L’efficacité du média radio en Belgique

VAR

 

Le mois dernier, la régie radio et TV belge Var publiait un rapport rassemblant les résultats d’études sur le ROI. A l’heure où il est essentiel pour les entreprises de justifier chaque investissement marketing et d’en présenter les impacts sur leur activité et leur marque, les annonceurs et marketers recherchent des outils efficaces pour mesurer le ROI à court et long terme de leurs investissements média. Mi-2014, la Var a commissionné le bureau d’études GfK pour réaliser des entretiens avec 25 entreprises FMCG* belges sur leur perception du ROI en pratique et sur les critères qu’elles utilisent pour évaluer leurs campagnes : les variables telles que l’image de marque ou le trafic en point de vente sont-elles prises en compte ou seuls les résultats financiers sont mesurés ?

En parallèle, la régie a mesuré le ROI de la radio sur 13 campagnes FMCG monomédia et interrogé 15 entreprises de grande distribution à propos de leurs outils d’analyse.

Principaux résultats :

– Les objectifs des campagnes médias sont souvent difficilement mesurables (tels que soutenir et booster l’image de marque à long terme)

Le ROI est mesuré différemment en fonction des postes : les marketeurs ont tendance à utiliser une formule simplifiée basée sur le coût de l’espace et de la création de la campagne alors que les acheteurs incluent également le coût du personnel, du stockage et des éventuelles erreurs.

– Les marques FMCG ont conscience de l’importance du calcul du ROI mais ont encore des difficultés à le calculer de façon pertinente

Quel ROI pour les campagnes radio FMCG ?

– D’après l’étude réalisée par la Var, la différence en termes d’achat (volume et valeur) entre un groupe de consommateurs ayant entendu un spot FMCG à la radio VS un groupe n’ayant pas entendu le spot est significative :

– En moyenne, le nombre d’acheteurs a augmenté de 39% au sein du groupe ayant été exposé à la campagne VS 12% pour les non-exposés

– En moyenne, la valeur des achats du groupe ayant été exposé à la campagne a augmenté de 65% VS 26% pour les non-exposés

– En moyenne, le volume des achats du groupe ayant été exposé à la campagne a augmenté de 60% VS 15% pour les non-exposés

var-fmcg-roi-radiopub

Focus sur la grande distribution (les retailers) :

– L’objectif principal des campagnes média des retailers est l’augmentation des ventes, c’est donc le 1er indicateur clé dont ils tiennent comptent pour mesurer le ROI d’une campagne

– Les retailers disposant de façon régulière des chiffres exacts de vente, de part de marché, du montant d’achat moyen, etc. la mesure du ROI des campagnes promotionnelles est plus simple que celle des campagnes d’image

– Pour les retailers, les principaux indicateurs mesurés lors d’une campagne display en ligne sont le nombre de clics et le nombre de visites.

– De nombreux facteurs externes viennent compliquer le calcul précis du ROI (actions des concurrents, autres campagnes promo venant cannibaliser les actions mises en place pour un produit, etc).

Consulter le numéro complet de Varia Special Avril 2015.

* FMCG = Fast Moving Consumer Goods

 

Le mobile tire la croissance de l’e-pub en France

LOGO_Observatoire-e-pub

Le Syndicat des Régies Internet (SRI) a publié les résultats de la 13ème édition de l’Observatoire e-pub. Conduite par PwC en partenariat avec l’UDECAM, l’étude dresse le panorama du marché publicitaire digital français en 2014.

Le digital, 2ème média investi

Le digital reste derrière la TV (27%) mais dépasse pour la première fois la presse (24%) et récolte 25% des investissements, soit 2 896 M€ nets de chiffre d’affaires (+4% vs 2013).

Tiré par le mobile et le local, le search continue sa progression (+4% vs 2013) et représente 59% de la communication online (1745 M€). Le display croît davantage (+8%) et les investissements s’élèvent à 813 M€, grâce aux performances réalisées par la vidéo (+65%), la programmatique (+66%) et le mobile (+80%).

En revanche, l’affiliation, les comparateurs et l’emailing sont en recul de 6% par rapport à l’année précédente.

Un marché au fort potentiel de développement

Malgré une belle progression en 2014, le marché de l’e-pub en France (25%) est en dessous des performances des pays comparables et doit encore se dynamiser pour atteindre des résultats similaires à ceux de l’Allemagne (32%) ou le Royaume-Uni (37%). La croissance devrait se poursuivre en 2015, portée par des offres de plus en plus ciblées et le succès du mobile.

 

En France, les investissements dans la pub digitale devraient dépasser la TV en 2015

Magna Global

Filiale d’IPG Mediabrands, Magna Global publie plus de 40 rapports annuels sur les tendances et l’audience des médias, l’efficacité et les investissements publicitaires à l’échelle mondiale. Synthèse : Lire la suite

Le meilleur de tous les arguments de vente radio : le témoignage client

Les anglo-saxons l’appellent testimonial et utilisent la référence active comme un argument de vente majeur. On retrouve les témoignages clients sur le site internet de la radio, en vidéo, texte ou image, mais aussi dans les argumentaires, kit média, brochures de présentation. Malgré quelques bons exemples (voir l’article sur la régie Force 1 du 1er Mai 2008), la méthode est encore sous employée chez nous. Bien souvent à cause de 3 à priori solidement ancrés dans les esprits :

  • Vous pensez que c’est délicat de demander à client de témoigner de la réussite de sa campagne radio.
  • Vous pensez que si vous mettez en avant un annonceur, les autres vont se vexer.
  • Vous doutez surtout de la satisfaction de vos clients et de leur volonté de vouloir l’exprimer.

Dans l’exemple vidéo ci-dessous (contenu réservé aux membres Radiopub) vous découvrirez 3 annonceurs satisfaits de leurs campagnes sur Wit FM et Blackbox à Bordeaux. Ils témoignent de la qualité des retours obtenus par leur campagne. Selon Rodolphe Karmazyn, Directeur Général de Sud Radio Medias à l’époque «Nous avons été surpris par l’enthousiasme des clients et par les détails qu’ils ont délivrés». Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d’un programme de commercialisation développé par la société britannique NRS Media. Le clip a été présenté lors de mini conférences destinées à recruter des nouveaux clients annuels.

Le baromètre de la Radio 2.0 annonce du beau temps pour la pub en ligne

Capture d’écran 2014-10-13 à 17.26.45

 

 

 

 

 

 

Kantar Media a présenté le Baromètre Radio 2.0 du 1er semestre 2014 lors des Rencontres Radio 2.0 ce lundi à Paris.

Voici les 5 données essentielles :

  • +36% du volume d’impressions avec une forte activité sur le deuxième trimestre
  • Un nombre d’annonceurs en constante progression
  • Des annonceurs issus de tous secteurs d’activité : la distribution, les services et l’automobile omniprésents
  • Des dispositifs majoritairement audio seul
  • Un media à part entière dans les stratégies media des annonceurs

Le pdf de l’étude avec les principaux chiffres :

 

Baromètre Radio 2.0 Kantar Media 1er semestre 2014 

 

 

 

 

C’est toujours un plaisir d’entendre d’autres supports utiliser la radio pour promouvoir leurs services.

IREP

 

 

 

 

 

 

L’IREP et France Pub ont publié la semaine dernière le bilan des recettes publicitaires nettes en France pour le 1er semestre 2014.

La lecture de cette étude est toujours intéressante, car il s’agit de recettes nettes, donc de vrais chiffres d’affaires pour les acteurs du marché, et de vrais investissements pour les annonceurs.

D’autres chiffres paraissent en cours d’année, qui parlent de recettes publicitaires brutes. Quand on sait que le taux de négociation peut aller sur certains supports jusqu’à 95% … , parler en données brutes ne veut strictement rien dire !

Ces derniers chiffres nous procurent un certain nombre d’informations, et j’ai particulièrement regardé les lignes du marketing direct et de la radio, après avoir entendu ces jours-ci sur les ondes, un spot « La Poste – Solutions Business ».

La Poste Solutions Business

 

La Poste – solutions business pour les pros

 

C’est toujours un plaisir d’entendre d’autres supports utiliser la radio pour promouvoir leurs services. En effet, c’est un argument de 1ère catégorie pour mettre en avant les qualités du média radio auprès des annonceurs.

Et surtout quand c’est un des acteurs du marketing direct qui fait cette campagne. Le marketing direct constitue le plus gros poste de dépenses de communication des annonceurs en France : 8,155 milliards d’euros nets, d’après les prévisions de France Pub pour 2014, soit près de 28% des dépenses des annonceurs. Les français ont une boîte aux lettres en or !

Comparativement, la radio représente à peine 3% de ces dépenses, avec seulement 852 millions. C’est peu.

Alors à défaut de pouvoir inverser ces chiffres, utilisons au moins les spots de « La Poste – Solutions Business » comme des arguments percutants pour inciter nos annonceurs à utiliser plus et plus souvent une pépite pour communiquer : la radio.

Rodolphe Karmazyn

Le lendemain des Rencontres Radio 2.0 participez à la journée de formation « Comment générer des revenus digitaux locaux ? »

revenus-digitaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 14 octobre :  Le lendemain de la conférence Radio 2.0 qui se tiendra à Radio France, Optimisez votre déplacement et participez à une journée de formation sur la commercialisation de vos espaces digitaux : Web, Appli mobile, streaming, Facebook…

Un atelier-formation unique pour managers, webmasters ou commerciaux qui souhaitent :

  • s’initier à l’univers digital de la radio 2.0
  • organiser les espaces publicitaires et la commercialisation du site web, de l’appli et du streaming
  • Calculer le potentiel de chiffre d’affaires digital de votre radio.

Lire la suite

Indicateurs au vert pour le streaming audio

audio

 

Au regard de la dynamique créée par la société norvégienne Spotify, les pays scandinaves sont souvent considérés comme le berceau des évolutions du streaming audio. Au Danemark, l’International Federation of the Phonographic Industry (IFPI) note une croissance annuelle de 40% du streaming audio : la consommation de musique est passée de 45% en 2013 à 63% en 2014. Cette progression s’effectue au détriment de l’industrie du disque (-44%) et du téléchargement de musique (-50%).
Même tendance aux États-Unis où la hausse du streaming audio est de 50% au 1er semestre 2014 selon le rapport Nielsen Audio (vs Q1 2013*).

Les investissements publicitaires continuent de se digitaliser

Alors que l’écoute en ligne ne cesse d’augmenter et que de nouveaux créneaux d’écoute font leur apparition grâce aux supports digitaux, les agences et les annonceurs suivent la tendance en développant un intérêt grandissant pour la publicité radio en ligne et le streaming vidéo.
L’étude menée par STRATA, firme basée à Chicago et spécialisée dans les solutions logicielles d’achat/vente média, révèle une hausse de 53% de la demande publicitaire concernant la radio en ligne par rapport à 2013. Dans le même temps, l’intérêt pour le streaming vidéo augmente de 45%.
Les agences interrogées indiquent que 67% des annonceurs sont davantage intéressés par la vidéo. Youtube est la 1ère plateforme vidéo aux yeux des agences et des acheteurs et capte 72% de l’intérêt d’achat selon l’étude. 53% des sondés ont prévus d’intégrer Youtube dans leurs campagnes.
Google travaille actuellement sur une version de Youtube dédiée uniquement à la musique.

Pas de surprise, une tendance qui se confirme

Dans un rapport en début d’année, le Radio Advertising Bureau (RAB) avait déjà annoncé une hausse de 18% des investissements publicitaires digitaux au dernier trimestre 2013 (vs Q4 2012), soit la meilleure performance tous investissements publicitaires confondus.

* 1er trimestre 2013