Pour booster vos ventes, organisez une conférence sur l’efficacité du média radio pour vos clients et prospects

« Apprendre à utiliser un outil donne envie de bricoler plus souvent ». Les annonceurs qui maîtriseront le mieux l’efficacité du média radio deviendront vos meilleurs clients !

Casablanca 01.2011

Le concept :

Inviter 10 à 20 clients et prospects à participer gratuitement à un atelier-formation sur l’efficacité du média radio. Idéalement ce workshop doit se dérouler dans un lieu valorisant (hôtel, salle de conférence…) et se poursuivre par un cocktail ou un repas. Plusieurs conférences peuvent être organisées sur un ou plusieurs jours consécutifs afin de réunir le maximum d’annonceurs. La conférence est animé par Michel Colin, présenté en qualité d’expert international. Un support pdf est remis à chaque participant.

Les objectifs :

  • donner à vos annonceurs les clés pour réussir leurs campagnes radio encore plus efficacement
  • donner envie aux prospects de venir sur votre radio
  • faire écouter des bons exemples de spots et présenter des stratégies de planification radio annuelles réussies
  • montrer une image experte et créative de votre équipe commerciale
  • déclencher des affaires immédiatement à l’issue de la conférence

 

Roanne 02.2012

Témoignage :

« Les retours sont sensationnels, percutants et, depuis, revient cette phrase : pourquoi nous ne l’avons pas fait plus tôt ? Il est clair qu’une fois par an, c’est le rythme que nous prendrons désormais. Les clients comprennent par une autre voix que la notre, la nécessité de communiquer, d’avoir un jingle ou une virgule sonore, de communiquer chaque jour. Ils ont été fascinés et nous ont remerciés. En clair, ils envisagent sous un autre jour la collaboration avec notre média. Je ne peux que vous encourager à faire de même, l’investissement en Michel Colin est un gage de réussite assurée. »

Luc Foubert – Resonance (18/07/2012)

 

Ces conférences peuvent être organisées dans le cadre de formations in situ dans votre radio. Plusieurs thèmes de conférences sont disponibles « 7 conseils pour réussir votre stratégie radio »,  » Concevoir un message radio efficace », « Radio et Internet, le meilleur mix local » et « La communication des humanitaires et institutionnels sur les radios communautaires ».

Conditions et infos détaillées sur demande à michelcolin@mediatic.ch

 

Devenez un expert GRP en deux leçons simples (2/2)

Suite du premier article

Qu’est-ce qu’un bon GRP ?

Vaste question qui dépend de l’objectif et de la pression recherchés : Objectifs quantitatifs, pénétration, répétition, sur quelle durée ? Objectifs qualitatifs : contexte de diffusion, cible, interaction cross médias…

Voici trois GRP radio identiques et pourtant construits différemment :

  1. 25% PN x  4 ODE = 100 GRP
  2. 10% PN x 10 ODE = 100 GRP
  3. 50% PN x  2 ODE = 100 GRP

Le premier est un bon équilibre entre pénétration sur le groupe ciblé et répétition minimum efficace.
Dans le second, il faudrait réduire le nombre de spots et acheter une autre radio en complément.
Dans le troisième, il faudrait réduire le nombre de stations et augmenter la répétition.
Toutefois les 2 derniers GRP radio peuvent être bien pensés dans le cadre d’une campagne cross media utilisant d’autres supports.

Quel pourcentage de la cible doit-on atteindre dans une période donnée ?

Il s’agit de la pénétration (en %) sur le groupe cible visé. Atteindre 10% d’un groupe cible c’est peu en terme de puissance. Mais pour un petit annonceur, mieux vaut atteindre 10% de son groupe cible de manière récurrente et répétitive dans l’année que de chercher à impacter plus de personnes sans perspicacité (sans répétition). L’idéal serait d’atteindre 65% des personnes ciblées par la campagne. Obtenir ce score en radio nécessite obligatoirement l’utilisation de plusieurs stations. Aucune radio ne peut atteindre à elle seule les 2 tiers d’un groupe cible (les femmes, les CSP+, les 15-25 ans…) quelque soit sa zone de couverture. Il est donc nécessaire d’additionner les performances de plusieurs stations pour obtenir un fort impact quantitatif sur un groupe cible donné.

L’autre possibilité est de déployer une stratégie cross média qui permettra d’additionner des pénétrations sur le groupe cible visé pour au final obtenir un impact puissant. En utilisant la presse locale, l’affichage et la radio il est possible d’atteindre localement 65% d’un groupe cible. Dans ce cas, chaque support va contribuer au succès de la campagne en apportant son taux de pénétration sur le groupe cible, qui au total, malgré une possible duplication d’individus, sera quantitativement significatif.

Combien de fois le message doit-il être entendu par chaque individu ?

Rien ne sert d’atteindre beaucoup d’individus sans un minimum de répétition. Selon les cultures, en radio, on estime qu’un individu doit être impacté au moins 4 fois (interpellation, compréhension, mémorisation, réaction), idéalement 5 ou 6 fois, pour que la campagne radio produise de bons effets, c’est à dire, du trafic en magasin, des appels, des visites sur le net. Pour un produit nouveau, ou pour un annonceur qui n’est pas très connu, il faudrait que le seuil minimum  atteigne 8 impacts sur chaque individu afin de produire des effets. D’où l’intérêt de communiquer de manière récurrente afin d’entretenir une notoriété spontanée permanente. En effet, l’annonceur qui ne diffuse que 3 ou 4 campagnes annuelles retombe vite dans l’oubli entre chaque vague. Il est alors nécessaire d’augmenter la répétition à chaque campagne pour obtenir des bons retours. Alors que l’annonceur qui est présent sur l’antenne chaque mois, ou mieux chaque semaine, obtiendra au fil du temps de bien meilleurs retours avec une pression publicitaire moindre. Les annonceurs qui communiquent sur plusieurs médias en même temps vont cumuler des impacts qui optimiseront l’efficacité de leur campagne. C’est pour cela que l’on dit qu’un bon mix média permet toujours d’obtenir plus que la simple somme des performance de chaque support (1 + 1 = 3).

Quels sont les critères qualitatifs d’un bon GRP ?

Le contexte de diffusion  (à la maison, au travail, en voiture…) doit être en phase avec l’objectif recherché du message. Il faut pour cela connaître le contenu du message, de la créa, afin de placer le spot dans le meilleur environnement possible. C’est malheureusement très rare. La plupart des médiaplanneurs ne connaissent rien du message. C’est une grave erreur. Les meilleures campagnes intègrent création et planification. Nutella est un parfait exemple. Les spots sont planifiés le matin et chaque message intègre le contexte du jour de diffusion :

Exemples :

Pas de bon GRP sans bon message. Tous les critères qualitatifs d’un spot efficace doivent être réunis (un logo sonore, une idée simple et une seule, le bénéfice consommateur…). Et cela, les logiciels de médiaplanning ne l’interprètent pas ! Il faut donc mettre du bon sens dans la stratégie car aucun outil de calcul de GRP ne tient compte de la durée du spot, du nombre de jours de diffusion, du contexte, de la qualité du message…

Obtenir un GRP optimal (65 %PN x 5,4 ODE = 350 GRP) sur une campagne ponctuelle de 10 jours n’est pas forcément mieux qu’un faible GRP (10% PN x 4 ODE = 40 GRP) dans le cadre d’une campagne récurrente annuelle.

Enfin, un bon GRP sera aussi le fruit d’une bonne stratégie cross média, chaque support apportant ses avantages (visualisation en affichage, explications en presse, répétition en radio, documentation sur Internet…). C’est une conjugaison optimale de l’ensemble de ces points de contacts qui assurera la réussite de la campagne.

Michel Colin

Un exemple de publicité institutionnelle, annuelle, reproductible sur toutes les radios de proximité


Voici un exemple d’une campagne de publicité institutionnelle annuelle diffusée sur Resonance, la première radio indépendante de Haute-Normandie.

Souvent les « commerçants », les « camelots », se plaignent d’un manque de communication de la part de la mairie pour le marché hebdomadaire. Luc Foubert, Chef des ventes de Résonance, a vendu un spot court, diffusé toute l’année le samedi matin à 7h50, 8h50 et 9h50, jour de marché dans la petite ville de St Romain de Colbosc à quelques kilomètres du Havre.

 [Institutionnel, Etat, Collectivités] Marché Ville de St Romain de Colbosc
Spot réalisé par LM Production (06 72 62 12 54 ou lilianmuller.voixoff@gmail.com

Luc Foubert : «En quelques semaines, déjà une autre municipalité du secteur a pris des renseignements pour faire une campagne similaire. Ce n’est pas un gros budget, certes, mais un budget quand même. Je précise aussi que la municipalité diffuse maintenant Resonance dans les rues de la ville pour « vérifier » que la pub est bien diffusée ! Ce système de pub est très populaire, renforce le côté « proximité » et « rassure » les municipalités sur le bien fondé de leurs investissements. Je précise enfin que mes commerciaux n’y croyaient pas, mais au vu du contrat signé, ils trouvent ça intéressant subitement…».

Cet exemple est reproductible partout en France. En effet, toutes les radios couvrent une ville ou gros bourg qui fait un marché chaque matin. Calculez le tarif annuel pour 1 ville, multipliez ce chiffre par 7 (il y a forcément un marché par jour sur toutes les zones…) et multipliez encore ce chiffre par le nombre de zone de diffusion de votre station. C’est un fort potentiel à ne pas négliger. Surtout que les élections municipales arrivent dans moins de 2 ans…


Si vous n’exploitez pas encore le potentiel de la communication institutionnelle locale sur votre radio, inscrivez-vous rapidement à la prochaine formation « Développer le marché de la publicité institutionnelle sur la radio » qui se déroulera à Paris le vendredi 6 juin 2012. Infos et programme détaillé en cliquant ICI.

Le meilleur de tous les arguments de vente radio : le témoignage client

Les anglo-saxons l’appellent testimonial et utilisent la référence active comme un argument de vente majeur. On retrouve les témoignages clients sur le site internet de la radio, en vidéo, texte ou image, mais aussi dans les argumentaires, kit média, brochures de présentation. Malgré quelques bons exemples (voir l’article sur la régie Force 1 du 1er Mai 2008), la méthode est encore sous employée chez nous. Bien souvent à cause de 3 à priori solidement ancrés dans les esprits :

  • Vous pensez que c’est délicat de demander à client de témoigner de la réussite de sa campagne radio.
  • Vous pensez que si vous mettez en avant un annonceur, les autres vont se vexer.
  • Vous doutez surtout de la satisfaction de vos clients et de leur volonté de vouloir l’exprimer.

Dans l’exemple vidéo ci-dessous (contenu réservé aux membres Radiopub) vous découvrirez 3 annonceurs satisfaits de leurs campagnes sur Wit FM et Blackbox à Bordeaux. Ils témoignent de la qualité des retours obtenus par leur campagne. Selon Rodolphe Karmazyn, Directeur Général de Sud Radio Medias «Nous avons été surpris par l’enthousiasme des clients et par les détails qu’ils ont délivrés». Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d’un programme de commercialisation développé par la société britannique NRS Media. Le clip a été présenté lors de mini conférences destinées à recruter des nouveaux clients annuels.

Absolute Radio a réinventé le modèle économique de la radio digitale


RadioDays Europe 2012 / Barcelona
Absolute Radio (UK) développe un nouveau modèle de radio résolument novateur. La présentation de Clive Dickens (Co-fondateur et COO d’Absolute Radio) lors des RadioDays Europe 2012 de Barcelone a épaté plus d’un professionnel de radio.

 Clives Dickens : « Data is the new oil ! »

L’innovation est simple. Il s’agit de redéfinir le modèle économique radio en diffusant un programme pour tout le monde et des pubs ciblées pour chaque auditeur : «Broadcast to many, advertise one to one» lance Clive Dickens. Le ciblage est l’avantage d’internet par rapport à la FM. Le web permet de connaître chaque auditeur mais aussi de lui proposer un programme personnalisé.

Pour Absolute Radio, la base de données auditeurs est le nouvel Eldorado. La fortune de Google, de Facebook et des autres réseaux sociaux est basée sur l’identification, la géo-localisation de l’utilisateur. Absolute Radio reproduit ce modèle. Aujourd’hui 33% des auditeurs internet d’Absolute Radio sont logués dans la base de données. La webradio connait le nom, prénom, âge, sexe, localisation active de milliers de ses auditeurs. Mieux, 54% des auditeurs qui ont téléchargé l’application mobile ont volontairement rempli le formulaire d’inscription. Le formulaire apparait à chaque connexion, sur chaque interface. «Nous n’avons aucun intérêt à avoir des auditeurs anonymes. Donc nous harcelons chaque nouvel utilisateur avec notre formulaire d’inscription !».

Les formulaires d'inscriptions sur l'appli Iphone

Les auditeurs identifiés écoutent un programme dans lequel les écrans de publicité sont plus courts. Dans le flux FM Absolute Radio diffuse chaque heure 3 écrans de 6 spots de pub radio. Sur Internet, les écrans ne contiennent que 2 spots et le comblage est effectué par du contenu exclusif, en général une chanson de plus dans chaque écran. D’autres avantages sont offerts aux connectés : des contenus premium, des cadeaux, une qualité HD.

Radio et mobilité

Les annonceurs peuvent donc cibler les auditeurs en fonction de leur profil, comme sur Facebook. Le serveur de publicité radio permet d’envoyer des messages de publicité différents, ciblés sur des profils d’auditeurs. Ce service est vendu plus cher que les spots normaux diffusés sur le flux normal, accessible à tous. La géolocalisation active des auditeurs permet de les situer sur une carte en temps réel (voir image ci-dessous). Ainsi les annonceurs peuvent également cibler des auditeurs en fonction de leur emplacement à un moment donné (proximité avec un point de vente par exemple).

Sur la carte, vous pouvez visualiser la position géographique des auditeurs du programme d’Absolute Sports au moment du match Manchester UTD-Manchester City du 23.10.2011 à 13h52.

 

Fantastique isn’t it ?

Michel Colin
www.radiopub.fr 

 

Découvrez tous les secrets d’une webradio locale qui gagne de l’argent !

 

 

Structurée comme une station FM locale, Radiofrontier.ch fait de l’audience et du chiffre d’affaire uniquement sur Internet.

Rendez-vous pour un atelier gratuit exceptionnel, dimanche 5 février 2012 à 18h30, Salon Le Radio, au Tapis Rouge, 67, rue du Faubourg Saint-Martin à 75010 Paris.

Quelles sont les conditions à réunir pour qu’une webradio devienne viable ? Vous trouverez des réponses lors de cet atelier animé par Michel Colin, avec la présence des 2 promoteurs de RadioFrontier.ch, Peter Sibley et Mark Butcher et Sarah Over, Business Development Manager.

Cette conférence vous permettra de comprendre le business model de cette webradio pas comme les autres et pourtant si proche d’une station FM hertzienne. A tous les promoteurs de webradios, à tous les opérateurs de la FM qui cherchent à monétiser leur présence sur Internet, cet atelier apportera des réponses concrètes, exemples et succès à l’appui.

Le marketing mix parfait de la webradio vous sera dévoilé :

  • un programme qui fait mouche auprès d’un public cible précis et précieux pour les annonceurs, avec un morning à succès, de l’info locale et des directs live événementiels.
  • une présence promotionnelle dans la rue et sur le net, avec un site web structuré comme un média à part entière
  • une diffusion exclusivement sur Internet et bientôt en numérique qui atteint déjà son public cible
  • une équipe commerciale présente sur le terrain avec une offre pertinente, des idées, de l’anticipation, des combinaisons radio+web+video
  • un pricing sans complexe qui valorise des performances, des sources de revenus multiples et un chiffre d’affaire au rendez-vous seulement 250 jours après la création de la webradio !

 Rendez-vous pour cette présentation exceptionnelle, Dimanche 5 février 2012 – 18h30, dans le salon « Parisien » au 1er étage du  Salon Le Radio !


Le salon Le RADIO ! se tiendra du 05 au 07 février 2012 à Paris au Tapis Rouge, 67, rue du Faubourg Saint-Martin à 75010 Paris.

Pour obtenir votre badge d’accès gratuit cliquez ICI
Accès, infos, cliquez ICI
Pour télécharger le plan du Salon et retrouver Mediatic Conseils dans l’espace VIP au 2e étage, cliquez ICI
Pour télécharger le programme du salon cliquez ICI

 

 

Un bon témoignage de l’efficacité d’une campagne radio

L’efficacité fut le thème du 3e Campus TF1 publicité. Une première table ronde a traité des enjeux des mesures. Ensuite Bruno Poyet de IM (Impact Mémoire) a présenté quelques clés scientifiques sur la mémorisation. Selon lui l’efficacité publicitaire c’est : « Un bon message, capable de générer un souvenir qui va à son tour provoquer un comportement« .

Isabelle Leroy de l’Institut CSA a tenté de définir ce que agences et annonceurs entendent par efficacité : » Faire progresser les ventes, obtenir du R.O.I., générer du trafic sur les points de ventes (court terme), mais aussi construire une image, un attachement à la marque (moyen et long terme), tout cela dans un processus permanent (donc sur le long terme).

Lors d’une table ronde réunissant deux représentants de la grande distribution, Jean Baptiste Hespel, Directeur de la communication de Système U, a donné un exemple inattendu d’efficacité  d’une campagne radio. Une station (dont le nom n’a pas été mentionné) a diffusé avec deux jours d’avance (le mardi au lieu du jeudi) une campagne pour une promotion à -50% sur un produit d’appel. Aucun autre média n’avait donc annoncé cette promo.  Quelques minutes après l’ouverture des magasins des clients réclamaient le produit en promotionA voir dans la video (vers la 7e min). Un bon témoignage sur l’efficacité de la pub radio !

Visionnez les vidéos des 3 tables rondes du Campus TF1

Source / Rodolphe Karmazyn – Sud Radio Medias

Success Story : une campagne radio novatrice pour le dépistage du VIH


A l’occasion de la Journée Mondiale du Sida, les animateurs vedettes de toutes les radios israéliennes  ont passé un test VIH et obtenu les résultats en direct à l’antenne.  La campagne « Get Tested »  (« Faites-vous dépister ») a été relayée par les chaines de télévisions et a contribué à une très forte progression des dépistages. Cette campagne radio novatrice a été primée aux London International Awards de la publicité.

Accédez au descriptif de la campagne en cliquant ICI