SwissRadioDay : interrogations sur l’avenir de la radio, entre IP et DAB+

srd 2016

Radiopub, partenaire média du SwissRadioDay 2016 à Zurich vous offre une synthèse des principaux sujets traités lors de cette journée annuelle de la radio suisse.

Key points

Le renouvellement des concessions (autorisations d’émettre) est repoussé à une date encore indéfinie, peut être 2020, voire 2025. D’ici là le marché devra composer avec une situation d’incertitudes techniques et législatives.

La démocratie directe helvétique milite pour une suppression pure et simple de la redevance dès 2019. Sans ce financement, le service public et certaines radios locales (qui reçoivent une quote-part de redevance) devront trouver un nouveau modèle économique.

En Suisse le financement de la radio numérique terrestre est assuré au ¾ par le service public.

La radio numérique (IP et DAB) gagne du terrain en Suisse avec 53% de part d’audience. 2,6 millions d’appareils DAB ont été vendus en Suisse. Et durant les 2 prochaines années 4 Mio de CHF seront investit pour la promotion du DAB+.

L’accès aux DAB+ est possible à de nouveaux opérateurs sans concessions. Pour l’instant, cela n’inquiète pas grand monde en Suisse. En Allemagne par contre des investisseurs hors médias ont manifesté leur intérêt pour ouvrir de nouveaux multiplex. Cela préfigure un développement de l’audio numérique hors du cadre traditionnel de la radio. Des groupes de presse, des marques, pourraient ainsi développer des médias audio.

Les allemands sont divisés sur l’avenir de la radio numérique. Les politiques ne souhaitent pas subventionner le développement du numérique. Les supporters de l’IP argumentent sur les avantages du streaming ; interactif, moins cher, plus rapide à développer, plus populaire auprès des jeunes et surtout l’accès aux données utilisateurs.

Le service public norvégien sera le premier au monde à éteindre la FM, en 2017 ! Les plus petites radios locales privées bénéficieront d’un délai supplémentaire jusqu’en 2025.

A dix ans, les prévisions estiment que la radio sera consommée à part égale entre IP et DAB+.

Les plus jeunes n’écoutent pas la radio en dehors de la voiture ou des podcasts. Le média doit aller chercher les auditeurs sur les médias sociaux.

L’authenticité est la clé de l’innovation pour les médias classiques. La musique n’est plus l’apanage de la radio. La radio doit venir à l’auditeur, quelque soit la forme, podcast, streaming ou classique.

Contenu + communauté. La radio doit nourrir d’images les réseaux sociaux. Il ne faut plus séparer les différents médias !

Innovations

La plateforme www.fm1today.ch développée par le groupe de presse NZZ se positionne comme un portail global régional d’informations, web+TV+Radio.

Le logiciel RadioAnalyzer bouscule des idées reçues au sujet de la consommation radio :

  • Les auditeurs des radios commerciales zappent très peu les écrans de publicité.
  • Les fortes rotations de hits récents peuvent nuire à l’audience
  • Météo et infos trafic sont des contenus fortement générateurs d’audience
  • Les speaks longs et de qualité ne font pas fuir les auditeurs, au contraire.
  • L’audience radio des jeunes et l’audience digitale progresse en fin de journée
  • Les gros cadeaux génèrent de l’audience

Ressources digitales

Le revenu de la commercialisation des bannières est en chute libre au profit des pre roll.

 La diversité de l’offre DAB ouvre des perspectives de nouveaux supports ultra-ciblés. Mais en même temps, l’hyper ciblage, la géolocalisation, est remise en question par des grands annonceurs (Procter & Gamble, Migros…) qui ont constaté des pertes d’efficacité publicitaire. Cible trop pointue = coût contact plus élevé et R.O.I. en baisse ! Par exemple, un jeune homme de 25/35 ans peut être le cœur de cible d’un produit qui est aussi acheté par une femme de plus de 60 ans ! En ciblant trop, l’annonceur perd des ventes périphériques.

Michel Colin

 

Inscriptions ouvertes pour les Formations Commerciales Inter-Radios du 5 au 7 octobre 2016 à Paris

Voici le programme des prochaines formations commerciales inter-radios qui se dérouleront à Paris du 5 au 7 octobre 2016.

 

vendredi 7 octobre 2016  : Générer des revenus internet locaux

Generer des revenus internet locaux

Un atelier-formation unique pour managers, webmasters ou commerciaux qui souhaitent :

  • Développer des ventes additionnelles simples Radio + Internet avec l’équipe commerciale radio
  • Exploiter le marché local de la publicité digitale, recruter de nouveaux clients branchés web

Infos détaillées (programme, tarifs, horaires, lieu…)

inscriptions

mercredi 5 et jeudi 6 octobre 2016 :  Vendre Mieux et Plus de Publicité Radio 

Capture d’écran 2015-11-20 à 12.08.11

La formation de base pour débutants ou vendeurs expérimentés qui souhaitent :

  • développer leur expertise radio (mémorisation, mediaplanning, création publicitaire radio, fondamentaux marketing…)
  • vendre plus de contrats annuels, augmenter le contrat moyen
  • réussir des campagnes efficaces, créatives et originales, apporter des idées nouvelles aux clients
  • mieux gérer toutes les objections, mieux gérer leur temps, gagner des nouveaux clients

Infos détaillées (programme, tarifs, horaires, lieu...)
inscriptions

 2 formations indispensables pour booster votre équipe commerciale pour 2016 !

  • Attention, places limitées à 8 participants par formation.
  • Inscriptions et renseignements par email à michelcolin@mediatic.ch
  • La formation se déroulera dans les studios de A2PRL / Groupe Mediameeting 7/9 rue Auguste Gervais 92130 Issy Les Moulineaux (métro Mairie d’Issy)

A2PRL

 

  • Pour en savoir plus sur Michel Colin cliquez ICI et pour consulter des témoignages de participants cliquez ICI
  • Mediatic Conseils est un organisme de formation déclaré qui vous permet d’obtenir une prise en charge des frais de formation auprès de l’Afdas :

Mediatic Conseils Sarl – 35 rue des Bains – Case Postale 5615 – 1211 Genève 11 – CH – Suisse

IDE : CHE-110.478.390
Déclaration d’activité enregistrée sous le n° 82 00 02758 74 auprès du Préfet de Région Rhône-Alpes
Tel +41 22 809 94 01- Fax +41 22 809 94 00
Email : conseils@mediatic.ch

 

 

 

Boostez votre prospection commerciale de fin d’année avec le calendrier Mediatic !

Calendrier Mediatic 2016 basse def

 

7 bonnes raisons de télécharger le Calendrier Mediatic 2016 :

  1. Identifiez les événements 2016 qui pourraient faire l’objet d’opérations commerciales ou promotionnelles.
  2. Animez votre prospection commerciale avec des idées pour chaque semaine de l’année 2016 !
  3. Proposez à vos clients des stratégies annuelles basées sur un planning d’actions thématiques qui vous donneront plus de chances de conclure des contrats à long terme.
  4. Anticipez votre prospection avec une longueur d’avance sur vos concurrents.
  5. Allez voir vos clients avec de nombreuses idées et prétextes pour communiquer en 2016.
  6. Personnalisez  la version Excel du calendrier avec votre logo et avec vos événements locauxou régionaux. Imprimez un poster pour chaque commercial !
  7. Offrez le calendrier à vos clients et utilisez-le lors de rendez-vous pour montrer une meilleure expertise marketing.

Cet investissement de 29€ vous fera gagner beaucoup de temps, d’argent et contribuera à établir votre image d’expert en communication, promotion et marketing !

Pour télécharger immédiatement le calendrier 2016, rendez-vous dans la boutique Radiopub !

 

L’avenir de la radio numérique, au programme du SwissRadioDay 2016

SWISSRADIODAY16

Le SwissRadioDay se déroulera à Zurich le 25 août prochain, avec au programme :

“La pub radio, ça marche”

Des publicitaires expliquent leurs attentes par rapport aux supports publicitaire modernes.  Invités: le responsable Brand Strategy & Marketing Communication de Sunrise et les acteurs du portail FM1Today qui expliqueront comment leur Newsroom où Internet, radio et TV convergent, relève les défis du marché publicitaire.

L’avenir du DAB+

Comment SRG prépare ses réseaux DAB+ pour demain ? Comment se vendent les nouvelles radios ? Quelles mesures d’audience pour l’avenir ? DAB+: de nouveaux chiffres et des réponses aux questions les plus brûlantes lors du SwissRadioDay. Avec une intervention de Marius Lillelien, directeur de la radio publique NRK en Norvège, le pays qui arrêtera la FM dès 2017.

Des outils innovants pour la radio de demain

 

5 spécialistes et développeurs radio présenteront en 5 minutes chacun leurs projets d’avenir et leurs idées originales pour mieux profiter de la radio: Radio.likemee, soundtickerRadioscreenKonsole Labs et Formatflow. Et puisque la radio vit elle aussi à l’heure de Big Data, la société danoise RadioAnalyzer nous expliquera ce que l’on peut tirer des mégadonnées.

 

Pour découvrir l’ensemble du programme, cliquez ici : Programme détaillé
Inscriptions 

L’interdiction de publicité pour le tabac est étendue à la cigarette électronique

vapotage

(Source Service-public.fr) L’interdiction de la publicité et la propagande, directe ou indirecte, qui, depuis la loi Evin, est applicable aux produits du tabac, s’applique dorénavant aux produits du vapotage.

L’interdiction de publicité concerne les produits suivants :

  • cigarettes,
  • tabac à rouler, à pipe ou à pipe à eau (narguilé),
  • cigares et cigarillos,
  • tabac à mâcher, à priser ou à usage oral,
  • dispositifs électroniques de vapotage (e-cigarette ou cigarette électronique), y compris les cartouches, réservoirs et flacons de recharge.

Cette interdiction de publicité ne s’applique pas aux :

  • enseignes des débits de tabac (enseigne commerciale apposée obligatoirement en façade de chaque débit, ne pouvant mentionner que le mot « Tabac », complété éventuellement du nom de l’établissement et de la représentation de la carotte)
  • affichettes (dimensions maximales : 60 x 80 cm) disposées à l’intérieur de l’établissement de vente, non visibles de l’extérieur,
  • publications et services de communication en ligne édités à titre professionnel qui ne sont accessibles qu’aux professionnels, dont la liste est fixée par arrêté.

La publicité ou propagande indirecte consiste à faire la promotion d’un organisme, d’un service, d’une activité ou d’un produit, qui, par son graphisme, sa présentation, l’utilisation d’une marque, d’un emblème publicitaire ou de tout autre signe distinctif, rappelle un produit du tabac.

De plus, toute opération de parrainage, de sponsoring ou de mécénat est interdite, lorsqu’elle est effectuée par les fabricants et distributeurs de produits du tabac ou du vapotage, ou lorsqu’elle constitue une publicité directe ou indirecte en faveur du tabac ou du vapotage.

Cependant, la retransmission de compétitions de sport mécanique (courses ou rallyes automobiles ou deux-roues), qui se déroulent dans un pays où la publicité pour le tabac est autorisée, peut être assurée par les chaînes de télévision.

Le non-respect de ces interdictions est passible d’une amende de 100 000 € ou de 200 000 € en cas de récidive.

L’interdiction de vente ou de distribution gratuite de produits du tabac aux mineurs de moins de 18 ans est également étendue aux produits du vapotage.

L’ordonnance qui vient d’être publiée transpose la directive 2014/40/UE du Parlement européen et du Conseil du 3 avril 2014, qui opère un rapprochement des réglementations nationales au sein de l’UE en matière de fabrication, de présentation et de vente des produits du tabac.

Par ailleurs, la distribution de paquets neutres s’appliquera progressivement :

  • à partir du 20 novembre 2016, seuls des paquets neutres pourront être livrés aux buralistes par les industriels. Cependant, les buralistes auront encore le droit de vendre des paquets distinctifs pour chaque marque s’il leur reste des stocks,
  • à partir du 1er janvier 2017, seuls les paquets neutres seront autorisés à la vente.

 

Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A10633?xtor=RSS-111