Lagardère se retire du local au moment où le marché radio s’emballe…

lagardere 227256 530x126 Lagardère se retire du local au moment où le marché radio semballe...

La régie régionale Lagardère Métropoles (Lagardère Publicité) annonce l’abandon total de ses activités de régies locales au moment où le marché publicitaire radio bat des records historiques.

Le processus de démantèlement des régies locales radio entamé l’an passé va donc se poursuivre et s’achever d’ici au 1er octobre prochain. Le transfert de la commercialisation des espaces radio en local (Virgin Radio et RFM, hors Île-de-France) va donc se poursuivre. « Des négociations s’ouvriront dans les jours qui viennent afin que cette activité soit reprise par une ou plusieurs régies extérieures », indique Lagardère Publicité. L’an passé, Europe Régie Ouest (devenu depuis Régie Radios Régions) avait déjà récupéré la commercialisation de nombreuses fréquences, dans le nord notamment. D’autres régies des Indés, comme EG Active, avaient aussi récupéré des contrats de commercialisation locale.

Cette disparition pure et simple d’un acteur majeur du marché pub local radio aurait pour conséquence, selon nos sources, un plan social qui concernerait plus d’une centaine de salariés. 

La stratégie radio du groupe Lagardère n’a cessé d’être illisible pour les acteurs du marché radio français. Depuis les changements de formats d’Europe 2, en passant par le rebranding Virgin et ses multiples divagations musicales, jusqu’à la fusion des régies presse et radio puis enfin avec le retrait du marché publicitaire local, tout a été fait pour démonter l’activité radio du groupe.  Avec la disparition de son unique challenger, NRJ Global Régions, la régie locale du groupe NRJ, se retrouve de fait sans la concurrence d’un autre réseau commercial national en régions. Les Indés Radios devraient aussi exploiter cette opportunité en récupérant des régies locales. Le malheur des uns fera vite le bonheur des autres.

Cruel paradoxe, cette annonce du groupe Lagardère coïncide avec une embellie du marché publicitaire local radio, qui selon nos sources, connait un premier trimestre 2015 en forte hausse, avec notamment un mois de mars exceptionnel (Cette progression du média radio en local est constatée en France et en Suisse).

Michel Colin

 

 

Musiques de pub propose des centaines de musiques pour vos pubs radio

logo musique de pub Musiques de pub propose des centaines de musiques pour vos pubs radio

Le site musiques-de-pub.fr propose une sélection de musiques libres de droits spécialement conçues pour la pub radio. L’offre se renouvelle régulièrement et plus d’une trentaine de nouvelles musiques sont mises à disposition tous les mois.

Créez votre compte et bénéficiez de 15 jours d’essai gratuits. Vous pourrez  alors télécharger les pistes qui vous intéressent et même recevoir les nouvelles créations directement dans votre DropBox. Après la période d’essai, l’abonnement est de 19,90€ par mois pour couvrir les frais de gestion du site et peut être arrêté ou suspendu à tout moment.

Pour + d’infos ou tester le service, rdv sur musiques-de-pub.fr

Apple propose l’achat programmatique de son inventaire iTunes Radio

Itunes Radio 530x267 Apple propose lachat programmatique de son inventaire iTunes Radio

Apple se lance dans la pub audio en ligne programmatique en proposant l’offre iTunes Radio sur la plateforme iAd. Lancée en 2010 et visant le marché de la pub mobile, la plateforme ne s’est pas encore imposée de manière significative (2,6% des achats de pub mobile US en 2014 selon eMarketer) mais l’ajout de la fonctionnalité programmatique et de l’inventaire iTunes Radio pourraient permettre de booster son développement.

Grâce au programme Customer match, les acheteurs programmatiques pourront segmenter et cibler de façon précise l’inventaire mis à disposition par Apple. La firme propose même une fonctionnalité permettant aux annonceurs de comparer les données des utilisateurs d’iTunes Radio avec les données des utilisateurs de leurs propres bases. Apple insiste toutefois sur le respect de la vie privée et l’anonymat : si un même utilisateur est repéré dans les deux bases, ni l’annonceur ni Apple ne sont en mesure de savoir de qui il s’agit.

L’achat programmatique de l’inventaire iTunes Radio a été annoncé la semaine dernière. Ce choix reflète un changement de stratégie de la part d’Apple qui avait lancé son service en 2013 en s’entourant de solides sponsors bénéficiant d’une offre publicitaire premium. La firme gère désormais les ventes via iAd en plus de sa force commerciale, ce qui lui permet de vendre des impressions ciblées auprès des annonceurs dont l’intérêt se porte uniquement sur l’audience (et non sur l’affiliation à Apple).

Sources : RAIN news ; L’informatique.org ; AdAge

Geofencing : quelles possibilités pour les radios ?

geofencing Geofencing : quelles possibilités pour les radios ?

Geofencing : stratégie géo-ciblée mobile-to-store

Le smartphone est devenu un outil incontournable du shopping en magasin et de la consommation locale. Le site 1min30 rapporte les chiffres d’une récente étude Google : 85% des consommateurs ont déjà utilisé une appli de m-commerce et 53% des recherches smartphone portent sur des infos locales. Les marketeurs développent donc des solutions basées sur la géolocalisation des consommateurs pour étudier leur comportement et interagir au mieux avec eux. Le geofencing en fait partie. Fonctionnant grâce à l’implantation de balises Bluetooth sur un lieu donné (voir l’article Beacon or not Beacon), il permet d’envoyer des messages push aux personnes entrant/sortant de la zone géographique définie sur un support compatible

Si l’individu possède l’appli d’une enseigne et a activé son bluetooth, il pourra recevoir une offre/un coupon lorsqu’il passera à proximité de celle-ci (en Angleterre, Starbucks envoie des SMS aux clients O2 se situant dans une zone de 2kms autour de leurs cafés).

Les clés d’une stratégie geofencing réussie

  • L’envoi de messages push représente toujours un risque d’être perçu comme intrusif. Pourtant, 77% des consommateurs seraient prêts à partager leur localisation en retour de bénéfices. Il est donc essentiel pour de choisir un call-to-action pertinent, clair et attractif.
  • Attention au timing des offres! Le moment de la journée joue un rôle important dans l’expérience consommateur : une promo restaurant envoyée en plein après-midi aura beaucoup moins d’impact que celles envoyées aux heures des repas.
  • Transparence 100% : pour limiter l’impression d’intrusion, il est nécessaire d’être clair avec l’utilisateur, de lui indiquer d’où provient le message et à quoi il s’expose en acceptant de recevoir ce type d’alertes.
  • Collecter les données : cette technologie permet d’analyser le comportement du consommateur dans la zone définie et d’optimiser son expérience.

Quelle utilité pour les radios ?

On peut imaginer de multiples utilisations de cette technologie intégrée aux applis des stations pour booster leur promo ou leur développement commercial :

  • Envoi d’un message à la sortie de concerts pour inviter les auditeurs à prolonger l’expérience sur leur station
  • Envoi d’un message d’info aux auditeurs se dirigeants vers un bouchon
  • Envoi d’un coupon de réduction, d’une offre spéciale aux auditeurs passant près d’un commerce partenaire

Source : 1min30

 

 

Tendances et stratégies publicitaires des radios en ligne aux USA

XAPPmedia1 Tendances et stratégies publicitaires des radios en ligne aux USA

En février, XAPPmedia publiait les résultats de son étude sur la pub radio internet couvrant la période Novembre 2014-Janvier2015. Le rapport met en lumière les stratégies pub adoptées par les éditeurs US de radios en ligne pendant la saison de shopping hivernal, du Black Friday à l’après-fêtes. Les inventaires de 4 services majeurs de radio en ligne ont été épluché.

La publicité, moteur du modèle des radios internet

1er constat, seuls 11% des auditeurs de contenus audio en ligne souscrivent à un abonnement payant, accédant ainsi à un stream sans pub et à des services additionnels. Malgré une large gamme de prix démarrant assez bas, les auditeurs ne sont pas prêts à payer pour consommer ce type de contenus. Le pourcentage d’abonnés devrait stagner d’ici 2021. Cette tendance confirme que la publicité restera le principal moteur du modèle économique des radios internet dans les années à venir.

Premiers indicateurs sur la pub radio internet

  • Les écrans pub représentent en moyenne 2,69 min par heure (moins d’1/3 de la durée horaire des écrans pubs sur les radios AM/FM)
  • En moyenne, 6,45 spots sont diffusés chaque heure
  • L’étude recense 29 à 57 annonceurs suivant le mois concerné
  • 101 annonceurs différents ont été recensés sur les 4 services pendant la période étudiée
  • L’info délivrée sur le % de spots de 30sec est biaisée (la réponse varie énormément en fonction des différents services étudiés)

xappmedia ad load metrics Tendances et stratégies publicitaires des radios en ligne aux USA

 

La pub audio en ligne et les utilisateurs

  • Stop aux idées reçues, les utilisateurs ne fuient pas forcément la pub ! 75% des auditeurs déclarent que la publicité est une juste contrepartie pour accéder gratuitement aux contenus audio (Edison Research Infinite Dial, 2014).
  • Pour éviter de gâcher l’expérience utilisateur mais en même temps respecter les contraintes économiques, les radios internet diffusent en moyenne 2 à 4 titres avant un écran pub (11min de musique en moyenne).

Sources : XAPPmedia Ad Load Report Holiday 2014