A lire sans modération : le hors-série DIGITAL de La Lettre Pro de la Radio

La radio change. De nouveaux usages apparaissent et sont adoptés par les auditeurs. Au milieu de ce maelström, mieux vaut connaître les outils qui émergent et savoir les utiliser pour préserver ses audiences. C’est la philosophie de ce nouveau hors-série gratuit réalisé par La Lettre Pro de la Radio. Une boîte à outils de 32 pages à parcourir durant les vacances pour réussir sa rentrée.

Au sommaire du numéro hors-série DIGITAL : 

  • La boîte à outils de l’audience digitale
  • Laurent Frisch (Radio France) :  » La radio est très agile sur le numérique »
  • Hotmixradio, le succès d’un pure player
  • Comprendre le streaming
  • Créer son podcast en 10 étapes
  • Le podcast natif pour bousculer l’audience
  • Patrick Beja, profession podcasteur
  • Comment dompter les assistants vocaux ? 
  • DAB+ : la France accélère
  • L’écosystème de l’audio digital en juin 2018
  • 4G, 5G… Quelle place pour la radio ? 
  • Le secret des community managers
  • Bien faire vivre ses réseaux sociaux
  • Les Indés Radios : cap sur le digital
  • 4 produits numériques hi-tech incontournables 
  • Radio 2.0 Webinar Series – Saison III
  • Facebook Live : le meilleur ami de la radio ?

5 exemples de revenus digitaux locaux

Dans le numéro 71 de La Lettre Pro de la Radio, paru en septembre 2015, Michel Colin avait déjà rédigé un article intitulé « 10 exemples de sources de revenus digitaux locaux pour vos radios ». Près de 3 ans plus tard, ces 10 pistes sont toujours d’actualité. Mais certaines s’avèrent beaucoup plus profitables que d’autres. Faisons donc le point dans ce hors-série sur le digital en radio.

 

Téléchargez gratuitement le hors-série « Le digital en radio » ICI.

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Zoom sur Radiooooo, une webradio collaborative originale capable de lever 500’000 euros

radiooooo

Radiooooo est une webradio collaborative lancée en juin 2014 par un groupe de DJs et artistes français.

Le concept : faire voyager l’auditeur en musique, aux quatre coins du monde et à travers le temps. Sur le site au graphisme manuel, il suffit de sélectionner un pays, une époque (toutes décennies disponibles des années 1900 jusqu’à aujourd’hui) et de se laisser porter par les mélodies (ça ressemblait à quoi un tube kazakh dans les sixties ?). En tant que plateforme collaborative, Radiooooo offre la possibilité aux utilisateurs de créer un compte pour partager leurs découvertes musicales et connaissances.

radiooooo-radiopub

6 mois après son lancement, la plateforme comptait déjà 450 000 utilisateurs et 8 000 connections par jour.

Grâce à une levée de fonds de 500 000 euros en avril dernier, la webradio va pouvoir se développer à l’international. Sur la question de la monétisation du site, les fondateurs expliquent que la 1ère version du site à été financée par une levée de fonds et qu’à terme, la base de données de titres leur permettra de générer des revenus. L’accès à la plateforme restera gratuit. 

Les dernières fonctionnalités ajoutées permettent désormais aux utilisateurs d’acheter leurs trouvailles musicales préférées via le site ; de sélectionner différentes destinations et décennies pour écouter une playlist aléatoire ; et de partager leurs écoutes sur les réseaux sociaux.

Pour un tour du monde et des époques en quelques clics, allez faire un tour sur Radiooooo.

Rapport XAPPmedia : + d’annonceurs locaux pour le streaming audio

XAPPmedia

XAPPmedia vient de publier les résultats de sa 3ème étude trimestrielle sur la pression publicitaire audio en ligne.

Basée sur le fait que 95% des écoutes de streaming audio s’effectuent sur mobile, l’étude ne porte que sur ce support. De la même façon, les impressions et le taux de clics des pubs display diffusées en simultané des spots audio ne sont pas mesurés ; XAPPmedia justifie ce choix par le fait que 79% des écoutes mobile s’effectuent avec un écran blanc ou non visible. L’étude analyse les pubs diffusées par 5 streamers audio aux US.

2 tendances se profilent

La 3ème vague de cette étude révèlent 2 tendances majeures sur les 3 périodes :

  • Le nombre d’annonceurs croit progressivement (Q4 2014: 75 annonceurs uniques ; Q1 2015 : ; et Q2 2015 : 149)
  • La part des spots de 30 secondes augmente de façon significative (de 67% au dernier semestre 2014 à 83% au deuxième trimestre 2015).

La pression publicitaire atteint une moyenne de 2mn32 par heure et représente environ 1/5 (22%) de celle des radios US traditionnelles. Après un recul de 16% au 1er trimestre 2015, le 2ème trimestre affiche une progression de 10%.

xappmedia-ad-load-q2-2015-chart-01

Belle performance pour la pub locale

Autre point clé à noter : la forte augmentation de la pub locale. Le nombre d’annonceurs locaux a quasi doublé par rapport au trimestre dernier ; ils représentent désormais 21% des annonceurs totaux (vs 15% au trimestre dernier). Un signe qui montre que les équipes commerciales US ont compris le potentiel local et ne se concentrent plus uniquement sur les annonceurs nationaux.

Le TTFA, kezako ?

Un autre indicateur intéressant suivi par cette étude est le temps avant le 1er spot (Time To First Ad). La moyenne est de 14mn mais ceci varie beaucoup d’un éditeur à l’autre (entre 9 et 22mn).

Télécharger le rapport complet de l’étude.

Les éditeurs de presse anglosaxons s’emballent pour les webradios

The Boston Herald Radio

Plusieurs éditeurs de la presse locale US lancent leurs webradios

En février, Niemanlab publiait un article relatant l’engouement de la presse locale américaine pour la radio en ligne.

Plusieurs éditeurs développent leur propre webradio, relayant ainsi une partie de leurs contenus papier à l’antenne. C’est notamment le cas de The New Canaan Advertiser, un journal du Connecticut, et de la chaîne de journaux régionaux Hersam Acorn Newspapers. Les infos et talks locaux s’étant progressivement réduit à NPR, il y a de la place pour de nouvelles offres sur le marché.

Les coûts de création étant faibles, les éditeurs se lancent et intègrent leur webradio dans une stratégie multi-média globale. Pour Joe Siacca, éditeur de The Herald et de The Boston Herald Radio, « la radio est le meilleur moyen faire circuler une info rapidement ». Leurs news passent donc avant tout par l’antenne, puis sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook) et sont enfin relayées sur leur site.

Ce développement est une tentative pour les journaux locaux de gagner en audience – notamment jeune – dans un univers média ultra compétitif. Selon une étude d’Edison Research, 64% des 12-24 ont écouté la radio en ligne chaque semaine en 2014 ; il y a donc un potentiel pour les éditeurs  ayant des difficultés à capter cette cible.

Les webradios permettent également aux éditeurs d’élargir leur offre commerciale et de proposer des formats audio/display, d’intégrer de l’audio dans leurs packages print/online.

Le cas Monocle au Royaume-Uni

Le magazine lifestyle Monocle, distribué à plus de 70000 copies sur les marchés anglophones, dédie la plus grosse part de ses investissements digitaux à l’audio en ligne.

Monocle Radio

En 2011, le magazine a lancé Monocle 24, une radio internet diffusant en continu ses contenus éditoriaux papier et proposant des programmes quotidiens et hebdos spéciaux en live et en podcast sur les plateformes iTunes, SoundCloud et autres applis.

L’équipe audio est composée de 18 employés à plein temps et de 16 contributeurs réguliers. Selon Monocle, 550 000 auditeurs écoutent ses programmes à travers les différents canaux chaque mois.

Rolex, UBS, GE, Korean Air, Pictet, Lexus et Krug comptent parmi les plus gros annonceurs de Monocle et certains d’entre eux investissent significativement dans des solutions de communication audio, notamment à travers le sponsoring de programmes et le « native advertising ».

Sources : Niemanlab et Digitalday

Apple propose l’achat programmatique de son inventaire iTunes Radio

Itunes Radio

Apple se lance dans la pub audio en ligne programmatique en proposant l’offre iTunes Radio sur la plateforme iAd. Lancée en 2010 et visant le marché de la pub mobile, la plateforme ne s’est pas encore imposée de manière significative (2,6% des achats de pub mobile US en 2014 selon eMarketer) mais l’ajout de la fonctionnalité programmatique et de l’inventaire iTunes Radio pourraient permettre de booster son développement.

Grâce au programme Customer match, les acheteurs programmatiques pourront segmenter et cibler de façon précise l’inventaire mis à disposition par Apple. La firme propose même une fonctionnalité permettant aux annonceurs de comparer les données des utilisateurs d’iTunes Radio avec les données des utilisateurs de leurs propres bases. Apple insiste toutefois sur le respect de la vie privée et l’anonymat : si un même utilisateur est repéré dans les deux bases, ni l’annonceur ni Apple ne sont en mesure de savoir de qui il s’agit.

L’achat programmatique de l’inventaire iTunes Radio a été annoncé la semaine dernière. Ce choix reflète un changement de stratégie de la part d’Apple qui avait lancé son service en 2013 en s’entourant de solides sponsors bénéficiant d’une offre publicitaire premium. La firme gère désormais les ventes via iAd en plus de sa force commerciale, ce qui lui permet de vendre des impressions ciblées auprès des annonceurs dont l’intérêt se porte uniquement sur l’audience (et non sur l’affiliation à Apple).

Sources : RAIN news ; L’informatique.org ; AdAge

Le mariage consommé de la radio, du podcast et de la musique à la demande

Radioline

Radioline se renouvelle et intègre Deezer et Spotify

Radioline, leader de l’agrégation radio en Europe, propose aujourd’hui à ses utilisateurs une toute nouvelle version de son service sur mobile.

Le streaming révolutionne l’écoute de la musique (12 millions de titres écoutés en 2014, soit +40%*). Après le succès du podcast, l’écoute à la demande vient compléter l’usage massif de la radio (+40 millions d’auditeurs par jour) qui reste le 1er prescripteur de nouveautés musicales.
En intégrant des connexions aux services Deezer et Spotify, Radioline répond à l’attente de ses auditeurs qui souhaitent désormais pouvoir profiter des trois types de service : la radio, le podcast et la musique à la demande.

C’est une première mondiale dans le monde de l’agrégation de radios : grâce à cette nouvelle version mobile (iOS et Android), les utilisateurs de Radioline pourront désormais exporter leurs titres favoris dans leurs playlists sur Deezer ou Spotify. D’autres intégrations innovantes viendront bientôt compléter cette offre, dans le but de répondre à la demande de découverte musicale toujours plus forte de la part de ses utilisateurs.

Par ailleurs, Radioline propose désormais un abonnement Premium (0,99€/mois) sur son service, qui offrira, entre autres, la possibilité d’écouter ses podcasts sur mobile en mode hors connexion, et de profiter du service Radioline sans publicité**.

Le nouveau service est dans un premier temps disponible sur mobile (mise à jour de l’application Android existante et lancement d’une toute nouvelle application iOS spécifiquement conçue pour iOS8 et iPhone 6 et 6 Plus) en France et au Royaume-Uni, et sera déployé sur le web et dans le reste du monde d’ici le mois d’avril 2015.

* Etude SNEP du 05 janvier 2015

** la publicité dans les flux reste présente

Lire la suite

Pub radio : les 7 tendances majeures de 2015

RAIN_News logo

Dans un article publié en début d’année, le site d’infos radio et internet RAIN News présente 43 prédictions radio pour 2015 selon une vingtaine d’experts radio passionnés par le futur du média. L’éditeur Kurt Hanson nous a aimablement donné l’autorisation de traduire des extraits de l’article et de les publier à l’intention des membres Premium Radiopub.

Voici 7  tendances majeures annoncées en termes de publicité et monétisation audio :

  • En 2015, l’audio va passer d’un média de divertissement à un réel support de communication pour les annonceurs. De nouveaux standards et process vont être définis et mis en place, les liens entre vendeurs et acheteurs vont se resserrer, étant tous dédiés à atteindre l’audience là où elle se trouve (en temps réel dans le bon contexte géolocalisé). Patrick Reynolds (Chief Strategy Officer, Triton Digital)
  • La pub audio en ligne se développe depuis un certain temps déjà. Mais jusqu’à récemment, la plupart des annonceurs achetaient principalement des marques. En 2015, les achats basés sur l’audience vont aller croissant : les annonceurs cherchent à cibler une catégorie de population précise en fonction de critères démographiques et comportementaux indépendamment du contenu ou de la station. Les possibilités de ciblage avancé combiné à des données tierces et les capacités de tracking poussées permettent à la pub audio en ligne de rattraper son retard sur le display et la vidéo (pub one to one, hyper ciblage, retargeting audio…). Alexis van der Wyer (CEO, AdsWizz)
  • Bien qu’à ses balbutiements dans le domaine de la pub audio, l’achat programmatique va se développer et venir compléter les méthodes traditionnelles d’achat du média utilisées par les agences. Alexis van der Wyer (CEO, AdsWizz)
  • Les principaux labels sont en train de remettre en cause les modèles on-demand existants et pourraient dégrader l’offre gratuite. Si tel était le cas, les habitudes de consommation en reviendraient aux radios commerciales, gratuites, sources de découverte pour les auditeurs et de promotion pour les artistes, qui satisfont le besoin on-demand des abonnés (vs téléchargement ou achat de CD). 8tracks executive team
  • Pandora va continuer à gagner des auditeurs et plus encore à développer la monétisation de son audience. Son équipe commerciale de centaines d’experts commerciaux radio va continuer à tirer les CPMs vers le haut au fur et à mesure que les annonceurs réalisent l’efficacité de la pub audio en ligne (grâce à de courts écrans pubs, aux visuels en synchronisation, et au ciblage). Kurt Hanson (Founder, AccuRadio & founding editor, RAIN)
  • L’innovation concernera également le domaine de la création publicitaire audio pour développer l’interactivité entre les marques et les consommateurs. Brian Benedik (VP, North America Advertising, Spotify)
  • Les annonceurs vont de plus en plus considérer l’audio comme un élément clé de leurs campagnes marketing multimédia, et non plus comme un élément à part. La capacité à combiner et suivre facilement différents médias et à mettre en place des offres de retargeting vont renforcer la proposition de valeur de l’audio en ligne auprès des annonceurs. Alexis van der Wyer (CEO, AdsWizz)

Pour lire l’intégralité des tendances annoncées, rdv sur le site Rainnews

SwissRadioDay : le défi du numérique

SwissRadioDay

C’est devant une salle comble que s’est ouvert le SwissRadioDay ce matin au Kaufleuten de Zürich (400 personnes contre 250 l’année passée, une belle réussite!).

Le sujet phare de cette journée est inévitablement la radio numérique : les modifications de la législation, la promotion du DAB+ auprès des auditeurs et des constructeurs d’équipement, les nouvelles opportunités qui se présentent aux radios, les obstacles rencontrés (notamment en termes d’équipement), toutes ces questions sont abordées au cours de la journée.
C’est un sujet qui suscite de nombreux débats auprès des différents acteurs de la radio suisse récemment passés au numérique (avril 2014).
D’autres conférences sont consacrées à la mesure d’audience, l’offre radio à destination des jeunes ou encore les réseaux sociaux (presque toutes traduites en français).
La Radio Night clôturera cette journée riche en débats.

Bon SwissRadioDay à tous!

 

photo : Debora Zeyrek – diamondphoto.ch