7 traits de caractères d’un bon vendeur que l’on retrouve chez les enfants

 

185 LOLO

Si vous avez des enfants, vous aurez remarqué qu’ils n’abandonnent jamais facilement !

Voici 7 traits de caractères qui font d’eux de bons vendeurs :

  1. La curiosité : Pourquoi, comment, où, quand… Ils nous bombardent de questions pour mieux comprendre.
  2. La perspicacité. Si vous répondez «non» les enfants ne s’arrètent pas pour autant et continuent de posez des questions ou d’essayer d’obtenir votre accord.
  3. Même pas peur ! Le ridicule ne tue pas, les enfants ne reculent devant aucune question et n’hésitent pas à demander avec insistance ce qu’ils veulent.
  4. Sans complexe. Les enfants ne prennent pas un refus à titre personnel et ne se gênent pas pour relancer.
  5. L’insouciance. Ils n’ont pas le poids des mauvaises habitudes et expériences. Les enfants peuvent donc re-tenter leur chance sans blocages en espérant toujours obtenir un «oui».
  6. La disponibilité. Il n’ont pas d’heure pour essayer de vous convaincre. Ils sont prêts dès le réveil jusqu’au moment de s’endormir !
  7. La créativité. Ils ne manquent pas d’imagination pour essayer d’obtenir ce qui désirent le plus.

Dans votre job au quotidien, comportez-vous un peu comme des enfants pour augmenter vos chances de réussite !

Travail et bonne humeur, l’arme secrète des meilleurs vendeurs

smiley.jpg

Comment réagir face à des annonceurs déprimés ? Montrez l’exemple ! Soyez souriant, positif, stimulant, enthousiaste. C’est communicatif.

Ne compatissez pas avec votre interlocuteur, restez à l’écoute, mais positivez chacune de vos paroles. Seule une démarche empathique vous permettra de remonter le moral à votre client. Aidez votre annonceur à visualiser un magasin plein de clients, emmenez le boire un café et parlez d’autre chose que du boulot.

« Homme qui ne sourit pas, ne doit pas ouvrir son commerce » dit le vieux dicton chinois !

Parmi les nombreuses équipes commerciales radio que je côtoie chaque année, celles qui cartonnent le plus sont les équipes au moral d’acier, à la créativité débridée, où règne la bonne humeur et l’esprit d’équipe. Ce sont aussi des équipes efficaces qui travaillent beaucoup.

N’oubliez pas que votre mission ne consiste pas à argumenter pour vendre de la pub radio.  Votre job est de trouver des idées pour aider vos annonceurs faire du business, générer du trafic dans leurs boutiques ou sur leurs sites web. Les meilleurs commerciaux ne sont pas perçus comme des vendeurs mais plutôt comme des consultants marketing, des publicitaires ! Les clients doivent passer un bon moment en votre compagnie. Vu sous cet angle, ce job est nettement plus excitant !

Michel Colin

Radiodays 2015 : un atelier sur le futur de la relation annonceur et des ventes en radio

Radiodays europe-Milan

L’équipe organisatrice des Radiodays Europe vient d’annoncer 3 ateliers qui auront lieu le 1er jour de la convention, dimanche 15 mars de 13h30 à 16h30 au Milano Congressi (MiCo).

  • Your on-air radio brand” by creative consultant John Vorhaus, USA
  • The future of B2B and sales in radio” by Tomas Bacoccoli, communication expert, Sweden
  • You got me feeling emotions” by Laura-May Coope, director of Social Life and former social media lead in BBC Radio 1, UK

The future of B2B and sales in radio

Tout comme les relations B2C, le marketing et la démarche commerciale évoluent. Les annonceurs veulent être séduits, bluffés par les commerciaux radio. Ex CEO du RAB en Suède et directeur commercial de la station suédoise MTG Radio, Tomas Bacoccoli partagera son expertise médias et communication et abordera différentes questions essentielles dont les suivantes : comment a évolué la relation B2B ; comment ajuster sa technique de vente vis à vis des clients et prospects ; comment vendre, raconter la radio aux annonceurs sans les ennuyer ; comment les rendre acteurs de cette histoire ?

La participation à chaque atelier est de 120€ TTC, les places sont limitées.

Si vous êtes déjà inscrit aux RDE, vous pouvez ajouter vos réservations pour les ateliers en vous connectant avec votre identifiant sur le site de l’événement.

Comment booster votre prospection commerciale grâce au « Dayketing »

Calendrier Mediatic 1S2014 150px

Nouvelle tendance, principes de base

Tendance marketing au goût du jour, de nombreuses marques ont adopté le dayketing, stratégie consistant à organiser leur communication et à mobiliser leur communauté de façon ponctuelle autour d’événements mondiaux, nationaux ou même locaux. Si le terme a été utilisé pour la première fois en 2006, la stratégie n’est pas particulièrement novatrice. Le principe est simple : rebondir sur l’actualité, les journées mondiales pour affirmer ses valeurs, développer la relation avec sa communauté, interpeller de nouveaux prospects. Le phénomène prend de l’ampleur avec la multiplication des journées officielles qui représentent de nombreuses occasions de générer du contenu, de justifier une prise de parole sur un thème.

Journée mondiale de l’eau, de la femme, de la radio, sans tabac, etc. plus de 120 journées internationales ou mondiales sont recensées par l’ONU et plus de 350 par le site Journée Mondiale. Un des derniers exemples en date de communication dayketing réussie est le buzz de la marque Durex à l’occasion de l’Earth Hour.

Booster votre prospection commerciale

Le Calendrier Commercial Mediatic a été conçu dans l’optique de souligner les temps forts de l’année et de booster la prospection commerciale radio. Consultez-le, faites le plein d’idées et invitez vos clients à communiquer autour de thèmes en cohérence avec leur activité à des dates clés. Proposez-leur des stratégies annuelles basées sur le principe du dayketing et multipliez ainsi les opportunités de conclure des contrats à long terme.

Membres Radiopub, cliquez ici pour télécharger le Calendrier Commercial Mediatic 2014. Vous souhaitez devenir membres de Radiopub ? Cliquez ici.

 

 

Winbizz, l’étonnant logiciel de gestion commerciale radio

WinBizz

Winbizz est un outil intégré qui, à partir du même logiciel, permet aux vendeurs radio de piloter leur activité commerciale, gérer leur fichier clients, calculer des devis, rédiger et envoyer des offres… Winbizz, utilisable sur un ordinateur portable ou une tablette tactile connectée, peut être utilisé au bureau, chez le client ou en déplacement afin de vendre des espaces publicitaires en temps réel en fonction du taux de remplissage et des écrans disponibles. La campagne est ensuite directement planifiée en diffusion et facturée sans saisie supplémentaire ! Outre la modernité de l’outil, les avantages de Winbizz sont la rigueur commerciale, la réduction des saisies multiples et donc des risques d’erreurs, l’optimisation des inventaires et des tarifs.

La gestion du fichier prospects et clients

Winbizz est un logiciel de gestion commerciale (CRM) qui vous permettra d’importer ou de saisir des données contacts ou clients (depuis un fichier excel ou autre) adapté à la commercialisation radio. Le fichier client intègre toutes les données de contacts, l’historique des campagnes, les archives audios… Le commercial peut facilement identifier à qui est attribué un contact.

L’outil de pilotage commercial 100% radio

Winbizz comprend un agenda partageable avec, des alertes de relances, la planification des rdv R1, R2, R+… Chaque action commerciale est identifiée (phoning, prise de rdv, suivi, RP…) et génèrera ensuite des rapports d’activité, des graphiques, statistiques, position du chiffres d’affaires en temps réel (mensuel, trimestriel, semestriel, annuel), situation par rapport aux objectifs, tableaux de bords (chiffres d’affaires, prix à la seconde, taux de réussite, suivi de facturation…). Le manager commercial ou la direction dispose ainsi, en quelques clics, d’un outil de gestion commerciale ultra performant, simple et intuitif. De la réservation à la planification, jusqu’à la facturation.

Au bureau ou devant le client, le commercial peut établir un devis, sur une ou plusieurs radios, en couplage*, avec des spots de durées différentes, pour une campagne ponctuelle ou annuelle, en THI, tranches ou floating, avec des modules, packages, sponsoring… en tenant compte des disponibilités d’espaces. Les remises, majorations, CGV, taxes, frais de diffusions sont automatiquement calculées. L’offre peut être éditée, envoyée par email au client, imprimée sur place, transformée en bon de commande et signée par le client directement sur une tablette tactile, tout cela en quelques minutes ! Si la campagne est validée, aucune autre saisie ne sera nécessaire. La campagne partira en planification, en diffusion et en facturation ! Les données sont ensuite exportées vers la comptabilité.

Les studios

Winbizz inclut la gestion de la production du spot. Le studio peut aussi disposer d’un accès direct au Winbizz afin de recevoir automatiquement la commande avec toutes les indications. Une fois le spot produit, le studio pourra lui-même importer le fichier son dans le système.

Configuration, formation, exploitation

Le logiciel offre de multiples possibilités de paramétrages. Mettre en place Winbizz c’est aussi l’occasion de mettre à jour vos tarifs, CGV et fichiers clients pour plus de performances. La configuration des tarifs et CGV vous permettra d’optimiser les périodes creuses ou chargées, de majorer des espaces très demandés, d’optimiser le remplissage des écrans. Tous ces réglages pourront générer mécaniquement des progressions significatives de chiffre d’affaires. Il est nécessaire de bien préparer le travail avant la configuration du logiciel. Ensuite une formation de l’équipe commerciale, administrative et comptable permettra en quelques jours de rendre Winbizz opérationnel.

Le logiciel Winbizz est utilisé par les équipes commerciales de Tendance Ouest, Radio Côte d’Amour, EGActive (MFM, Jazz, Radio Plus, ODS, Espace, Virage, Générations, Alpes 1…). Les commentaires des commerciaux, comptables et managers qui utilisent Winbizz sont élogieux et soulignent l’usage intuitif et facile du logiciel. La signature d’un contrat last minute autant qu’une proposition commerciale annuelle, deviennent des jeux d’enfants.

Plus d’infos sur le site de WinMedia.

Michel Colin

* sous réserve d’une configuration personnalisée

Découvrez ce que gagnent vos clients, les artisans et commerçants français

Fédération des centres de gestion agréés

La 18ème édition du recueil « Chiffres et Commentaires » publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA – 400 000 TPE et 114 centres de gestions agréés en France) passe au crible les revenus des artisans et des commerçants en 2011. Une enquête inédite qui compare les performances de 75 professions du commerce et de l’artisanat dans 11 secteurs d’activité.

Principaux enseignements.

Qui parle de crise ? En 2011, l’activité des petites entreprises du commerce et de l’artisanat a redémarré : +2,6% contre +0,9% en 2010. Hausse du chiffre d’affaires et stabilité de la variation des bénéfices avec un résultat courant moyen qui s’établit à +2,3% (contre +2,1% l’année précédente).

Globalement, les commerçants et les artisans renouent avec la croissance dans un contexte économique pourtant toujours préoccupant. Et ces deux indicateurs statistiques dissimulent en réalité de fortes disparités sectorielles. Si les transports (+4,4%) et le bâtiment (+4,3%) font la course en tête, la culture et les loisirs (-0,2%) ainsi que la santé (+0,9%) figurent en queue de peloton.

Le palmarès des revenus

L’analyse comparative des résultats courants bruts (avant versement des cotisations sociales dues par le chef d’entreprise) laisse apparaître d’importants écarts entre les différentes professions. En 2011, le résultat courant moyen brut, tous secteurs confondus, s’élève à 50 000 € (contre 48 000 € en 2010). Mais il chute à 42 000 € si l’on exclut les métiers de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) dont les niveaux élevés de revenus « gonflent » artificiellement les moyennes statistiques.

  • Ils gagnent moins de 33 000 € : 17 professions réalisent un résultat courant brut inférieur à 2 fois le SMIC annuel brut (33 000 €). 3 occupent la première marche du podium : L’antiquité-brocante : 32 000 € La cordonnerie : 32 000 € La restauration rapide : 32 000 €

  • Ils gagnent entre 33 000 et 41 250 € : 16 professions dégagent un résultat courant brut qui oscille entre ces deux seuils. 3 arrivent en tête avec des résultats quasiment identiques : La maroquinerie : 41 000 € L’électroménager-TV-HIFI : 41 000 € Les cafés-restaurants : 40 000 €
  • Ils gagnent entre 41 250 et 49500 € : 25 professions affichent un résultat courant brut compris dans cette deuxième tranche. Trois se partagent la première place : La boulangerie-pâtisserie : 49 000 € La charcuterie : 49 000 € La maçonnerie : 49 000 €
  • Ils gagnent plus de 49 500 € : 19 professions enregistrent un résultat courant brut supérieur à 3 fois le SMIC brut annuel (49 500 €). Les trois premières sont : La pharmacie : 168 000 € L’optique-lunetterie : 93 000 € Le transport de malades (ambulances) : 79 000 €

Pour en savoir plus : http://www.fcga.fr (Catégorie : Observatoire de la Petite Entreprise, « Combien gagnent les commerçants ?« )
Commander la publication (45 € TTC)
Découvrez ce que gagnent vraiment les 20 artisans-commerçants retenus par le JDN.

Oxymedia, la régie de Totem cultive la relation avec ses clients par emails bi-mensuels

enews Oxymedia

 

Entretenir la relation avec les clients et les prospects peut se faire avec une simple enews letter. Il faut pour cela que :

  • le message soit court (une page maximum),
  • le contenu soit « éducatif », informatif et utile. Pas nécessairement trop promotionnel.
  • l’actualité donne un intérêt de lecture supplémentaire.
  • la fréquence régulière et ponctuelle des envois contribue à installer une habitude, augmente l’intérêt de lecture et fidélise.

Il est facile de s’abonner ou de se désabonner. La news letter doit apparaître proprement dans le corps de l’email et s’afficher sur toutes les messageries ou en ligne d’un simple clic. Vous pouvez utiliser à cet effet des logiciels professionnels qui vous donneront de meilleurs résultats que le bricolage d’un pdf dans vos emails. Les logiciels (payants) comme Mad Mimi vous permettent de facilement mettre en page vos messages, intégrer des images, de créer des listes d’envois, de contrôler les statistiques de consultation. Vous pouvez savoir qui a cliqué sur chaque lien de votre message !

Pour vous abonner à la enews letter d’Oxymedia : contact@oxymedia.fr

Comment Développer le Marché de la Communication Institutionnelle sur votre radio ?

 

La communication institutionnelle représente un marché important pour les radios locales et régionales. Autant certaines radios sont très aguerries pour aller chercher ces budgets, autant ce terrain reste vierge pour d’autres. Les associatives sont souvent mieux armées pour obtenir ces revenus qui souvent ne rentrent pas dans la catégorie « Publicité » mais plutôt « Co-productions ».

Pour développer le marché de la communication institutionnelle, il faut tout d’abord connaître l’écosystème : Administrations d’états, ministères, préfectures, conseils généraux, régionaux, collectivités locales, mairies, communautés de communes, organismes publiques, CCI, CMA, logements sociaux, office de tourisme, agences départementales touristiques, musées, événements publics, ONG… Mais les institutionnels ce sont aussi les tribunaux, les ordres de médecins, d’avocats, de notaires, les fédérations… Un potentiel énorme qui peut attendre plusieurs centaines de milliers d’euros pour une station locale !!

Pour gagner des marchés publics, il faut aussi connaître les procédures. C’est souvent pour cette raison que les commerciaux radio renoncent à ce potentiel. Et aussi parce que les processus de décisions sont parfois complexes et longs. Mais une fois que c’est lancé, ce sont de gros budgets qui tombent et parfois des opérations pérennes qui se renouvelleront facilement chaque année.

Si ce marché publicitaire vous intéresse, inscrivez-vous vite à la formation « Développer le marché de la communication institutionnelle sur votre radio » qui se déroulera le vendredi 8 février 2013 à Paris. Vous y trouverez le mode d’emploi pour développer votre chiffre d’affaire dans ce secteur et de nombreux exemples de campagnes radio et d’opérations spéciales menées par des radios locales.

Cette formation sera animée  par  Stéphane Rovéra d’Activ’ Radio (Saint Etienne et Roanne), expert en communication institutionnelle. 

La fiche de présentation, programme et tarif en pdf.

Le programme complet des autres formations commerciales 100% radio de la session Inter-Radio de février 2013 à Paris.

 

Inscrivez-vous rapidement en nous contactant par email (places limitées)