A noter dans votre agenda : Allmedia’18, le rendez-vous de la com & de la pub, le 23 janvier 2018 à Genève

allmedia_2018La rentrée pour le monde de la communication en Romandie aura lieu à Genève le mardi 23.01.18 de 8h30 à 14h avec Nicolas Bideau (Présence Suisse), Marc-Andre Heller (L’Oréal), Ralph Büchi (Ringier-Axel Springer), Jacques Pilet (Bon pour la tête)…

 

Date: Mardi, 23 janvier 2018
Horaire: 8h30 – 14h00
Lieu: Forum Genève Crédit Suisse, rue de Lausanne 1-19, 1201 Genève
Lire la suite

13 raisons de programmer votre visite aux Radiodays Europe à Vienne, du 18 au 20 mars 2018

13 raisons de programmer votre visite aux Radiodays Europe à Vienne, du 18 au 20 mars 2018

  1. Tout est question de radio, si vous faites partie de l’industrie de la radio, vous devez faire partie des Radiodays Europe 2018.
  2. Radiodays Europe se concentre à nouveau sur la croissance du marché de l’audio qui affecte la radio.
  3. Des conférenciers et des participants viennent du monde de la radio et de l’audio pour discuter, discuter, résoudre et partager le meilleur de la radio aujourd’hui.
  4. Il y a un regard sur les nouveaux formats radio innovants,  la musique, les podcasts et bien plus encore.
  5. L’accent est mis sur le journalisme et la narration.
  6. Plus de marchés, plus de connaissances ; apprenez comment les gens de la radio d’autres marchés résolvent leurs problèmes, augmentent leur part d’audience…
  7. Une vitrine des dernières technologies et du matériel – numérique, web, hybride, médias sociaux, smartphones…
  8. Les derniers résultats de la recherche sont là ; comment les comportements du public changent-ils la façon dont les gens écoutent la radio, ce qui se passe dans la voiture, quelles sont les tendances futures qui pourraient affecter la radio ?
  9. L’endroit où la radio privée et publique se réunit, où la compétition se termine et la collaboration commence.
  10. Une conférence pour l’innovation dans les ventes, le marketing et la création de nouvelles sources de revenus.
  11. RDE est l’endroit où les décideurs et les influenceurs  parlent, se rencontrent et partagent leurs stratégies et leurs visions pour l’avenir.
  12. Présentez les derniers produits et services de votre entreprise à un public ciblé sur la radio et l’audio
  13. Rejoignez les Radiodays Europe Vienna 2018 parce qu’il n’y a pas une ville comme elle pour l’art, la nourriture, la culture et la musique !

Pour vous inscrire à Radiodays Europe et profiter du tarif Super Early Bird jusqu’au 30 novembre, cliquez ici

Pour découvrir la première liste de speakers annoncés aux Radiodays Europe 2018 cliquez ici

https://www.radiodayseurope.com 

Facebook devient le support de communication préféré des annonceurs locaux

Si vous ne mesurez pas encore l’ampleur du phénomème et si vous n’avez pas encore déployé d’offres commerciales Radio + Facebook, voici une nouvelle étude qui devrait vous interpeler !

D’après une étude commentée par eMarketer et réalisée par G2 Crowd, 80% des petites et moyennes entreprises américaines interrogées déclarent utiliser Facebook pour des opérations marketing, 51% Twitter. Suivent LinkedIn (44%) et Instagram (36%). AdWords de Google apparaît loin derrière, avec 19%. Les radios motivent, quant à elles, seulement 12% des interrogés.

38% des PME considèrent Facebook comme leur meilleur support de marketing. En même temps, 29% des interrogés déclarent ne pas en être satisfait. Ce contraste s’explique par l’utilisation massive du réseau social par des annonceurs inexpérimentés.

L’étude montre aussi que les 3 quarts des annonceurs locaux prévoient d’utiliser la vidéo en 2017, 61% en direct et 24% souhaitent exploiter les podcasts !

Une réalité en France aussi !

Cette nouvelle étude confirme les précédentes et les prévisions d’évolution du marché publicitaire local. Ce qui se passe aux USA depuis déjà deux ans est en train de se développer rapidement en France. Beaucoup de commerciaux médias ne s’en rendent pas compte et dénient cette réalité qui s’accapare les budgets de communication des petits et moyens annonceurs locaux.

Il est urgent de déployer des offres commerciales Radio + Facebook !

Les radios et régies publicitaires américaines ont réagi depuis longtemps à ce phénomème en développant des solutions couplées Radio + Facebook pour leurs annonceurs afin de ne pas perdre le contrôle des budgets locaux. Ces solutions permettent en outre de marger confortablement et ne nécessitent que très peu de ressources internes, car la plupart du temps les médias sous-traitent à des agences spécialisées (comme Labmedia.digital). Vous déléguez déjà la production de vos spots à des studios externes, déléguez aussi la production des offres Facebook (jeux concours, publications, achats de Facebook Ads…) à des sous traitants qui travailleront pour vous en marque blanche. Cela vous évitera d’investir dans des ressources que vous ne maîtrisez pas et vous permettra d’être immédiatement opérationnels.

3 bonnes raisons de commercialiser des offres Radio + Facebook

  1. Les radios savent développer des communautés sociales sur Facebook. Dans la plupart des cas elles affichent des quantités de fans 10 ou 20 fois supérieures à celles développés péniblement par les annonceurs locaux. C’est donc la preuve que les clients peuvent vous confier le management de leur communauté Facebook !
  2. Les annonceurs locaux délaissent petit à petits les médias traditionnels, souvent à tort et sans réelles compétences, au profit de Facebook. Il est impératif de garder le contrôle de vos clients, grâce à la qualité de votre relation commerciale. Vous leur rendrez un grand service en leur proposant des solutions qui amélioreront leur stratégie Facebook.
  3. Proposer des solutions Radio + Facebook vous permettra de consolider votre chiffre d’affaires radio et de développer des revenus additionnels, simplement et rapidement. Vous conserverez des clients qui se désintéressent des médias traditionnels et vous gagnerez des annonceurs tentés par l’aventure Facebook. Sans cela, vous risquez de voir votre chiffre d’affaires fondre comme les glaciers des Alpes…

Pour mettre en place rapidement des offres commerciales Radio + Facebook, inscrivez-vous sans tarder au prochain atelier inter radios à Paris, le vendredi 1er décembre 2017, animé en tandem par Michel Colin (Mediatic Conseils) et Mathieu Baccovich (Labmedia.digital).

Infos et inscriptions : Cliquez ICI

 

L’avenir du paysage médiatique vu par les régies publicitaires belges


(Source Var.be)  Le 3 octobre 2017, les régies audiovisuelles belges – dont la Var – ont organisé Tell A Vision. Cette troisième édition était intégralement placée sous le signe de l’avenir du paysage médiatique. Durant la matinée, plusieurs éclairages marquants ont été livrés afin de pouvoir produire des pubs télé fortes. Dans l’après-midi, c’est la radio qui était à l’honneur, en sa qualité de média aussi innovant qu’inoxydable. A retenir de cette journée :

La télévision reste un média à haut impact

Mark RitsonSi l’on en croit Mark Ritson (professeur de marketing à la Melbourne Business School), la télévision n’est pas moribonde, loin de là. Si nous avons parfois tendance à la sous-estimer, c’est parce que nous sommes trop centrés sur nous-mêmes et sur nos pairs. A l’inverse, les médias numériques sont souvent surestimés et mal jugés: « Comparer un téléspectateur et un visionnement YouTube, cela revient à mélanger des pommes et des congélateurs ». Même la génération Y, pourtant si difficile à toucher, regarde encore 3h30 de télévision par jour.

« 60/40 constitue la règle d’or entre réputation et promotion »

Les BinetLes Binet, head of effectiveness chez adam & eve DDB UK, a expliqué pourquoi il faut consacrer 60% de son budget publicitaire au brand building et 40% à l’activation. Parce que ces deux éléments sont synergiques. En synthèse: attaquez dans l’émotionnel, car la raison prendra de toute façon le dessus lors de la décision d’achat. La télévision joue un rôle important dans ce domaine: il s’agit non seulement du média possédant la plus vaste audience, mais aussi le plus grand impact émotionnel.

‘La pub sur mesure’ ouvre de nouvelles perspectives

Telenet & ProximusAdressable Advertising’ était le thème choisi pour une table ronde à laquelle ont notamment participé Bart Swimberghe (Proximus) et Bart Cobbaert (Telenet). Que faut-il en retenir? Que les études et essais battent son plein et que les premiers résultats sont positifs. Pas d’opt-out, affirme Telenet, car le consommateur semble apprécier la pub qui correspond à ses centres d’intérêt. Les acteurs de ce domaine planchent pour l’instant sur l’harmonisation des normes, dans le but de rendre le système plus simple et plus convivial. En attendant, les annonceurs testent ces nouvelles fonctionnalités à qui mieux.

« La radio construit la réputation d’une marque”

Mark BarberLes marques sont encore trop peu nombreuses à utiliser la radio comme brand builder. Pourtant, les opportunités sont innombrables, comme le révèle l’étude de Mark Barber pour Radiocentre. En intégrant la radio dans le mix, les annonceurs augmentent l’audience et ils donnent au consommateur des raisons supplémentaires d’acheter ses produits. La télévision génère 23% des motivations d’achat en moyenne. Quand le mix contient aussi la radio, ce chiffre grimpe à 29%.

(Re)voyez les présentations de quelques orateurs phares sur le site Web de Tell A Vision.

 

Effie Awards Belgium 2017: 10 des 13 lauréats ont intégré la radio dans leur mix media

C’est à la fin septembre qu’ont été dévoilés les lauréats belges des Effie Awards. Dans pas moins de 10 des 13 campagnes primées, la radio faisait partie du mix média. Voilà une nouvelle preuve de l’impact de la radio dans une stratégie de marque judicieuse. Quels sont ces lauréats? 2ememain.be s’est vu décerner un Effie d’Or. La VRT (Klarafy), Telenet et Bolero ont remporté un Effie d’Argent. Quant au bronze, il est revenu à la VRT (De Warmste Week), Corona Direct, Devos Lemmens, SD Worx, Lapperre et Joe.

Découvrez tous les gagnants et leurs campagnes sur le site des Effie Awards Belgium 2017.

 

Source www.var.be

Ne manquez pas la prochaine formation commerciale Radio + Facebook le vendredi 1er décembre à Paris !

 

Apprenez à vendre des offres Radio + Facebook !

formation inter-radios le vendredi 1er décembre 2017 à Paris 

Vous ressentez une baisse du chiffre d’affaires radio depuis quelques mois ? Les commerciaux sont en difficultés face à des annonceurs qui remettent en questions leurs habitudes de communication traditionnelles ? Vos clients sont de plus en plus tentés par la publicité sur Facebook ?  Une formation commerciale Radio + Facebook s’impose !

Développez facilement des ventes additionnelles Radio + Facebook ; applications jeux-concours, publications commerciales, Facebook Ads, spots radio en vidéo, Facebook Live, sponsoring de publications,  community management des pages de vos clients, opérations push sms et e-mailings, récupération et exploitation de bases de données opt-in… Consolidez votre CA radio et gagnez de nouveaux annonceurs intéressés par les réseaux sociaux et donnez une « image digitale » à votre radio. Un atelier 100% pratique. Vous repartirez avec des solutions simples et des offres prêtes à vendre.

  (Infos détaillées Inscriptions / A lire absolument si vous n’êtes pas convaincu !)

La publicité audio digitale progresse de 23% en France au 1er semestre 2017

Selon Kantar Media, la croissance reste soutenue durant le premier semestre de cette année 2017 avec plus de 472 millions d’impressions servies. La moitie de l’activité est réalisée par le secteur de la distribution. Les marques Bouygues, Ikea et Boulanger font leur entrée dans le Top 10 des annonceurs. Un classement réalisé en collaboration avec Deezer, Spotify, TargetSpot et NRJ Global.

Les régies et radios locales peuvent aussi exploiter ce marché en vendant des campagnes audio digitales géolocalisées en complément de dispositifs FM. Il suffit pour cela de contacter la régie TargetSpot !

Lire la suite

Le Casse du Siècle 2 : L’OP radio + digital + terrain de Fun Radio chez Cdiscount

A l’occasion de la rentrée, retour au cœur des entrepôts Cdiscount pour vivre le 2nd épisode du Casse du siècle, une opération spéciale événementielle mixant radio, digital et terrain !

L’opération avait rencontré un vif succès en septembre 2016 avec plus de 60 000€ de cadeaux remportés en 6 minutes par des auditeurs de Fun Radio.

Cette année, Cdiscount s’associe à nouveau à Fun Radio et met la barre encore plus haut ! Nouveau lieu et nouvelles règles : après Cestas près de Bordeaux, les braquages se dérouleront cette fois dans l’entrepôt flambant neuf de Cdiscount à Réau en Ile de France, et c’est par équipe de 5 que les braqueurs accèderont aux stocks du géant du e-commerce !

Une campagne événementielle d’1 mois orchestrée par Fun Radio et sa régie publicitaire IP France :

  • Inscription par équipe de 5 directement sur la page Facebook de Cdiscount, parmi lesquelles 2 seront tirées au sort pour participer au braquage.
  • Une 3ème équipe sera composée de braqueurs individuels qui auront gagné leur place via le « Jeu des 30 Secondes », le rendez-vous phare de l’émission Bruno dans la Radio, chaque matin vers 8h40.
  • En bonus, une équipe surprise sera également mise à contribution pour la bonne cause, et les gains seront reversés à une association.
  • Le 6 octobre, émission spéciale de Bruno dans la Radio, en public dans les entrepôts Cdiscount où aura lieu LE CASSE DU SIECLE. Chaque équipe bénéficiera d’un temps limité pour réaliser le rêve de tous : dévaliser en toute liberté les allées de l’entrepôt du géant du e-commerce !
  • Une émission à vivre en 360° : on air sur les ondes de Fun Radio, en live sur funradio.fr, et sur les réseaux sociaux de la station et de l’émission pour partager cet évènement avec le plus grande nombre.
  • De nombreuses surprises et happenings viendront ponctuer les phases de braquage, à suivre en direct !

Des cadeaux toujours plus gros, des animateurs plus que motivés, des auditeurs dans les starting blocks pour un évènement no limit avec Fun radio et Cdiscount ! RDV le 6 octobre prochain entre 6h et 9h sur Fun Radio.

Pour plus d’information, visitez : http://www.ipfrance.fr
Contacts: Maxime André / 01 56 69 40 00 / maxime.andre@ipfrance.fr