fbpx

Selon Kantar, les professionnels de la communication surestiment la vitesse de changement de la consommation des médias

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’étude Kantar montre le décalage entre la perception des pros de la communication et celle du public. La radio souffre de ce manque de considération et devrait communiquer corporate plus intensivement pour rétablir l’équilibre.

Les professionnels pensent que, désormais, les consommateurs utilisent davantage les influenceurs sociaux (52%) et les podcasts (43%). Dans la pratique, seuls 7% et 5% des individus déclarent y avoir davantage recours d’après la dernière étude Media Navigator de Kantar, menée auprès de plus de 6 000 individus et plus de 700 professionnels de la communication en Europe de l’Ouest (France, Allemagne, Irlande, Italie, Espagne et Royaume-Uni).
Même auprès de la Gen-Z (16-24 ans), les Influenceurs n’arrivent qu’en 5ème position, précédés par les principales sources d’information de cette population que sont, dans l’ordre : les réseaux sociaux, les chaînes TV d’information, la Presse, (online et offline) et les moteurs de recherche.

La radio qui arrive en 5e position dans l’importance des sources d’information pour le public est déjà remplacée par les podcasts dans la perception des communicants.

«Notre étude révèle que les professionnels de la communication tendent à amplifier la rapidité des évolutions et l’adoption de nouveaux canaux médias pour consulter l’actualité et l’information» commente Denis Gaucher, Managing Director, Media – Kantar.