La vidéo en direct sur Facebook : le nouveau canal de communication pour faire du buzz ? Et du business ?

facebook live

Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG de Facebook, estime que « dans le  futur, les gens auront envie de diffuser de la vidéo en direct, et de permettre à d’autres personnes d’interagir avec eux« .

Le marché de la vidéo diffusée en direct est pour l’instant dominé par l’application Periscope, (filiale de Twitter).  Avec l‘application Facebook Live, le réseau social offre gratuitement sa solution de direct, une option que ne propose pas encore Youtube. En revanche, seul YouTube combine streaming en direct, réalité virtuelle, vidéo en 4K, son à 360° avec des fonctions dites sociales (profils utilisateurs, commentaires, groupes etc). (source Ouest France)

 La vidéo de présentation de Facebook Live

 

Quel intérêt pour les radios ?

Pour bien comprendre, le mieux est d’explorer vos actus Facebook à la recherche d’un Live Facebook. Soit pour regarder une « émission » en direct si vous connaissiez l’heure du rendez-vous. Soit pour regarder la vidéo en replay, car les images restent dans la publication Facebook.

facebook-live-video1

Ensuite testez la diffusion d’un Live Facebook avec votre smartphone. Un simple clic sur l’icône du Live dans une publication et vous êtes en direct avec la planète !

 

 

Les radios peuvent ainsi diffuser leur émissions, interview, reportage, bulletins météo, jeux en direct,  en temps réel sur Facebook. La vidéo sera automatiquement conservée sur le mur d’actualités, comme un contenu à regarder à la demande.

  • L’intérêt éditorial consiste à produire des contenus nouveaux, affranchis de contraintes techniques.
  • L’intérêt marketing majeur consiste à recruter des auditeurs sur les réseaux sociaux, devenus aujourd’hui le premier canal d’accès aux médias, à l’information et au divertissement. Pourquoi le craindre ? Par faute de contenu à publier ? Ça c’est un autre problème.
  • L’intérêt commercial sera de vendre des partenariats nouveaux, à l’occasion de délocalisations plus fréquentes. Vous pourrez commercialiser des directs depuis n’importe quel lieu, chez un partenaire, un annonceur, lors d’un événement, d’un jeu-concours, avec des sponsors…  Ce possible chiffre d’affaire additionnel n’est rien à côté du vaste potentiel d’opérations cross media plus globales qu’apprécient tant les annonceurs : radio + web + mobile + social + événementiel et maintenant + vidéo. Les Community Managers pourront maintenant intervenir en direct live dans les smartphones des consommateurs mobiles. Ça laisse rêveur…

Les diffuseurs de vidéos en direct pourront par ailleurs obtenir des statistiques précises concernant leur public. Celles-ci afficheront entre autres le nombre total de spectateurs uniques qui ont visionné la vidéo quand elle était en direct, ainsi qu’une représentation de la répartition des spectateurs durant la diffusion.

Les internautes ne devraient pas seulement regarder les vidéos. Facebook espère surtout qu’ils diffuseront des vidéos, plus souvent. Selon le réseau social, il sera ainsi courant de « faire un Live avec le groupe de sa famille ou lors d’une fête d’anniversaire pour partager l’ambiance avec les personnes n’ayant pas pu se déplacer ».

Un exemple ? Connectez-vous sur la page Facebook de Canal+ Caraïbes et défilez dans les actus. Vous trouverez des Lives en direct de l’événement SURF+ : https://www.facebook.com/canalpluscaraibes/?pnref=story

Broadcast-with-Facebook-live

Pour vous mettre dans le bain, voici les tutos Facebook :

Capture d'écran 2016-04-21 23.44.52

Capture d'écran 2016-04-21 23.45.13

 

Allez, à vos smartphones et… Moteur !

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

Partenariat NRJ/Têtes Brûlées : exemple d’une opé réussie

tetes-brulees-radiopub

Grâce à un partenariat avec NRJ mi-avril, la marque de confiserie pour ados Têtes Brûlées a profité d’une belle exposition auprès des auditeurs de la station.

Pendant une semaine, Cauet et son équipe ont relevé des défis à base des fameux bonbons acides et invité les auditeurs à appeler la station pour parier sur les résultats et tenter de gagner 1000€ et des sachets de bonbons Têtes Brûlées. La marque a même développé des burgers hyper acides gélifiés dans le cadre du jeu.

Un dispositif fun et efficace, adapté à la cible de la marque et à l’audience de l’émission Cauet : les vidéos des défis diffusées sur YouTube sur la chaîne de Cauet ont rapidement généré plus de 140K vues chacune (189K à date pour celle de Julie).

Vidéo teasing de la semaine de défis :

Règlement du jeu Têtes Brûlées – NRJ.

 

Le mobile tire la croissance de l’e-pub en France

LOGO_Observatoire-e-pub

Le Syndicat des Régies Internet (SRI) a publié les résultats de la 13ème édition de l’Observatoire e-pub. Conduite par PwC en partenariat avec l’UDECAM, l’étude dresse le panorama du marché publicitaire digital français en 2014.

Le digital, 2ème média investi

Le digital reste derrière la TV (27%) mais dépasse pour la première fois la presse (24%) et récolte 25% des investissements, soit 2 896 M€ nets de chiffre d’affaires (+4% vs 2013).

Tiré par le mobile et le local, le search continue sa progression (+4% vs 2013) et représente 59% de la communication online (1745 M€). Le display croît davantage (+8%) et les investissements s’élèvent à 813 M€, grâce aux performances réalisées par la vidéo (+65%), la programmatique (+66%) et le mobile (+80%).

En revanche, l’affiliation, les comparateurs et l’emailing sont en recul de 6% par rapport à l’année précédente.

Un marché au fort potentiel de développement

Malgré une belle progression en 2014, le marché de l’e-pub en France (25%) est en dessous des performances des pays comparables et doit encore se dynamiser pour atteindre des résultats similaires à ceux de l’Allemagne (32%) ou le Royaume-Uni (37%). La croissance devrait se poursuivre en 2015, portée par des offres de plus en plus ciblées et le succès du mobile.