LE SALON DE LA RADIO ET DE L’AUDIO DIGITAL 2020 DÉVOILE SES NOUVEAUTÉS

« Radio solide, Audio liquide. »

PARIS – Grande Halle de La Villette
Jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 janvier 2020
www.connectonair.com – www.salondelaradio.com

 

En 2020, le Salon de la Radio et de l’Audio Digital prend encore de l’ampleur. Avec plus de 7 500 visiteurs attendus (dont 35% d’internationaux), 160 exposants et plus d’une centaine de conférences, masterclasses et ateliers spécialisés en  3 jours, le salon devient l’évènement le plus important du secteur en Europe. L’entrée reste 100% gratuite pour les professionnels pendant toute la durée de la manifestation. Le thème de l’année est Radio Solide, Audio Liquide.
 
Cette année l’Allemagne et l’Autriche seront les deux pays à l’honneur avec un pavillon dédié. La présence d’un constructeur automobile et de plus de 15 exposants allemands au autrichiens sur un espace de près de 100m² confirme la bonne santé du marché radio et audio digital outre-rhin. Enfin chaque soir à partir de 19h00, la« Biergarten, » un bar à bière haut en couleurs sera ouvert aux visiteurs.
 
L’innovation, sous toutes ses formes, tiendra une place centrale. L’espace Podcast&Co s’agrandit pour devenir le POD.Village, avec une nouvelle scène sonorisée pour les conférences et présentations techniques. Le stand In-car XP,dédié aux expérimentations radio et audio digital embarquées, permettra de découvrir les dernières avancées du secteur automobile. Le pavillon DAB+ sera encore une fois le point de rencontres entre tous les acteurs de la radio numérique terrestre.
 
La seconde édition du REBOUNCE AUDIO, le hackathon du salon, permettra de s’immerger en direct avec des équipes pluridisciplinaires dans les méandres du futur de la radio et de l’audio digital : nouveaux formats, nouvelles écritures, musique…
 
Plébiscités par les professionnels, les deux nouveaux espaces thématiques sont reconduits. THE SALES HOUSE, une zone privatisée de 250m² et une salle de 90 places pour accueillir les conventions et réunions interprofessionnelles pour favoriser les rencontres autour des nouveaux enjeux.
 
Le MUZICENTER DISCOVERY qui offre un espace lounge et showcase de 250m² ouvert aux artistes s’agrandit encore. Au programme : la convention nationale des Indés Radios, la journée nationale des radios du réseau RCF…Et attenant au Muzicenter Discovery, les Muzicenter Meetup proposent des rencontres face à face entre labels et directeurs des programmes.
 
160 exposants, plus de 7 500 visiteurs attendus pour une centaine d’évènement en 3 jours sur plus de 4 000 m² à la Grande Halle de la Villette.


La cérémonie des Grands Prix de la Radio et de l’Audio Digital est programmée le jeudi 23 janvier à 18h.

Les Prix des Jeunes Talents de la Radio et du Net, qui ouvre cette année une catégorie Podcast, aura lieu le vendredi soir à partir de 16h.
 
Pour plus d’informations, explorer les archives, s’inscrire au salon et écouter La radio du Salon de la Radio, rendez-vous sur : CONNECTONAIR.COM.

    

Source : Communiqué de presse – Contact Presse : Pierre Maurel pierre@agenceprp.com / port. 06 29 48 65 10

 

Médiamétrie lance la mesure d’audience du Replay Radio et des Podcasts natifs

Médiamétrie innove et lance une mesure d’audience du Replay Radio (contenus écoutés après leur passage à l’antenne) et des Podcasts natifs (contenus audio originaux).

Cette mesure délivre aux souscripteurs des indicateurs clés sur l’audience de ces contenus : nombre d’auditeurs, volume et heures d’écoute, profils des auditeurs.

Elle s’appuie sur un panel France entière de plus de 3 000 individus âgés de 13 ans et plus, répondant quotidiennement et équipés d’un audimètre individuel porté. Basé sur la technologie du watermarking (code inaudible inséré dans le son par les éditeurs), cet audimètre identifie toutes les écoutes réalisées par les panélistes tout au long de la journée.

Ce dispositif s’adresse aux acteurs ayant déployé cette technologie.

 

Produite dans un premier temps avec une périodicité mensuelle, cette mesure est complémentaire de la mesure propriétaire eStat Podcast, mise en place par Médiamétrie dès 2009, qui dénombre quotidiennement les volumes de téléchargements de manière exhaustive, avec un niveau de granularité suffisamment fin pour délivrer des résultats par émission, par épisode.

« Cette nouvelle mesure répond à un vrai besoin du marché, déclare Emmanuelle Le Goff, Directrice du Département Radio de Médiamétrie. Le replay et les podcasts font aujourd’hui partie des usages courants. Ces formes d’écoute, au-delà du live, s’inscrivent dans un univers audio élargi. Médiamétrie accompagne ces usages et propose aujourd’hui une mesure inédite et complémentaire des dispositifs existants. »

 

Sources : Communiqué de presse de Médiamétrie à télécharger ici

 

RCA invite une centaine d’annonceurs à Nantes pour un Workshop sur l’efficacité radio

 

 

Si vous aussi vous souhaitez organiser une conférence pour vos prospects et annonceurs, contactez michelcolin@mediatic.ch 

2 exemples de monétisation des médias aux USA

Face à la baisse des ventes des journaux imprimés et des revenus publicitaires, le modèle du « non-profit » se développe de plus en plus aux USA.

Les médias américains recourent à présent aux dons pour financer une partie, ou la totalité de leur travail journalistique. Malgré le fait que le journalisme à but non lucratif existe depuis les débuts de l’ère du journal, le phénomène se développe de plus en plus. La famille des médias « non-profit » s’agrandit avec « The Salt Lake Tribune » un journal centenaire qui va à son tour recevoir des dons de la part de ses lecteurs.

Malgré les quelques restrictions imposées aux journaux (comme l’interdiction de faire campagne pour un candidat politique), la présidente de Local Media Association, Nancy Lane, considère cette nouvelle formule comme « un modèle d’avenir ».

Les médias américains sont aujourd’hui nombreux à recourir à de nouvelles pratiques pour monétiser leurs médias, de part le « non-profit » entre autre, mais aussi grâce au succès des podcasts.

Le cabinet d’étude de marché américain Forrester, prédit une explosion de l’information locale qui revient sur les devants de la scène avec de nouveaux modèles économiques.

Le digital séduit également et on voit apparaître un fort développement des podcasts dont les revenus devraient doubler et  « devraient dépasser le millard de dollars en 2020 aux Etats-Unis » selon Forrester.

Sources : SMILe est la nouvelle newsletter de Ouest Médialab, organisateur du Festival de l’info locale (FIL).

 

Choses à Savoir, le podcast natif français qui bat tous les records

En 4 ans, Choses à Savoir s’est imposé comme LE podcast incontournable de la connaissance. Derrière les 3,5 millions d’écoutes mensuelles, Louis-Guillaume Kan-Lacas, 41 ans, qui a fait de son podcast un job à plein temps: il produit, au minimum, 90 épisodes par mois.

Voici l’interview publiée dans Le POD n°2, le premier guide grand public, entièrement gratuit, pour tout connaître de l’univers du podcast.

Comment est né Choses à Savoir ?

Je me suis replongé dans le podcast, parce qu’il y a une quinzaine d’années, j’avais créé, pour la marché américain, un podcast pour apprendre le français, que j’ai revendu depuis. J’avais envie d’une nouvelle formule. J’ai trouvé cette voie-là qui consiste à répondre à des questions de culture générale, sur différents thèmes.

Comment s’est déroulée l’aventure ?

Le succès de la chaîne Culture générale a été très rapide. J’ai ensuite créé les chaînes: Sciences, Santé et Histoire, puis la chaîne Petit Curieux pour les enfants, Parler anglais et enfin Choses à Savoir Quiz: un quiz de culture générale quotidien. Cela fait donc sept chaînes, mais je ne compte pas en rester là.

Quel est votre rythme de production ?

Un épisode par jour du lundi au vendredi sur la chaîne Culture Générale. Un par jour sur Sciences, quatre par semaine sur Santé, Quiz et Parler anglais et trois par semaine sur Histoire et sur Petits Curieux. Au total entre 90 et 100 épisodes par mois.

Vous êtes toujours seul dans vos podcasts ?

Sauf sur la chaîne Parler anglais. Sinon je suis seul. Sur les chaînes Sciences et Santé, j’ai recours à des rédacteurs, pour des questions de facilité. Mais je cherche quelqu’un pour la suite, pour prendre en charge d’autres chaînes.

Le célèbre réseau de podcasts « Choses à savoir » vient de passer la barre des 3,5 millions d’écoutes mensuelles. Et de ce fait, il prend la tête des premiers réseaux de podcasts français en terme de volume d’écoute.

C’est devenu votre activité principale. Vous en vivez comment ?

Il y a plusieurs moyens de monétiser les podcasts. Le moyen historique c’est le sponsoring. Je démarche des entreprises pour trouver des annonceurs pour des campagnes de pré-roll. Depuis peu, il y a de l’insertion dynamique par Acast ou SoundCloud. Je loue aussi mes catalogues: des applications ou des sites web peuvent diffuser mes milliers de podcasts. Je produis pour des tiers: Majelan m’a commandé une série de 100 épisodes sur l’histoire des inventions. Je fais du conseil pour les structures qui veulent se lancer dans le podcast, j’ai aussi des revenus publicitaires plus traditionnels via le site chosesasavoir.com et j’ai publié quatre livres et des jeux de société relatifs à la culture générale.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

J’ai débuté avec mes fonds propres et comme j’avais une cadence de publication assez importante, cela a intéressé les annonceurs assez rapidement. Dans les difficultés, j’avais lancé une série sur les neurosciences et le cerveau qui me demandait énormément de temps et de préparation.

Vous réussissez à vous renouveler ?

C’est un combat hebdomadaire ! Je fais feu de tout bois: mes lectures, internet, ce dont on me parle, les retours que j’ai, les émissions ou les films que je regarde… Il y a des sujets qui marchent moins bien. Ceux qui fonctionnent bien sont ceux qui concernent les gens.

C’est quoi un sujet qui marche ?

C’est un sujet qui fait 30 000 écoutes dans la semaine. Dès le départ, j’ai misé sur le format court: apporter une connaissance en moins de 3 minutes. Aujourd’hui, Choses à Savoir, toutes chaînes confondues, totalise 3,5 millions d’écoutes par mois, en route vers les 4 millions!

L’info en plus : Louis-Guillaume Kan-Lacas lance aujourd’hui même une nouvelle chaine: Choses à Savoir Voyage !

Sources : https://www.lepod.fr/ et https://www.lalettre.pro/Les-podcasts-Choses-a-savoir-passent-la-barre-des-3-millions-d-ecoutes_a20355.html

Le site Choses à savoir : https://www.chosesasavoir.com/

 

 

 

 

RAIN Summit Europe, la 8e conférence internationale de l’audio digital est de retour à Londres

La conférence RAIN (RAdio INternet) est de retour à Londres le 13 novembre 2019

Cet événement international couvre le spectre de l’audio numérique. Entre conférences et tables rondes, le paysage audio digital sera abordé par de nombreux conférenciers internationaux et des principaux radiodiffuseurs britanniques et européennes.

L’événement couvrira entre autre le podcasting, l’interactivité en ligne, en streaming, à la demande à domicile, sur mobile, etc.

La conférence a lieu au Centre de Congrès Fitzrovia pour une journée de présentation, en commençant avec l’intervention de Kurt Hanson, fondateur de RAIN et fondateur/CEO d’AccuRadio. La suite du programme sera annoncé prochainement sur le site internet officiel.

RAIN Summit Europe 2019

 

INNOV’AUDIO PARIS : LA CONFÉRENCE 100% AUDIO DIGITALE A NE PAS MANQUER

L’ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias) présente la seconde édition de Innov’Audio Paris le 20 novembre prochain au Studio 104 de la Maison de la Radio.

La Lettre Pro de la Radio, CB News et Offre Media s’associent à l’ACMP et de nombreuses autres organisations, notamment: Association AACC, ARPP, GESTE, IAB France, IREP, SRI, Union des Marques, UDECAM… à l’occasion d’Innov’Audio Paris 2019.

Cette 2e édition de conférence dédiée 100% à l’audio digital saura ravir les différents professionnels de la communication (agences de création et agences médias, experts locaux et internationaux, régies) mais aussi les nouveaux entrants sur le marché.

Avant le cocktail audio digitale et la remise des différentes étoiles, vous découvrirez au programme de la conférence:

  • Un an de croissance et de nouveaux projets : La Lettre Pro de la Radio
  • 1er Bilan : les assistants vocaux
  • Ad-tech : monétisation et innovations technos
  • La Parole aux éditeurs : le podcast un outil très puissant pour créer un territoire de marque et lancement de la 1ère mesure de diffusion des podcasts
  • L’Ecosystème Publicitaire : agences, régies et annonceurs
  • L’audio digital : la vision de Radio France
  • Remise des étoiles ACPM pour la meilleure progression d’une radio digitale
  • Remise des étoiles OFFREMEDIA qui récompense la meilleure initiative marketing/étude d’une régie radio
  • 19h30 : Cocktail

Entre conférences, démonstrations, animations et débats, Innov’Audio Paris dépeint l’écosystème audio digital en 2019.

Ouverture des portes dès 17h30
Inscriptions : cliquez-ici