Les audiences radio en Suisse romande au 2e semestre 2014

Sondage Radio Suisses romande 2S 2014

 

En Suisse romande au deuxième semestre 2014,  83.9% des personnes écoutent la radio 101.5 minutes par jour. 

Du côté des privées, BNJ est toujours en tête malgré une légère baisse d’audience mais reste loin devant en PDM grâce à une DEA de 52.6 min. LFM repasse devant Rouge FM.

Chiffres de l’audience Suisse romande

Chaque foyer français possède en moyenne 9,6 récepteurs radio !

CSA chiffres cles 2s2014 équipement des foyers en récepteurs radio

Cette mesure publiée par le CSA dans Les Chiffres clés de l’audiovisuel français permet de bien comprendre la puissance de pénétration du média radio dans les foyers. Le graphique met aussi en évidence les nouvelles habitudes d’écoute sur les supports digitaux. Alors qu’Internet nuit à la consommation d’autres médias, la radio en profite avec de nouveaux canaux de diffusion. L’écoute en mobilité est aussi développée car, à l’auto-radio et au baladeur, il faut maintenant ajouter le mobile.

Que des bonnes nouvelles pour le média radio !

Les chiffres clés de l’audiovisuel français – Edition du 2nd semestre 2014 (format PDF – 2,29 Mo)         

6 vacanciers sur 10 écoutent la radio en été

touristes.jpg

Médiamétrie publie en septembre les résultats d’audience de la radio pour la période juillet-août (enquête Grilles Radio d’Eté).

Les années précédentes on a constaté que globalement 60.9% des vacanciers écoutent la radio durant en moyenne 2h47 par jour de semaine (Médiamétrie 2008). C’est une bonne nouvelle pour les annonceurs qui ciblent les touristes ! Médiamétrie précise que les résultats estivaux ne peuvent pas être comparés aux semestres de l’enquête 126 000, la méthode étant différente.

A noter toutefois que globalement l’AC de juillet/août se situe à 75.9% contre 80,4% entre janvier et juin 2008. Visiblement, les musicales sont les grandes gagnantes de l’été.

Téléchargez le pdf des résultats Médiamétrie 2008

 

Media in Life 2013 : l’utilisation d’Internet progresse encore et gagne les seniors.

Selon l’étude Média in Life 2013 de Médiamétrie, les Français ont de plus en plus de contacts médias et multimédias : 44 par jour et par personne en 2013 contre 38,6 en 2008. Une intensification due en grande partie à l’utilisation croissante d’Internet et des téléphones mobiles et aux pratiques en mobilité.

Capture d’écran 2014-03-22 à 11.25.15

Les plus jeunes et les moins jeunes au cœur des pratiques

En termes d’âge, deux tranches de la population tirent les pratiques médias et multimédias : les plus jeunes – de 13 à 24 ans – et les seniors de 65 ans et plus. Ils ont respectivement 51,8 et 45,8 contacts par jour, en forte progression par rapport à 2011. Une augmentation qui peut notamment s’expliquer par la démocratisation des smartphones et le développement des tablettes.

Un nouveau profil émerge : le senior numérique. Agé de 60 ans et plus, il se connecte au moins une fois par semaine à Internet. Le senior numérique a plus de contacts médias et multimédias que l’ensemble des 60 ans et plus : 46,6 versus 45,1. Plus connectés et plus actifs également que leurs congénères, les seniors numériques sont plus de 2 sur 3 à pratiquer leurs activités médias et multimédias au cours de déplacements.

Montée en puissance d’Internet et des loisirs numériques

La puissance des medias classiques est incontestée et reste stable ; près de 9 Français sur 10 ont au moins un contact par jour avec la TV, la Radio, la Presse ou encore le Cinéma.

En parallèle, les loisirs numériques et Internet s’invitent de plus en plus dans le quotidien des Français. Ainsi en 2013, près de 62% des 13 ans et plus ont eu au moins un contact quotidien avec Internet (+5,5 points versus 2011). Le nombre de Français s’adonnant aux loisirs numériques a, quant à lui, augmenté de 4 points en 2 ans ; une progression en grande partie tirée par le téléphone mobile.

De manière générale, les Français utilisent Internet et pratiquent les loisirs numériques tout au long de la journée avec un léger pic entre 18h et 19h. Ils consultent en revanche davantage les médias classiques à 3 moments clés de la journée : entre 8h et 9h le matin, à l’heure du déjeuner et le soir entre 20h et 22h.

Source Médiamétrie Media in Life 2013

Les résultats du 1er Baromètre des annonceurs de la #Radio 2.0 en France, par Kantar Media

 

Après la présentation des chiffres d’audience Radio 2.0 par Médiamétrie lors des 3e Rencontres Radio 2.0 à Paris mardi dernier, Kantar Media a dévoilé le Baromètre des annonceurs présents sur la radio 2.0 de janvier à septembre 2013.

Les chiffres clés du 1er Baromètre Kantar Media des annonceurs de la Radio 2.0 sont établis sur la base de déclaratifs de 5 acteurs majeurs (Spotify, Adionomy, Adwave, NRJ et Deezer) en volume d’impressions.

 

1er Baromètre Kantar Radio 2.0

 

Principaux indicateurs :

  • Le nombre d’annonceurs progresse dans tous les secteurs d’activités. 85 annonceurs et 357 campagnes Radio 2.0 de janvier à septembre 2013.
  • La rentrée marque une très forte progression des investissements en septembre 2013 (juste après un mois d’août nul).
  • La distribution et l’automobile sont les secteurs qui investissent le plus (Citroen et Leclerc en tête).
  • Radio 2.0 et réseaux sociaux fonctionnent très bien ensemble.
  • 2013 marque nettement l’entrée de la radio digitale dans les stratégies médias des annonceurs

 

Tous les acteurs s’accordent pour dire qu’enfin, le business de la radio digitale est en route. Rendez-vous en 2014 pour mesurer l’ampleur de la progression.

Les chiffres clés de l’audience #Radio 2.0 en France

Médiamétrie a présenté mardi à Paris lors des 3e Rencontres Radio 2.0, les résultats de l’étude d’audience «Radio 2.0».   En voici les principaux indicateurs.

  • Chaque jour un français sur dix écoute la radio sur un support multimédia (téléphone mobile, tablette, ordinateur,) soit trois fois plus qu’en 2009 avec une croissance accélérée chez les plus jeunes (+21,3 points).
  • Près d’1/3 des internautes ont déjà regardé la vidéo d’une chronique ou d’une émission de Radio, soit plus de 13 millions d’individus plutôt masculin, jeune (47% de moins de 35 ans) et CSP+.
  • Sur un mois, en moyenne, la Radio Online touche 38% des Internautes 15 ans + (15,4 millions d’individus) : une pratique ancrée dans les usages des auditeurs. L’écoute de la Radio en Live est prédominante.
  • Parmi les 6 millions de français (soit 11,4% d’audience cumulée), 2,6 millions écoutent chaque jour la radio sur un téléphone mobile  (4,9%), 1,9 million sur leur ordinateur (3,5%), 1,2 million sur le poste TV (2,2%), 0,6 million avec un baladeur multimédia (1,1%) et 200’000 à partir de leur tablette (0,4%)
  • L’écoute démarre très tôt sur le téléphone mobile, qui prédomine alors, l’ordinateur prend ensuite le relais dans la journée, et le smartphone redevient le support numérique privilégié en fin d’après-midi et en soirée.

     

Zoom sur l'écoute multimédia (mediamétrie Radio 2.0 2013)

 

  • Le prime time de l’écoute hors FM se situe à 10h, puis l’autre pic d’audience est à 17h15. A noter la forte audience digitale en soirée.
  • Médiamétrie constate également que les usages sont fortement segmentés par l’âge: chez les moins de 35 ans, l’usage du téléphone mobile est privilégié pour écouter la radio, tandis que l’ordinateur prédomine auprès des 35-59 ans et la télévision pour les 60 ans et plus. 

 

Ces données précieuses permettront de concevoir des spots et de planifier des campagnes de manière encore plus ciblée en fonction des contextes d’écoute (smart médiaplanning).

Source :  Etude Radio 2.0 Médiamétrie (septembre 2012 à juin 2013).

 

« Digital Generations – Techsurvey 9», la plus grande enquête radio multiplateformes jamais réalisée aux USA, dévoile une révolution high-tech continue et sophistiquée.

« Digital Generations – Techsurvey 9» de Jacobs Medias analyse les habitudes médiatiques de quatre générations d’américains : du baby-boomers à travers les générations X, Y et Z. L’étude montre que si les gadgets et les nouveaux médias captent l’attention, la capacité de la radio à se connecter uniquement avec les consommateurs sur leurs plateformes préférées est la recette secrète pour un succès futur dans l’espace numérique.

 

digital survey USA 2012 1

Voici quelques-unes des principales conclusions:

La Radio FM reste incontournable: Les «déclencheurs émotionnels » sont intacts: l’écoute de la radio au travail, le divertissement, l’évasion et l’accompagnement. Les consommateurs continuent d’exiger la radio dans leurs voitures neuves et comptent sur la radio pour les nouveautés musicales et la découverte de nouveaux artistes.

Radio fait la transition vers le numérique: Les consommateurs ont maintenant accès aux contenus sur les canaux numériques. 14% des répondants (les plus jeunes en tête) écoutent la radio depuis un ordinateur ou un mobile.

digital survey USA

Pandora est le leader aux USA : De loin, Pandora continue d’être l’option la plus populaire de l’Internet pure-play, devançant ses concurrents. Cependant un nombre croissant de ses auditeurs n’apprécient pas la publicité et continuent à écouter aussi la radio classique.

L’écoute en voiture reste un atout: Plus de la moitié de tous les répondants disent que la plupart de leur écoute de la radio a lieu dans les voitures. Et maintenant, plus d’un sur dix (11%) conduit un véhicule équipé d’un système de «tableau de bord numérique » comme Sync de Ford, en particulier les fans de formats country, News, Talk et Sports.

Concernant le mobile et la mobilité: Les trois grandes stars de l’étude sont les smartphones, les tablettes et les auto-radio digitaux. Les consommateurs continuent d’accéder à leur contenu favori partout où ils vont.

Au-delà de Facebook: Facebook continue à être la plate-forme omniprésente pour toutes les générations. Mais Techsurvey 9 révèle l’émergence de « plates-formes sociales secondaires», y compris Twitter, Pinterest, Google+ et Instagram. Année après année, Pinterest a plus que doublé d’audience, avec une force incroyable chez les femmes. Et Snapchat est en train de devenir un choix parmi Gen Z, les adolescents d’aujourd’hui.

Les résultats Techsurvey 9 ont été recueillis en ligne du 29 Janvier au 19 février 2013. Au total, 264 stations de radio et 78111 auditeurs on tété sondés à travers les Etats-Unis et au Canada.

Téléchargez l’infographie de l’étude 2012, 2011 et des dizaines d’autres infographies marketing sur le Pinterest Radiopub.

Michel Colin
Mediatic Conseils / Radiopub.ch

 

Très bonne nouvelle : Le média radio est au mieux de sa forme !

 

L’Année Radio 2011-2012 publiée par Médiamétrie est un recueil de bonnes nouvelles pour le média radio. Extraits du communiqué :

2011-2012 est une saison record pour la Radio

  • Pour la première fois, elle dépasse 43 millions d’auditeurs quotidiens et bat ses scores à l’heure du prime time avec plus de 14 millions d’auditeurs à 8h, et en fin d’après-midi avec 8,4 millions d’auditeurs à 17h.
  • La radio a confirmé son rôle de média de proximité : les stations locales ont rassemblé chaque jour 19,5% de la population, avec 14,8% de part d’audience, leur record sur une saison.
  • Pour 57,3% des auditeurs, la musique est la première motivation d’écoute de la radio. Une proportion qui s’élève à 71% pour les moins de 35 ans. Les stations musicales ont ainsi rassemblé 21,4 millions d’auditeurs chaque jour sur la saison (soit 40,7% d’audience cumulée) : c’est le format radio le plus écouté.

La radio, interactive et sociale

  • Si la première motivation de contact avec une station est de jouer à un jeu (49%), de plus en plus d’auditeurs interagissent avec leur radio pour partager une opinion (28%), exprimer un avis sur la radio, une émission ou un animateur (19%) ou poser une question à l’antenne (10%).
  • Ces interactions sont facilitées grâce au Web et aux réseaux sociaux : le temps de l’émission se prolonge ainsi au-delà du temps d’antenne. 45% des 15 ans et plus sont déjà entrés en contact avec une station de radio : 24% de la population privilégient le site web ou le blog de la radio, puis le téléphone (21%) et l’email (17%). Les moins de 25 ans plébiscitent eux aussi le site web ou le blog de la radio, mais Facebook et Twitter arrivent juste derrière (avec 20% des jeunes qui utilisent ces réseaux).
  • Plus de la moitié du public considère que de manière générale, l’interaction avec les auditeurs donne de la richesse aux programmes (57%) et confère une image moderne au média (57%). Et pour 67% du public, la libre-antenne est « dans le coup ».

La radio, en tous lieux et à tous moments

  • Proche des auditeurs via cette interactivité, la radio l’est aussi par sa capacité à accompagner le public au quotidien et dans ses déplacements. Sur une période de 3 semaines, du lundi au vendredi, la couverture de l’écoute en voiture (73,7%) est supérieure à celle de l’écoute à domicile (70%).
  • L’offre numérique fait de plus en plus d’adeptes : aujourd’hui, 41,7%, soit plus de 22 millions d’individus âgés de 13 ans et plus, ont déjà écouté la Radio via Internet, c’est 2 fois plus qu’il y a 5 ans.
  • Sur Internet, la Radio, média du direct, est majoritairement écoutée en Live. Toutefois, la pratique de la Catch Up continue de se développer. Les podcasts en particulier ont su trouver leur public : pas moins de 16 à 17 millions de podcasts sont téléchargés chaque mois, et 78% d’entre eux sont écoutés.
  • Le succès de l’offre numérique est porté par l’essor des nouveaux supports d’écoute qui rassemblent 4,6 millions d’auditeurs chaque jour, téléphone mobile en tête devant l’ordinateur, la télévision et le baladeur multimédia.

Le communiqué Médiamétrie

Il ne reste plus qu’à reproduire ces performances d’audiences en performances commerciales !