L’algorithme de Facebook favorise les médias locaux qui génèrent des conversations

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

On entend souvent dire que Facebook est en perte de vitesse. Définitivement, c’est faux. En vérité, Facebook n’a jamais été aussi fort au sein de l’écosystème social media.

Le 11 janvier 2018, Mark Zuckerberg annonçait des changements importants dans l’algorithme qui régit le fil d’actualité de Facebook. Les éditeurs pouvaient alors craindre que leur audience s’en trouve affectée.

Dans les faits, les pages ont perdu de leur portée (personnes atteintes) sans toutefois impacter le volume d’interactions généré sur les pages. Ce qui signifie que l’algorithme serait plus précis dans la distribution des contenus. La volonté de Facebook de générer des interactions entre membres porte donc ces fruits. Enfin, l’apport en audience des pages est resté stable.

 

Facebook favorise la diffusion de contenus de proximité et privilégie toujours les liens, à condition qu’ils génèrent des conversations (commentaires, partages).

 

Et pour les médias locaux ? Jonathan Le Borgne, consultant en stratégie Social Media, a comparé les pages Facebook de 93 journaux locaux et constaté que 90% d’entre-eux ont plutôt enregistré une progression que leurs interactions entre janvier 2018 et septembre 2019. Tous les détails ICI.

Sources : Jonathan Le Borgne & SMILe, la nouvelle newsletter de Ouest Médialab, organisateur du Festival de l’info locale (FIL).