L’avenir du paysage médiatique vu par les régies publicitaires belges


(Source Var.be)  Le 3 octobre 2017, les régies audiovisuelles belges – dont la Var – ont organisé Tell A Vision. Cette troisième édition était intégralement placée sous le signe de l’avenir du paysage médiatique. Durant la matinée, plusieurs éclairages marquants ont été livrés afin de pouvoir produire des pubs télé fortes. Dans l’après-midi, c’est la radio qui était à l’honneur, en sa qualité de média aussi innovant qu’inoxydable. A retenir de cette journée :

La télévision reste un média à haut impact

Mark RitsonSi l’on en croit Mark Ritson (professeur de marketing à la Melbourne Business School), la télévision n’est pas moribonde, loin de là. Si nous avons parfois tendance à la sous-estimer, c’est parce que nous sommes trop centrés sur nous-mêmes et sur nos pairs. A l’inverse, les médias numériques sont souvent surestimés et mal jugés: « Comparer un téléspectateur et un visionnement YouTube, cela revient à mélanger des pommes et des congélateurs ». Même la génération Y, pourtant si difficile à toucher, regarde encore 3h30 de télévision par jour.

« 60/40 constitue la règle d’or entre réputation et promotion »

Les BinetLes Binet, head of effectiveness chez adam & eve DDB UK, a expliqué pourquoi il faut consacrer 60% de son budget publicitaire au brand building et 40% à l’activation. Parce que ces deux éléments sont synergiques. En synthèse: attaquez dans l’émotionnel, car la raison prendra de toute façon le dessus lors de la décision d’achat. La télévision joue un rôle important dans ce domaine: il s’agit non seulement du média possédant la plus vaste audience, mais aussi le plus grand impact émotionnel.

‘La pub sur mesure’ ouvre de nouvelles perspectives

Telenet & ProximusAdressable Advertising’ était le thème choisi pour une table ronde à laquelle ont notamment participé Bart Swimberghe (Proximus) et Bart Cobbaert (Telenet). Que faut-il en retenir? Que les études et essais battent son plein et que les premiers résultats sont positifs. Pas d’opt-out, affirme Telenet, car le consommateur semble apprécier la pub qui correspond à ses centres d’intérêt. Les acteurs de ce domaine planchent pour l’instant sur l’harmonisation des normes, dans le but de rendre le système plus simple et plus convivial. En attendant, les annonceurs testent ces nouvelles fonctionnalités à qui mieux.

« La radio construit la réputation d’une marque”

Mark BarberLes marques sont encore trop peu nombreuses à utiliser la radio comme brand builder. Pourtant, les opportunités sont innombrables, comme le révèle l’étude de Mark Barber pour Radiocentre. En intégrant la radio dans le mix, les annonceurs augmentent l’audience et ils donnent au consommateur des raisons supplémentaires d’acheter ses produits. La télévision génère 23% des motivations d’achat en moyenne. Quand le mix contient aussi la radio, ce chiffre grimpe à 29%.

(Re)voyez les présentations de quelques orateurs phares sur le site Web de Tell A Vision.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.