2017, année de la publicité mobile. Pourquoi ce marché échappe aux radios ?

Avec +64% au dernier trimestre 2016, on peut parler d’une véritable explosion des dépenses publicitaires sur le canal mobile. En 2017, plus de 60% des dépenses en pub mobile seront écoulées au sein des deux écosystèmes Facebook et Google. L’achat programmatique devrait représenter une part prépondérante des investissements publicitaires d’ici 3 ans. Le format vidéo sur mobile est une véritable opportunité pour les annonceurs.  La data est l’or noir des médias…

Pourtant, les radios passent à côté de cet eldorado. Pourquoi et comment y remédier ?

Si besoin, voici une synthèse et une infographie pour devenir incollable sur le mobile (cliquez sur les images):

Voici les deux  principales raisons qui expliquent le retard des radios en matière de publicité mobile.

  1. L’absence de culture digitale de certains dirigeants et équipes radios est un frein considérable, pour ne pas dire un boulet. Les recettes du passé ne sont pas applicables au développement digital. Il faut « changer de logiciel ». Mais cet effort, financier autant qu’intellectuel, n’est pas encore à l’ordre du jour, car …
  2. La rentabilité du média traditionnel aveugle de nombreux dirigeants qui ne voient pas encore de centre de profit significatif dans le digital. C’est pourtant ce manque d’anticipation qui a déjà coulé de puissantes et belles entreprises de médias. A ce n’est pas fini.

Comment y remédier ? Voici 5 pistes pour commencer :

  1. Commencer par une vraie réflexion stratégique sur les enjeux, les contraintes, les objectifs. Un travail à faire avec un oeil extérieur, expert en digital. Il est inutile d’engager une transformation digitale avant d’avoir tracé la route.
  2. Ne pas chercher à reproduire les vieilles recettes du passé, mais exploiter les expériences réussies par d’autres.
  3. S’intéresser en priorité à l’expérience utilisateur plutôt qu’à des formats publicitaires qui n’intéressent ni les auditeurs ni les annonceurs.
  4. Impliquer toute l’organisation. Car demain on ne fera plus la différence entre les activités traditionnelles et digitales, tout sera intégré, évident. Il s’agit d’une véritable révolution dans l’organisation d’un média, qui concerne autant la rédaction, l’antenne, la promotion, les ventes, la technique que le back office.
  5. Accompagner les annonceurs, qui ont besoin de formation, de pédagogie, de conseils stratégiques.

 

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

Vous avez besoin d’aide pour la transformation digitale de votre média local ? Vous voulez approfondir certains sujet de cet article ? Vous cherchez à développer les revenus digitaux  de votre radio ? Vos commerciaux ont besoin d’accompagnement pour devenir des conseillers multimédias ? Vous aimeriez organiser des workshops pour vos annonceurs ?  Ne reproduisez pas les modèles du passé ! Evitez de faire des erreurs, des expériences hasardeuses. Profitez de l’expertise d’un consultant qui vous fera gagner du temps et donc de l’argent rapidement.

Appelez maintenant Michel Colin au +33 (0) 6 76 15 04 05 (michelcolin (@) mediatic.ch) pour un premier contact téléphonique ou inscrivez-vous à la prochaine formation « Générer des revenus digitaux locaux simplement » qui se déroulera à Paris le 9 juin prochain. Cliquez ICI.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *