31% (16% en 2011 vs 11% en 2015). Le temps passé sur mobile englobe toutefois l’écoute webradio et la consommation de contenus audio en streaming.

chart1-percent-time-media

2. L’augmentation de la durée d’écoute radio est uniquement due à la progression de l’écoute radio internet : la radio AM/FM a perdu 7 minutes d’écoute entre 2011 et 2015 alors que la radio internet a gagné 13 minutes d’écoute entre 2014 et 2015 (eMarketer, 2015).

 

chart2-share-time-broadcast-internet-radio

3. Les investissements publicitaires augmentent très nettement pour le mobile : $100 millions dépensés dans le mobile en 2010 et selon eMarketer et BIA/Kelsey, entre $2.75 à $2.90 milliards seront investis en 2015. La tendance est à la stagnation pour les investissements radio AM/FM, voire à la baisse si l’on prend en compte l’inflation (- $1.3 milliards entre 2010 et 2014 en intégrant l’inflation).

chart3-percent-advertising-spend

4. L’écart entre la consommation radio et les investissements pubs qui sont dédiés au média tend à réduire. Ceci s’explique toutefois par la baisse de la consommation radio plutôt que par l’augmentation des investissements publicitaires. A l’inverse, la conso média sur mobile évolue plus vite que les investissements pubs mobiles, d’où le ratio négatif dans le graphique ci-dessous.

 

chart4-ad-share-vs-media-time-share-gap

5. Bien que la radio AM/FM ne soit pas en péril, l’avenir de la radio est clairement digital : les nouveaux moments d’écoute générés par internet et la multiplication des supports sont de réelles opportunités en termes de monétisation. Les broadcasters doivent s’adapter aux nouveaux usages du média et au comportement changeant des auditeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.