fbpx

En Suisse, la radio ne capte que 2,8% du marché publicitaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Fondation Statistique Suisse en Publicité a mesuré les dépenses publicitaires sur le marché suisse en 2020. Les recettes publicitaires nettes déclarées s’élèvent au total à 3,73 milliards de francs. Cela correspond à un recul exceptionnellement important de CHF 724 mio, soit 16,2% de moins que l’année précédente. La radio recule de -26,7% vs 2019.

 

(Source CominMag.ch) Cette évolution est due en premier lieu aux circonstances inhérentes à l’épidémie de Covid-19. Ainsi, la totalité des catégories de médias publiées enregistre-t-elle une baisse de ses recettes dont l’ampleur dépend, notamment, du niveau d’utilisation et du mode de distribution hors domicile de la catégorie de médias concernée.

 

Les cinémas, fortement affectés par les mesures de lutte contre la pandémie, enregistrent une baisse de 70,6% de leurs recettes publicitaires. Les catégories radio (–26,7%), publicité extérieure (–22,8%), presse (–21,3%) et objets publicitaires et de promotion des ventes (–19,7%) connaissent également des reculs importants. Ce sont la télévision (–12,5%), la publicité en ligne (–10,9%) et la publicité directe (–6,7%) qui connaissent les baisses de recettes les plus faibles.

Presse et publicité directe se taillent la part du lion
Avec 22,2%, la publicité directe obtient pour la première fois la plus grosse part du gâteau publicitaire mesurable, suivie par la presse à 19,5% (voir illustration). Concernant la publicité en ligne, les recettes versées à l’étranger (p. ex. issues des moteurs de recherche ou des réseaux sociaux) ne sont pas prises en compte pour des raisons de méthodologie.

 

Vous pouvez commander en ligne les brochures annuelles détaillées «Dépenses publicitaires en Suisse» avec tous les chiffres, graphiques et commentaires au prix de CHF 1500.–par exemplaire.