A lire sans modération : le hors-série DIGITAL de La Lettre Pro de la Radio

La radio change. De nouveaux usages apparaissent et sont adoptés par les auditeurs. Au milieu de ce maelström, mieux vaut connaître les outils qui émergent et savoir les utiliser pour préserver ses audiences. C’est la philosophie de ce nouveau hors-série gratuit réalisé par La Lettre Pro de la Radio. Une boîte à outils de 32 pages à parcourir durant les vacances pour réussir sa rentrée.

Au sommaire du numéro hors-série DIGITAL : 

  • La boîte à outils de l’audience digitale
  • Laurent Frisch (Radio France) :  » La radio est très agile sur le numérique »
  • Hotmixradio, le succès d’un pure player
  • Comprendre le streaming
  • Créer son podcast en 10 étapes
  • Le podcast natif pour bousculer l’audience
  • Patrick Beja, profession podcasteur
  • Comment dompter les assistants vocaux ? 
  • DAB+ : la France accélère
  • L’écosystème de l’audio digital en juin 2018
  • 4G, 5G… Quelle place pour la radio ? 
  • Le secret des community managers
  • Bien faire vivre ses réseaux sociaux
  • Les Indés Radios : cap sur le digital
  • 4 produits numériques hi-tech incontournables 
  • Radio 2.0 Webinar Series – Saison III
  • Facebook Live : le meilleur ami de la radio ?

5 exemples de revenus digitaux locaux

Dans le numéro 71 de La Lettre Pro de la Radio, paru en septembre 2015, Michel Colin avait déjà rédigé un article intitulé « 10 exemples de sources de revenus digitaux locaux pour vos radios ». Près de 3 ans plus tard, ces 10 pistes sont toujours d’actualité. Mais certaines s’avèrent beaucoup plus profitables que d’autres. Faisons donc le point dans ce hors-série sur le digital en radio.

 

Téléchargez gratuitement le hors-série « Le digital en radio » ICI.

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Le mobile est désormais le 1er écran de connexion au quotidien en France

Capture d'écran 2016-10-26 12.33.51

Le mobile, 1er écran de connexion au quotidien

En moyenne, les Français sont plus nombreux à se rendre sur Internet chaque jour depuis leur mobile que depuis leur ordinateur. Alors que 42% des Français se connectent quotidiennement à leur ordinateur, ils sont près d’1 sur 2 (49%) à le faire depuis leur mobile, soit 25,5 millions d’individus. Sur l’ensemble du mois, l’ordinateur reste néanmoins l’écran le plus consulté, en couvrant plus de 4 Français sur 5 (81%) contre 70% pour le mobile et 41% pour la tablette.

Source : Médiamétrie Audience Internet Global en France en juillet 2016

Dans la course au media global, le triple média Radio + TV + Web s’impose naturellement

La convergence dont nous parlons depuis longtemps prend la forme du triple média  Radio, TV, Web.  A Triple-Play Network comme disent les américains. On devrait plutôt dire ; Audio + Vidéo + Web pour les contenus,  Online – Social – Mobile pour les canaux, et Personnalisé – Prédictif – Communautaire pour l’expérience utilisateur (UX).

Depuis le lancement de BFMTV en 2005, les radios produisent de l’image sur le web : Europe 1, RTL, RMC, RTL 102,5 (Italie), puis récemment FranceInfo: et hier NRJPlay  (national). La fièvre du média global touche aussi les marchés régionaux ; Fm1today (Suisse) et locaux D!CITV, MaritimaTV … De nombreux projets de « média global » sont en gestation à chaque niveau de marché. Un indicateur : tous les médias achètent des webcams, des micros et engagent des community managers !

 

Capture d'écran 2016-09-07 04.12.14

 

Bonne nouvelle ! La radio dispose d’une très longue liste d’atouts concurrentiels pour réussir sa transformation digitale et migrer vers le triple media :

  • un modèle économique rentable,
  • une consommation du média stable à 2h53 par jour pour plus de 8 français sur 10,
  • l’affinité radio & réseau social, l’interactivité, les communautés,
  • l’hyper-proximité et le mass média en même temps,
  • la géolocalisation en temps réel,
  • des contenus authentiques,
  • un média mobile électronique et 2.0,
  • la maîtrise du Live, de l’événementiel, du gaming et des coûts,
  • la maîtrise du replay, de l’audio à la demande et des podcasts,
  • la créativité illimitée de l’audio,
  • la réactivité en temps réel 7/7-24h24,
  • le streaming one to one,
  • la collecte et l’exploitation facile de datas,
  • des DMP et des offres programmatiques audio opérationnelles,
  • l’efficacité publicitaire transmédia 1+1+1=5.
  • le triple média  Radio + Video + Web est la meilleure combinaison pour impacter et engager les cibles multi-tâches qui consomment, en mobilité ou en ligne.

On pourrait encore trouver d’autres avantages compétitifs dans les radios FM et online, en fonction des talents disponibles et des formats, du plus mainstream au plus pointu. Car en plus d’être une bonne école de communication, de marketing et de ventes, la radio est souvent le berceau médiatique des stars du P.A.F.

Capture d'écran 2016-09-07 04.19.49

Le media global doit inventer un nouveau design pour livrer un accès facile et rapide à l’info, rendre service à l’internaute-lecteur-auditeur-consommateur. La publicité doit s’adapter à cette nouvelle logique de consommation média : il faut penser des formats intelligents, qui ne gâchent pas l’expérience utilisateur (l’UX) quel que soit le support, mobile, tablette, ordinateur ou SmartTV. (A lire absolument « L’UX au service des médias, mode d’emploi » ).

Une rentrée sous le signe de l’innovation mediatique !

Peu après la rafraichissante surprise des premiers jours du triple média FranceInfo:, NRJ lance la plateforme digitale NRJ Play qui réunit les contenus des médias TV, Radio et Web du groupe. Au même moment, la régie NRJ GLOBAL lance 5 nouveaux dispositifs Radio FM + Radio Digitale innovantes (A lire  « NRJ GLOBAL lance 5 offres publicitaires radio FM + radio digitale innovantes« ), ciblés vers les 25-49 ans, pour  « augmenter les ventes lors des pics de consommation de fin d’année« .

Ces cinq offres impactantes combinent la puissance des radios du Groupe NRJ (21,7 millions d’auditeurs chaque semaine) et celle de ses 220 radios digitales, qui réalisent plus de 53 millions de sessions d’écoutes actives chaque mois. Avec une offre triple media de cette puissance, le prix de l’action NRJ devrait se consolider (et donner au groupe multimédia une valeur de rachat qui devrait convenir à son fondateur ;).

Kevin Benharrats (source offremedia.com) « Nous avons initié, il y a un an, une stratégie de déploiement digital d’envergure qui s’est concrétisée par plusieurs réalisations, notamment le lancement du site NRJ Games, dédié aux jeux-vidéo et à la high-tech, la refonte des sites de nos radios, la mise en place d’une DMP, ou encore la création d’une offre programmatique audio inédite. (…) NRJ Play occupe une place centrale dans notre écosystème digital en exposant tous nos médias (…) », déclare , Directeur Délégué des activités commerciales et du développement numérique NRJ Group.

nrjplay

 

En résumé, le sprint est engagé ; les contours du « média global » se dessinent sous nos yeux et dans nos oreilles. Le triple média se construit autour de la vidéo, de la radio et du web. Exit le print qui ne ferait ni vidéo, ni audio. Dans cet emballement médiatique, la qualité, l’authenticité et la créativité des contenus feront la différence. La monétisation reste le nerf de la guerre. Mais c’est visiblement l’audio qui offre encore la meilleure rentabilité et le modèle économique le plus fiable, surtout lorsque la radio développe des offres globales radio + web + vidéo, (auxquelles il convient de rajouter l’événementiel). Reste à savoir quelles places occuperont les géants du web dans cet échiquier ?

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

 

DELTA SHOPPING : L’APPLICATION MOBILE DE COUPONS DE RÉDUCTION POUR RADIOS LOCALES

« Shoppez les bons plans près de chez vous ». Delta FM, la première radio en Flandre Côte d’Opale, sa régie pub Top Médias, et la société Apps Shopping lancent « Delta Shopping ». Il s’agit de la première application digitale de coupons de réductions instantanés sur mobile. Zoom sur cette idée originale et sur son dispositif engagé par Delta FM.

 
Lancée sur l’agglomération Dunkerquoise, l’application rassemble bon nombre de commerçants qui proposent ainsi leurs réductions et offres du moment. Delta FM se charge de relayer sur l’antenne au quotidien ces bons plans shopping qui permettent ainsi à ses auditeurs d’augmenter, leur pouvoir d’achats dans diverses domaines : alimentations, services, équipement, habillement, bien-être, restauration, loisirs… Une fois chez le commerçant, une simple présentation du coupon via l’application téléchargée Delta Shopping permet de bénéficier de l’offre en cours. 
La commercialisation des espaces sur l’application Delta Shopping est réalisée par la régie Top Médias, régisseur de Delta FM auprès de ces 700 annonceurs. La chambre de commerce et la ville de Dunkerque sont associées à ce dispositif pour favoriser le commerce du centre ville.
 
Une vaste campagne de communication : Bus, mobilier urbain, Street Marketing, presse, radio et SMS Mobile se déploie jusqu’à fin décembre.
 
Capture d’écran 2015-11-18 à 21.56.50
 
 
 
L’univers de la marque Delta est ainsi prolongé sur le monde digital dans un modèle économique local et déclinable. D’autres développements sont en cours sur la côte d’Opale. Une personne dédiée a été recrutée pour la gestion de l’application. 
 
L’application est déclinable partout en France sous forme de franchise. Tout le kit de départ est disponible, prêt à être reproduit dans votre zone de diffusion en marque blanche, sous le nom de votre station. Chaque radio, chaque régie publicitaire locale peut ainsi rapidement développer sa propre activité locale de couponing sans avoir besoin d’investir dans le coûteux développement d’une telle application. Ce type de solution  complète parfaitement l’offre locale d’une radio qui souhaite prendre place sur le marché de la publicité mobile. 
 
Contact Delta Shopping : 03 28 23 52 00 karine@topmedias.com
 
Rédigé en collaboration avec Frédéric Brulhatour – La Lettre Pro de la Radio
 
 
 

Monétisation des applis mobiles : évolutions et tendances

00-AA-IDC-Mobile-App-Advertising-and-Monetization-Trends-2013-2018-Banner

Dans un rapport de mars 2015, IDC et App Annie ont rassemblé les évolutions et tendances en matière de monétisation et de publicité pour les applications mobiles.

En voici les 10 points clés :

  • Les revenus mobiles générés par la publicité in-app et via l’App Store (achats intégrés, téléchargements payants) ont été multiplié par 1,7 entre 2013 et 2014
  • Générer des revenus via l’App Store ou la publicité intégrée sont les principaux objectifs des éditeurs d’applis
  • Le développement de l’image de marque et des initiatives de commercialisation est le 3ème objectif mentionné par plus de 22% des éditeurs
  • Les modèles d’applis freemium (téléchargement gratuit avec achats intégrés) et la publicité intégrée continuent de progresser considérablement par rapport aux autre modèles économiques (respectivement +72% et +71% entre le CA 2013 et 2014)
  • 49 % des éditeurs interrogés utilisent la publicité payée dans leurs applications (vs 42 % l’an passé)
  • Près de 15 % des éditeurs interrogés remportent plus de 10 000 $ par mois via la publicité intégrée
  • Les bannières publicitaires et publicités plein écran statiques sont le format le plus lucratif pour la majorité des éditeurs interrogés

monetisation-applis-mobiles_radiopub

  • Les recettes des applis ont été multipliées par 1,7 en France entre 2013 et 2014
  • Les recettes de la publicité intégrée mobile dépasseront celles des publicités des navigateurs Internet (PC et terminaux mobiles) d’ici 2018*

*pour les pays clés : Brésil, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Uni, Inde, Russie, Japon, Corée du Sud

Source : IDC et Annie App

Le smartphone, c’est aussi un récepteur radio et un assistant shopper

Le dernier baromètre Fevad/CSA  a présenté le bilan 2014 du e-commerce et l’étude «Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015 ?». L’utilisation du smartphone jusque dans les points de vente donne de nouvelles perspectives commerciales au média radio. Lire la suite

Il est temps de commercialiser votre trafic mobile, les annonceurs en raffolent !

Smart Adserver

 

D’un côté la consommation smartphone monte en flèche et de l’autre l’intérêt des annonceurs pour ce mode de communication innovant à le vent en poupe. Le transfert des budgets du display vers la publicité mobile assurera à ce support un haut niveau de croissance en 2014.

Ne soyez pas frileux à l’idée de placer de la publicité à l’ouverture de vos applications mobiles !

Etudiez les formats les plus utilisés présentés dans l’étude Smart AdServer, mettez votre Kit Média à jour et formez vos commerciaux à la vente d’espaces digitaux ! A chaque fois qu’un internaute ouvre une page de votre site, que ce soit depuis son ordinateur, sa tablette ou son mobile, des impressions publicitaires précieuses s’affichent et représentent un chiffre d’affaires significatif, que vous n’exploitez peut être pas encore ?

Si vous souhaitez développer les revenus digitaux de votre média (radio, print, web), voici 3 axes prioritaires :

  • Mettre au point votre offre publicitaire digitale  (tarifs web & mobile,  formats audio et display, media kits…). 
  • Former votre équipe à la commercialisation digitale  (vente de pré roll, display, CPM, brand content, Adservers, RTB…) 
  • Accompagner vos managers et équipes vers les changements  (nouvelles stratégies, évolutions digitales, team building…). 

L’équipe d’experts Mediatic Conseils est à votre disposition pour répondre à vos attentes et vous présenter des solutions personnalisées. Contact.