Tendances LOAC 2015 : Comment générer du business digital avec le Native Advertising ?

 

Le Native Advertising, Brand Content ou en français du Contenu Sponsorisé ressemble a de l’info, mais c’est de la publicité. Il s’agit d’infomercial 3.0. Pas un publi-reportage ni un vulgaire display, mais plutôt une nouvelle écriture éditoriale qui s’émancipe de toute manipulation avec une simple mention ; sponsorisé, communiqué, brand content ou présenté par… Le Native Advertising peut devenir une source majeure de revenus sur votre site internet et votre application mobile. En radio il peut aussi être décliné à l’antenne pour autant qu’il soit clairement identifié.

Capture d’écran 2015 03 03 à 19.27.34 Tendances LOAC 2015 : Comment générer du business digital avec le Native Advertising ?

Un exemple de contenu sponsorisé présenté par le Huffington Post / LOAC 2015

Lors de la conférence LOAC 2015 à New York, Lauri Baker du Huffington Post a dévoilé quelques secrets de fabrication d’un format publicitaire générateur de business qui séduit autant les annonceurs que les internautes. A conditions de respecter certaines règles : 

La qualité. Selon Lauri Baker « Si le contenu de marque est un bon contenu, le lecteur s’en fiche de savoir si c’est de la pub ou pas». Capter l’attention du consommateur est l’objectif principal. Rendre un contenu de marque attractif implique un subtil savoir faire et des concepteurs rédacteurs (journalistes…) rompus à l’exercice : trouver un angle, un contenu médiatique potentiellement viral dans une relation authentique entre une marque et les consommateurs.

Intégration. Le Native Advertising publié sur votre site doit refléter votre ligne ligne éditoriale, votre ton, votre voix. L’annonceur ne doit pas prendre le contrôle et en faire sa réclame. L’intégration doit même mettre en compétition le contenu de marque avec le contenu éditorial ! 

Branding. Le Native Advertising relève du branding, pas de la promotion. Il ne s’agit pas de générer du trafic sur le point de vente mais plutôt d’entretenir une image de marque. Cet objectif doit être clairement partagé avec l’annonceur.

Visuel. Le Brand Content répond aux mêmes impératifs que le contenu éditorial. Le visuel, une image attractive, sont des éléments majeurs pour l’intérêt de lecture.

Multiplateformes. Le contenu doit être social, global et mobile, viral, construit afin d’être partagé. Promu comme un contenu éditorial à travers des bannières, des partages sur Facebook, le contenu de marque doit être accessible le plus largement possible. Puisque le contenu de marque doit être attractif, autant le relayer.

Mesurable. L’intérêt de lecture doit être analysé, comparé aux articles éditoriaux. La recherche de l’intégration efficace doit être un leit motiv au point de mettre en concurrence contenu de marque et contenu éditorial.

Reste à vendre ce nouveau format publicitaire, avec, de référence, une équipe commerciale dédiée au digital capable d’exploiter ce nouveau levier de croissance. Le potentiel de client est vaste. Tous les secteurs d’activités peuvent être tentés par l’achat de Native Advertising. Commencez donc par rajouter cette opportunité dans votre kit media.

Michel Colin

 

 

6 repères pour vérifier si votre transformation digitale est sur la bonne voie.

« Pour un média traditionnel, l’innovation digitale disruptive est un travail difficile » avoue Clark Gilbert (Deseret News). Lors d’une brillante prestation durant la Local Online Advertising Conference 2015 de New York, l’ex prof de Harvard reconverti en patron de média, nous a livré 6 repères provocants, mais tellement réalistes. 

11% du chiffre d’affaires de la presse écrite US proviennent de la commercialisation digitale. Le revenu digital moyen des télévisions US est de 5,5%, celui des radios 4,5%. Si vous êtes en dessous, c’est que votre transformation digitale est en retard. 

33% de revenus digitaux feraient de vous un champion. Aux USA, seul le Washington Post prouve que c’est possible et culmine à 37% devant le New York Times (26,3%).

50% de votre chiffre d’affaires digital devrait provenir d’autres sources que le display. Clark Gilbert explique que son équipe digitale se comporte comme une place de marché, une équipe de e-commerce. 50% des revenus digitaux proviennent de la vente de voyages, de produits en ligne, listings, feeds…

60% des revenus digitaux doivent être « Mobile Ready », c’est à dire qu’ils doivent provenir de l’utilisation du mobile, hors affichage display sur un écran d’ordinateur. Autant dire que le responsive design n’est pas une fin en soi et qu’il faut une application digne de ce nom pour générer ce revenu !

revnus 6 repères pour vérifier si votre transformation digitale est sur la bonne voie.

15% devrait être la croissance annuelle de votre chiffre d’affaire global. Il ne s’agit pas de générer des revenus digitaux au détriment du chiffre d’affaires principal de votre media. Et pour cela il est indispensable d’avoir une équipe dédiée à la commercialisation digitale. Une équipe en concurrence avec les commerciaux traditionnels, garante d’une performance additionnelle.

0%. C’est un clin d’oeil pour illustrer l’apport de votre équipe digitale à votre équipe traditionnelle. Chacun pour soi ! Chaque team doit atteindre ses objectifs en autonomie. Il faut pour cela des commerciaux digitaux talentueux et motivés.

Voilà, vous connaissez maintenant la route à suivre. Ce sera difficile, mais plus vite vous commencerez, plus vite vos leviers de croissance vont s’actionner.

Michel Colin

(A suivre)

Les médias traditionnels n’intéressent plus les investisseurs, la création de valeur est dans le digital

FullSizeRender 1 Les médias traditionnels n’intéressent plus les investisseurs, la création de valeur est dans le digital

(New York 2.03.2015) LOAC2015, Local Online Advertising Conference. Comme dans la chanson de Nougaro, dès l’ouverture de la conférence, j’ai senti le choc, j’ai changé d’époque, come on ! 

Ça démarre, sur les starting block quand Gordon Borrell annonce les prédictions : 50% des télévisions locales et des radios FM vont fermer, quand 95% de la publicité sera programmatique les commerciaux ne seront plus nombreux, les annuaires se reconvertissent en agences marketing… C’est pas du Ronsard, c’est de l’amerloque !  Aux USA, 41% de l’ensemble du marché publicitaire est digital, l’immobilier investit déjà 75% dans la pub online. L’automobile 66%. Il ne reste plus grand chose pour les médias traditionnels. 

Puis quand James Dolan, prend la parole, là c’est du mastoc : le banquier des médias explique qu’il y a beaucoup d’argent disponible pour financer des projets dans le digital mais que désormais plus aucun investisseur ne s’intéresse aux médias traditionnels. « La valeur est dans le digital, dans la technologie, les services marketing et le BtoB ». C’est clair, à l’avenir, la croissance et la rentabilité sont du côtés des pure players et des entreprises innovantes.

Et pour finir, James Dolan prodigue quelques conseils à l’industrie des médias traditionnels, pour un nouveau départ et une pluie d’dollars :

  • Séparez votre business digital dans un reporting distinct, ne mélangez pas tout pour avoir l’air multiplateformes.
  • Comprenez que les investisseurs valorisent les activités différemment de vous (l’audience d’un média n’est plus un facteur clé par exemple).
  • Multipliez les sources de revenus digitaux, les structures, pensez comme un manager de portfolio.
  • Investissez dans un top management convaincu, expert et détaché des vieilles habitudes du passé.

Ici Superstar, j’suis gonflé à bloc…

(A suivre)

Michel Colin

 

RDE, la radio 2.0 des entreprises, le modèle emblématique d’un marché à fort potentiel : la presse écrite, l’audio et le web

Capture d’écran 2015 02 27 à 12.03.48 RDE, la radio 2.0 des entreprises, le modèle emblématique d’un marché à fort potentiel : la presse écrite, laudio et le web

 

Voici un bon exemple des nouveaux développements de l’audio. Opérée par Saooti, la Radio des Entreprises affiche un programme consistant composé de flashes infos économiques, d’actus régionales, de chroniques, magazines et débats. Un pari que le Journal des Entreprises (JDE), premier réseau d’informations économiques en région avec 14 éditions couvrant 27 départements, a pris sans hésiter en octobre 2013. Lire la suite

Radiopub vous emmène à New York pour la Local Online Advertising Conference 2015

0 Radiopub vous emmène à New York pour la Local Online Advertising Conference 2015

Cette conférence sur la publicité locale en ligne permet d’explorer l’expérience des principaux leaders de l’industrie américaine. Radiopub sera présent les 2 et 3 mars à New York pour entendre les nouveaux maîtres des médias locaux en ligne (télévision locale, radio, presse, pure players, portails et marketing direct). Rendez-vous sur le blog pour un best of LOAC 2015.