fbpx

7 bonnes raisons de maintenir l’activité commerciale durant le confinement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ce matin, j’observe que certaines radios et régies publicitaires n’ont pas vraiment anticipé ce second confinement et envisagent de réduire l’activité des commerciaux dès demain. Je constate aussi que le moral de certains commerciaux(ciales) est au plus bas alors que d’autres envisagent la situation avec combativité et motivation. L’expérience du premier confinement me permet d’affirmer que le moral des troupes, l’enthousiasme, l’esprit d’adaptation et d’innovation sont les clés de la réussite. Celles et ceux qui sont montés au front, qui ont gardé le contact avec les clients et proposé des solutions adaptées ont réussi à conserver, voir même augmenter leur chiffre d’affaires publicitaire par rapport à 2019. Si vous vous demandez quelle organisation mettre en place pour les prochaines semaines, voici 7 bonnes raisons de maintenir l’activité commerciale durant le confinement.

 

 

1. Durant le premier confinement, les radios qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu sont celles qui ont gardé le contact avec leurs clients et qui ont soutenu le commerce local à l’antenne. Appeler les clients régulièrement pour les soutenir, les rassurer, les écouter et leur proposer des idées et des solutions fait partie du travail des commerciaux. La radio, activité tout aussi essentielle que d’autres, contribue à la solidarité locale et au soutien de l’activité économique.

2. Plus de 100 secteurs d’activités sont autorisés à travailler durant le confinement. Parmi lesquels de nombreux annonceurs dynamiques qui ont anticipé, innové, afin de continuer à produire, vendre. Il y a donc de la matière à prospecter, suivre les clients, répondre aux appels entrants et faire du chiffre d’affaires. Pour tous les commerces essentiels et ceux qui ont réussi à s’adapter, ces deux derniers mois de 2020 sont cruciaux et ne peuvent pas être laissés à l’abandon en terme de communication.

3. 400 exemples de spots radio diffusés lors du premier confinement sont accessibles dans la base de données de spots radio compilés pour les abonnés de la formation à distance Le Briefing. Autant d’exemples qui prouvent que de nombreux annonceurs communiquent en radio durant le confinement. Ces 400  spots permettent aux commerciaux de faire écouter des exemples de message, de proposer des idées aux annonceurs indécis. Cette méthode est plus efficace que tous vos arguments réunis.

4. De nombreuses entreprises, institutionnels, ont des messages à diffuser pour informer sur leur conditions d’ouvertures, horaires, livraisons, vente à emporter, click & collect… Les collectivités doivent communiquer sur les aides, soutiens et dispositifs liés à la crise. La radio reste le meilleur média local, le plus réactif et efficace pour prendre la parole dans le contexte actuel.

5. La radio peut compenser les campagnes prévues sur d’autres médias et supports de communication impactés par le confinement ; presse écrite, distribution de prospectus (le 1er investissement pour beaucoup d’annonceurs locaux), affichage, cinéma… Beaucoup d’argent non utilisé qui pourrait venir remplir vos écrans locaux.

6. Il ne faut pas laisser les annonceurs seuls avec Facebook. C’est le meilleur moyen de les perdre. Si vous avez une offre commerciale incluant des publications (jeux, posts, vidéos) sur Facebook, c’est le moment de les proposer aux annonceurs locaux dans un pack radio + social. Dans tous les cas, sachez que la majorité des publications Facebook des commerces locaux n’ont aucun intérêt et ne rapportent rien, faute de de compétences sur l’utilisation efficace des réseaux sociaux. D’où la nécessité de renforcer l’expertise digitale des commerciaux afin d’être mieux armé pour argumenter face à Facebook.

7. Le podcast a le vent en poupe. Profitez-en pour proposer la conception, production, distribution et la promotion de séries de podcasts à des partenaires locaux. Podcast de marque ou de communication interne, cette activité peut renforcer vos revenus et vous permettre de capter des budgets de nouveaux annonceurs (banques, assurances, collectivités locales, tourisme, emploi, grandes entreprises…). C’est le bon moment pour développer ce nouveau levier de croissance.

 

Retrouvez ce genre d’arguments et de soutien pour les commerciaux radio, chaque semaine dans Le Briefing. Comme lors du premier confinement, cette formation continue à distance est focalisée sur les solutions qui permettent de maintenir l’activité commerciale durant la crise. Le Briefing permet aux commerciaux de voir comment d’autres radios s’organisent, quelles offres commerciales fonctionnent, quelles idées de messages permettent de motiver les annonceurs, d’être informé sur les opportunités, études et bonnes pratiques partagées par des dizaines de radios, en France et à l’étranger. Pour recevoir gratuitement Le Briefing spécial 2e confinement du vendredi 30 octobre, il vous suffit de cliquer sur ce lien  ou de me contacter par mail michelcolin@mediaticconseils.com .

Plus de 250 commerciaux radio suivent chaque semaine Le Briefing

Zoom_Briefing_08.2020

 

Le Briefing est une formation continue à distance éligible à une prise en charge à 100% par l’Afdas. Chaque module hebdomadaire est composé d’une courte vidéo et d’un support pdf interactif  envoyés par email dans le smartphone des managers et/ou commerciaux. Selon la formule, Le Briefing comprend un entretien mensuel en visio qui permet au formateur de répondre aux problématiques spécifiques et aux questions individuelles des commerciaux. N’attendez pas pour demander à tester la formule qui ne peut que contribuer à vous aider à surmonter les difficultés de ce second confinement.

michelcolin@mediaticconseils.com