Prévisions stables pour le marché pub radio en 2020, à condition de développer la commercialisation de solutions digitales.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Croisons les sources pour établir des prévisions solides pour 2020. En synthèse ; le chiffre d’affaires du média radio restera relativement stable au fil des prochaines années, porté par les revenus générés par le digital. Il est important de consolider les ventes traditionnelles (la radio à encore de la marge en local) mais il est incontournable de développer la commercialisation de solutions hors FM, en particulier l’audio en ligne (sponsoring des podcasts, publicité sur le streaming en ligne de la radio), la monétisation des publications Facebook et Instagram (jeux et vidéos), l’exploitation des bases de données auditeurs (emailing, sms, newsletters) et accessoirement du display (bannières, habillage intégral).

 

Selon les nouvelles prévisions Magna/IPG Mediabrands la croissance des investissements publicitaires restera positive en France en 2020 à +3,5%, en retrait par rapport à 2019 ( +4,6%)

Le retour des événements cycliques en 2020 (élections américaines, Jeux Olympiques au Japon, UEFA Euro 2020) vont atténuer l’impact du ralentissement économique mondial et doper l’activité marketing.

 

D’après le rapport «This year, next year» publié par GroupM (WPP) la radio devrait progresser de 1,4% en 2020 et se maintenir durant les années suivantes.

La part de marché publicitaire de la radio devrait légèrement fléchir mais beaucoup moins que celle de la presse écrite qui va continuer à s’effondrer. Il faut aussi tenir compte du fait que la commercialisation digitale contribuera à cette stabilité. Il est donc primordial de développer les revenus digitaux pour consolider ou envisager une croissance des revenus.

 

 

Zenith (Publicis Media) publie des prévisions 2020 plus pessimistes pour le média radio en France .

 

La vidéo en ligne et les réseaux sociaux affichent toujours des prévisions de croissance insolentes pour 2020.

C’est clair, pour les radios les leviers de croissance se situent dans la capacité à commercialiser leurs réseaux sociaux (publications jeux-concours, vidéos). Des ventes additionnelles qui permettent de grignoter une part du gâteau mais qui permettent aussi de consolider le chiffre d’affaires traditionnel.

 

 

La compilation CB Expert permet de visualiser d’un coup d’oeil l’évolution du marché publicitaire mondial.

Les chiffres de la radio sont relativement homogènes et prédisent aussi à l’échelle internationale une relative stabilité des revenus publicitaires.

 

Les radios qui souhaitent 1/ configurer une offre commerciale digitale (audio en ligne, réseaux sociaux, vidéo, display, bases de données) et 2/ former les commerciaux à la vente de ces solutions peuvent suivre la formation inter  « La commercialisation Radio + Digital » du 6 février 2020 à Paris.

Infos et inscriptions (attention places limitées à 8 stagiaires).

 

Michel Colin
Mediatic Conseils