Dans la course au media global, le triple média Radio + TV + Web s’impose naturellement

La convergence dont nous parlons depuis longtemps prend la forme du triple média  Radio, TV, Web.  A Triple-Play Network comme disent les américains. On devrait plutôt dire ; Audio + Vidéo + Web pour les contenus,  Online – Social – Mobile pour les canaux, et Personnalisé – Prédictif – Communautaire pour l’expérience utilisateur (UX).

Depuis le lancement de BFMTV en 2005, les radios produisent de l’image sur le web : Europe 1, RTL, RMC, RTL 102,5 (Italie), puis récemment FranceInfo: et hier NRJPlay  (national). La fièvre du média global touche aussi les marchés régionaux ; Fm1today (Suisse) et locaux D!CITV, MaritimaTV … De nombreux projets de « média global » sont en gestation à chaque niveau de marché. Un indicateur : tous les médias achètent des webcams, des micros et engagent des community managers !

 

Capture d'écran 2016-09-07 04.12.14

 

Bonne nouvelle ! La radio dispose d’une très longue liste d’atouts concurrentiels pour réussir sa transformation digitale et migrer vers le triple media :

  • un modèle économique rentable,
  • une consommation du média stable à 2h53 par jour pour plus de 8 français sur 10,
  • l’affinité radio & réseau social, l’interactivité, les communautés,
  • l’hyper-proximité et le mass média en même temps,
  • la géolocalisation en temps réel,
  • des contenus authentiques,
  • un média mobile électronique et 2.0,
  • la maîtrise du Live, de l’événementiel, du gaming et des coûts,
  • la maîtrise du replay, de l’audio à la demande et des podcasts,
  • la créativité illimitée de l’audio,
  • la réactivité en temps réel 7/7-24h24,
  • le streaming one to one,
  • la collecte et l’exploitation facile de datas,
  • des DMP et des offres programmatiques audio opérationnelles,
  • l’efficacité publicitaire transmédia 1+1+1=5.
  • le triple média  Radio + Video + Web est la meilleure combinaison pour impacter et engager les cibles multi-tâches qui consomment, en mobilité ou en ligne.

On pourrait encore trouver d’autres avantages compétitifs dans les radios FM et online, en fonction des talents disponibles et des formats, du plus mainstream au plus pointu. Car en plus d’être une bonne école de communication, de marketing et de ventes, la radio est souvent le berceau médiatique des stars du P.A.F.

Capture d'écran 2016-09-07 04.19.49

Le media global doit inventer un nouveau design pour livrer un accès facile et rapide à l’info, rendre service à l’internaute-lecteur-auditeur-consommateur. La publicité doit s’adapter à cette nouvelle logique de consommation média : il faut penser des formats intelligents, qui ne gâchent pas l’expérience utilisateur (l’UX) quel que soit le support, mobile, tablette, ordinateur ou SmartTV. (A lire absolument « L’UX au service des médias, mode d’emploi » ).

Une rentrée sous le signe de l’innovation mediatique !

Peu après la rafraichissante surprise des premiers jours du triple média FranceInfo:, NRJ lance la plateforme digitale NRJ Play qui réunit les contenus des médias TV, Radio et Web du groupe. Au même moment, la régie NRJ GLOBAL lance 5 nouveaux dispositifs Radio FM + Radio Digitale innovantes (A lire  « NRJ GLOBAL lance 5 offres publicitaires radio FM + radio digitale innovantes« ), ciblés vers les 25-49 ans, pour  « augmenter les ventes lors des pics de consommation de fin d’année« .

Ces cinq offres impactantes combinent la puissance des radios du Groupe NRJ (21,7 millions d’auditeurs chaque semaine) et celle de ses 220 radios digitales, qui réalisent plus de 53 millions de sessions d’écoutes actives chaque mois. Avec une offre triple media de cette puissance, le prix de l’action NRJ devrait se consolider (et donner au groupe multimédia une valeur de rachat qui devrait convenir à son fondateur ;).

Kevin Benharrats (source offremedia.com) « Nous avons initié, il y a un an, une stratégie de déploiement digital d’envergure qui s’est concrétisée par plusieurs réalisations, notamment le lancement du site NRJ Games, dédié aux jeux-vidéo et à la high-tech, la refonte des sites de nos radios, la mise en place d’une DMP, ou encore la création d’une offre programmatique audio inédite. (…) NRJ Play occupe une place centrale dans notre écosystème digital en exposant tous nos médias (…) », déclare , Directeur Délégué des activités commerciales et du développement numérique NRJ Group.

nrjplay

 

En résumé, le sprint est engagé ; les contours du « média global » se dessinent sous nos yeux et dans nos oreilles. Le triple média se construit autour de la vidéo, de la radio et du web. Exit le print qui ne ferait ni vidéo, ni audio. Dans cet emballement médiatique, la qualité, l’authenticité et la créativité des contenus feront la différence. La monétisation reste le nerf de la guerre. Mais c’est visiblement l’audio qui offre encore la meilleure rentabilité et le modèle économique le plus fiable, surtout lorsque la radio développe des offres globales radio + web + vidéo, (auxquelles il convient de rajouter l’événementiel). Reste à savoir quelles places occuperont les géants du web dans cet échiquier ?

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

 

La radio ONE FM lance ONE TV sa chaîne de télévision musicale

logoonetv2

ONE TV est disponible sur Swisscom TV, UPC Cablecom et Onetv.ch. Un contenu 100% musique à l’image et au son de ONE FM avec les clips vidéos des hits du moment, des rendez-vous reportages All Access et les évènements-maison comme One FM Star Night, One FM Live Session et One FM Unplugged.

Vendredi 12 février, ONE FM diffusera sa première émission en direct du Hallenstadion de Zurich pour vivre en live les Swiss Music Awards.

De la radio à la TV

Une nouvelle étape pour One FM : « Soyons lucides, nous n’avons pas d’objectif d’audience spécifique pour cette première année. Nous avons l’envie de donner le meilleur de nous-mêmes en nous appuyant sur le dynamisme et la motivation de nos équipes. Et puis, c’est aussi un cadeau d’anniversaire pour nos 20 ans », commente Stéphane Téreygeol, directeur de One FM à Genève. (source Cominmag)

La commercialisation est assurée par Media One Contact la régie publicitaire du groupe ONE FM.

 

 

Quand la radio fait sa pub à la télé : RadioScope recense les spots TV des stations

radioscopeSi vous ne le connaissez pas déjà, allez faire un tour sur RadioScope, un site créé en 2004 par un mordu de radio souhaitant partager sa passion et sa curiosité pour le média.

Vous y trouverez toutes sortes d’infos : un guide rassemblant les fréquences et coordonnées des radios en France, des dossiers, des archives inédites, d’anciennes grilles ou encore un cimetière des radios.

Le site comprend également une rubrique pubs TV où sont publiées les vidéos des spots TV des radios. Vous y trouverez une liste de spots, récents comme anciens, pour des stations FM nationales (France Inter, 2014), locales (Ado 2014 et Contact FM 2015) des webradios, ou encore pour des radios disparues.

Découvrez et parcourez les rubriques du RadioScope.

banniere-radioscope

Les Chiffres Clés de l’Audiovisuel Français

Le CSA vient de mettre en ligne les Chiffres clés de l’audiovisuel S2 2013. Dans ce document de 37 pages, le CSA a compilé les données Médiamétrie, Kantar Media, CNC, GfK,… issus de plusieurs années pour proposer un panorama des marchés TV, Radio et Nouveaux services. Ces données seront précieuses pour toutes personnes désireuses de se documenter sur le paysage audiovisuel français. Elles permettent notamment de contrer quelques idées reçues fortement ancrées chez les annonceurs autant que les commerciaux. Comme par exemple cette page consacrée aux lieux d’écoute, qui démontre que le domicile reste largement l’endroit où l’on consomme le plus la radio. Alors que tout le monde est persuadé que c’est en voiture que l’on écoute le plus la radio ! Il y a des idées reçues qui ont la vie dure.

 

Les chiffres clés de l'audiovisuel français

 

 

Téléchargez les Chiffres clés de l’audiovisuel S2 2013

 

 

 

FOOD RADIO, l’étude démontre l’efficacité de la #radio seule et en complément de la TV

 

Capture d’écran 2013-10-11 à 15.07.14

Pour le Bureau de la Radio, Kantar  Worldpanel a mesuré l’efficacité de la radio sur les ventes FOOD (alimentation, boissons, hygiène, beauté et entretien) à travers 119 campagnes de 47 marques testées sur la cible Responsable Des Achats (56 vagues Mono-Radio et 63 vagues Radio + TV). Le critère d’efficacité retenu est une augmentation d’au moins 5% de chiffre d’affaires supplémentaire.

Voici les 14 principaux enseignements de l’étude :

Campagnes monomédia Radio

  1. Utilisée seule, la radio est aussi efficace que le télé. 54% des campagnes monoradio sont efficaces pour la radio contre 52% pour la TV.
  2. 93% des campagnes radio influent sur la PDM à court terme contre 77% des campagnes TV.
  3. 74% des campagnes monoradio influent sur les promotions à court terme.
  4. L’étude démontre que la radio n’est pas qu’un média de promotion mais que les campagnes de notoriété génèrent des augmentations de chiffres d’affaires dans 59% des cas.
  5. Pour des pressions modérées (moins de 400 GRP) l’efficacité est constatée sur 50% des campagnes FOOD qui privilégient la répétition hors prime time, entre midi et 14h et le week end, étalées sur 14 jours.
  6. Pour des fortes pressions publicitaires (+ de 400 GRP) les campagnes sont plus efficaces dans les tranches matinales. Les marques FOOD vont chercher à maximiser la couverture puisque ces campagnes sont puissantes en répétition.

Campagnes Radio + Télé

  1. L’efficacité du mix est la plus forte lorsque 50% de l’investissement brut est placé sur la radio (62% de taux de succès).
  2. L’efficacité est meilleure si les campagnes sont diffusées sur les 2 médias en même temps lorsque la pression télé est faible.
  3. Lorsque les pressions télé sont fortes, la radio sera plus efficace après la campagne télé.
  4. La synergie TV + Radio maximise la fréquence d’achat.
  5. La radio possède une forte capacité à séduire une clientèle volatile, proche de l’acte d’achat.
  6. Radio + TV : un remède en période de crise ou lorsque pression écénomique est forte.
  7. Une constante du médiaplanning : étaler la campagne sur plus de 14 jours actifs optimise le taux de succès.

En conclusion, l’étude démontre qu’il vaut mieux réduire un peu le budget TV et faire de la radio en simultané afin d’augmenter significativement l’efficacité des campagnes FOOD. Encore une étude qui confirme que le bon sens est aussi une qualité en mediaplanning.

 

Michel Colin

 

Pour promouvoir la vente d’espace pub TV, Publisuisse développe un calculateur de campagnes en ligne

Tableau de bord_calculateur de campagnes

Régie publicitaire et société affiliée de la SRG SSR, Publisuisse a développé un nouvel outil pour promouvoir la vente d’espace publicitaire télévision en Suisse. Le calculateur de campagnes vous donne un aperçu immédiat de votre opération et de sa performance en fonction du budget déterminé. Outil intelligent et simple d’utilisation, le calculateur de campagnes est une aide au médiaplanning et permet une estimation de l’offre publicitaire sur la télévision Suisse.

1. Connectez-vous sur le site du calculateur de campagnes

2. Entrez le budget dont vous disposez et sélectionnez les régions linguistiques que vous ciblez

3. Affinez votre recherche en précisant la stratégie choisie, la période de votre campagne, la durée du spot, l’âge de votre cible, les chaînes de la SRG SSR, les types de programmes que vous souhaitez privilégier et la répartition du budget en fonction des régions linguistiques visées.

Accédez ensuite au tableau de bord de votre campagne où sont détaillés le nombre de diffusions, l’heure de programmation des spots, le rating (taux de pénétration pondéré de la durée de vision), le prix par mille contacts, l’impact publicitaire et le tarif des espaces proposés, par région linguistique et par programme.

Un bien bel outil que beaucoup de vendeurs d’espaces publicitaires rêveraient d’utiliser !

Audience, publicité, reprises: la radio filmée devient incontournable

photo_1366901056276-1-0

François Hollande dans les studios de Europe 1 apparaît aussi sur un écran en régie, le 21 décembre 2012 à Paris afp.com – Francois Guillot

Je partage avec vous un article pertinent de Tupac Pointu paru aujourd’hui sur TV5.org; Extraits : 

Audience supplémentaire, revenus publicitaires additionnels, reprises à la télévision : la radio filmée est le nouvel axe de développement stratégique pour les stations, alors que la 4G va décupler les possibilités vidéo de l’internet mobile

Les vidéos vues sur le net sont souvent précédées (pré-roll), suivies (post-roll) ou entrecoupées (mid-roll) d’une publicité fixe ou animée. Ces formats, visionnés par un public souvent jeune et actif, suscitent l’intérêt des annonceurs. D’autres publicités, basées sur la technique du watermarking, technologie qui permet de synchroniser le contenu diffusé dans une émission avec ceux de la tablettes, du smartphone ou du PC, sont en projet.

Ces vidéos drainent aussi une audience supplémentaire qui consomme la radio différemment. « Aujourd’hui, le live vidéo devient une antenne complémentaire. L’internaute peut choisir de nous voir ou de nous écouter », explique à l’AFP Gilles Nay, directeur des activités numériques de Lagardère News, maison mère d’Europe 1, parmi les premières à se lancer dans la radio filmée en 2006.

« La radio est devenue visuelle. Elle incorpore de l’image en support de sa production de flux. C’est une évidence, car internet ce sont des écrans, les smartphones et les tablettes, ce sont des écrans » qu’ils faut alimenter, estime Joël Ronez, directeur nouveaux médias à Radio France.

L’article en intégralité sur  www.tv5.org

A lire également l’article « Avec la radio, les oreilles ont des yeux » sur Inaglobal.fr

J’ai Shazamé la Pub SFR

Dimanche 30 septembre 2012, pour la première fois, les téléspectateurs de TF1 ont pu « shazamer » un spot TV. Une opération transmedia innovante.

 

L’histoire commence après le 20h sur TF1 par un teaser de 10 secondes pour Shazam suivi d’une pub de 60 secondes pour la nouvelle offre 4G, le réseau très haut débit mobile de SFR. Un joli coup de promo aussi pour la chanteuse française Mai Lan «La styliste bien née devenue chanteuse» (Les Inrocks). Cette expérience inédite se développe à travers une action de communication trans media, TV, mobiles et réseaux sociaux.

Shazam, l’appli qui reconnaît les chansons, identifie maintenant les pubs et permet d’ouvrir des applications vers des contenus mobiles. Ce dimanche soir, effleurer Shazam durant le spot SFR donnait accès à votre smartphone au concert de Mai Lan en direct du Studio.SFR.  Au passage, une mécanique de jeu suggère aux visiteurs un concours pour gagner un an de concerts au Studio SFR.

 

Une belle action de communication globale à laquelle il ne manquait qu’une voix : Une radio dédiée à cette opération, pas un flux mp3, non, une vraie radio, avec des voix, des personnalités. Avec un bel habillage pour accueillir les visiteurs sur le mobile,  une présence humaine pour expliquer, commenter, mettre en valeur le concert. Il ne faut pas laisser le mobinaute seul avec la technologie ! Pour ce genre d’OP, la qualité du streaming doit être au rendez-vous. SFR a plutôt soigné l’image et la réalisation de la vidéo diffusée en live sur le site du studio SFR.

L’opération SFR / Shazam a été réalisée en partenariat avec Carat, Isobar, Leg, Mbrand3 et Shazam. 

  • L’application Shazam est en régie chez MBrand3, régie publicitaire mobile, est une filiale de Mobile Network Group, première entreprise de marketing et de publicité mobile à être cotée sur le marché français. Le groupe est composé d’un pôle d’agences en conseil mobile (Bemobee et Nemo Agency) et de deux régies publicitaires mobiles (mBrand3 et mPerf). Infos : www.mobilenetworkgroup.com , www.mbrand3.com.
  • L’offre Shazam TV et radio est commercialisée en France par les équipes de Mbrand3 et de TF1 Publicité.
  • Le Studio SFR est situé rue Tronchet dans le 8e à Paris  au centre d’un concept store homonyme.

Avec Shazam for Radio, le média radio peut prolonger l’expérience d’un spot radio ou de tout autre élément audio d’un programme. Si le consommateur n’est pas submergé par un nouvel afflux de contacts publicitaires mobiles, cette nouvelle approche va relancer  encore l’interaction entre la radio et son audience. A terme, tout et n’importe quoi pourrait être «tagué». Des chansons, des pubs, des jingles, des sons, des jeux… Ce taguage audio va compléter les QR Codes (hypertags, flash codes…) et pourrait nuire gravement à la santé des annuaires et prospectus.

L’application de reconnaissance audio donne un sérieux coup de pouce au développement de radios événementielles, ponctuelles, liées à des opérations de communication innovantes. Le temps est venu d’imaginer autant de radios qu’il y a de marques, autant d’empreintes sonores qu’il y a de logos.

 

Michel Colin

Le spot TV SFR « shazamable » :

http://www.youtube.com/watch?v=QU6RbjMzRLY