3e Briefing hebdo « spécial coronavirus »; un condensé d’idées positives pour commerciaux radio confinés.

l’unique formation continue à distance pour les pros de la pub radio

Accès gratuit  pour soutenir les commerciaux radio confinés et en mode télé-travail durant la crise du Covid 19

Au sommaire du 3 avril 2020

Briefing spécial confinement n°3

 

  • Le spot de la semaine : Ville de Granby, un exemple de spot diffusé pendant le confinement sur M105.
  • Pas de relâche durant le confinement ! 5 conseils pour les commerciaux confinés.
  • Les études Kantar vous informent sur les comportements des consommateurs confinés et l’impact de la crise sur les médias.
  • Les perspectives sombres et durables pour de nombreux médias.
  • Les recommandations de l’ARPP pour une communication de crise responsable.
  • Comment se préparer et trouver des idées avant d’appeler vos clients ?
  • La liste de toutes les activités autorisées durant la crise et 100 exemples de spots diffusés cette semaine en radio.

 

  • Une vingtaine de bonnes questions à poser à vos clients au téléphone.
  • Organisez un webinar pour aider vos clients à bien communiquer durant la crise.
  • Des idées créatives à revendre et des exemples de publications sociales pour une dizaine de secteurs d’activités.
  • Des exemples d’opérations de soutien organisées par des radios.
  • Des solutions pour aider vos clients à vendre en ligne et à organiser les livraisons.
  • La piqûre de rappel de formation : l’auto-promotion du service commercial, une bonne solution pour générer des appels entrants.

Vous aussi, comme plus de 330 commerciaux radio,
abonnez-vous au Briefing !

Le Briefing est une formation à distance (éligible AFDAS), un accompagnement destiné aux commerciaux radio experts ou débutants. Le Briefing c’est un email envoyé aux abonnés chaque vendredi matin à 8h00 (avec une vidéo et un support pdf) + une assistance permanente en ligne et un coaching individuel mensuel.

Accès gratuit  pour soutenir les commerciaux radio confinés et en mode télé-travail durant la crise du Covid 19

Plus d’infos sur Le Briefing, tarifs et témoignages d’abonnés : https://wp.me/pKwTO-50C

Pour vous abonner au Briefing, contactez michelcolin@mediatic.ch

 

 

 

 

Les recettes nationales des Indés Radios seront proches de 0 en mai

Jean-Éric Valli, Président des Indés Radio, était hier l’invité de « La Lettre Pro à la maison », interviewé par François Quairel. Extraits choisis.

Êtes-vous inquiet pour la survie de certaines radios ?

Jean-Éric Valli  : « Par principe oui, car personne ne pourra dire quand la crise sera terminée. Je pense que l’on peut tenir 2 mois, je ne suis pas sûr que l’on pourra tenir plus de 3 mois. Si les aides annoncées sont au rendez-vous, je ne suis pas inquiet. Mais on ne sortira pas indemne de tout ça. Un encouragement gouvernemental en direction des annonceurs sera le bienvenu. »

Quels sont les retours de TF1 Publicité, la régie nationale ?

Jean-Éric Valli : « Le chiffre d’affaire national (92,5 Mio € en 2019) est en chute de -40% en mars pour le diffusé (0 au niveau des signatures),  -80% en avril et je table sur un mois de mai proche de 0 même en sortant de la crise sanitaire. Avec le décalage de paiement, mars sera payé en mai, avril en juin. Il faut donc s’attendre à aucun revenu national reversé en juillet ».

Quelle est la situation au sein des Indés Radio et du Groupe 1981 ?

Jean-Éric Valli : « Notre chiffre d’affaire est en train de tendre vers 0. Tous les postes non essentiels au fonctionnement de la radio sont en chômage partiel ; d ‘une manière générale tous les postes commerciaux, puisqu’il n’y a plus de clients, une grosse part des services administratifs, ceux qui ne sont pas essentiels au fonctionnement de la radio, une partie des postes techniques et antenne. Dans le Groupe 1981, sur 110 salariés, 57 sont au chômage partiel ».

Comment se prépare la reprise ?

Jean-Éric Valli :  « La psychologie de tout le monde est de fabriquer un programme radio cohérent, qualitatif, qui correspond à la situation. Comment on se prépare à la suite ? Euh… la date de fin de confinement on ne la maîtrise pas…. C’est compliqué de se transposer dans le futur. Ce qu’on essaie de faire, c’est de ne pas hypothéquer le futur dans des décisions présentes. Donc on est particulièrement attentif à la diffusion des annonceurs qui nous font confiance en ce moment, on les valorise dans nos écrans, on a même instauré un message de remerciement sur nos stations Groupe 1981. On continue à travailler sur les dossiers DAB. Mais j’avoue que c’est assez compliqué pour la plupart d’entre nous parce que quand la crise est aussi majeure, que les recettes sont aussi atteintes, c’est assez difficile de se transposer dans le futur. »

Interview à revoir dans l’intégralité ICI

 

 

Sévère baisse des investissements pub aux USA jusqu’en juin, le 2nd semestre 2020 reste indécis

Près de 400 décideurs américains (agences et annonceurs) ont été interrogés par l’Iab USA sur leurs perspectives d’investissement pub dans le contexte actuel. Les chiffres clés :

 

• 74% des annonceurs pensent que le coronavirus aura un impact plus important sur les dépenses publicitaires américaines que la crise financière de 2008-09

• 63% des interrogés ont modifié les contenus de leurs messages publicitaires.

• La baisse des investissements pub radio passera de -45% en mars/avril à -35% en mai/juin.

 

 

• Près d’un quart (24%) des annonceurs ont suspendu toutes les dépenses publicitaires pour le reste du premier et du deuxième trimestre 2020.

 

 

• Attendez-vous à une diminution de 20% des dépenses initiales par rapport au plan initial

42% des répondants ajustent leurs dépenses publicitaires pour le reste du T1 et du T2

 

 

• Attendez-vous à un impact légèrement moins négatif sur les dépenses numériques que sur les dépenses traditionnelles pour les T1 et T2

• L’impact sur les dépenses des T3 et T4 devrait être plus modeste. Seulement 88% des annonceurs pensent modifier leurs investissements publicitaires sur le 2e semestre 2020.

Un quart des décideurs a modifié ses plans pour le second semestre tandis que 2 tiers d’entre eux n’ont pas encore pris de décision à ce sujet.

 

 

Source : https://www.iab.com/wp-content/uploads/2020/03/IAB-C19-BuySide_Ad-Spend-Pulse_FINAL.pdf

 

 

 

Les nouvelles habitudes d’achat entraîneront des changements de comportement permanents, selon l’étude WARC.

 

WARC analyse l’effet du COVID-19 sur l’industrie des produits de grande consommation (FMCG) et par conséquence sur le marché  publicitaire mondial. Voici les points clés de l’étude de mars 2020.

  • Une récession économique est désormais hautement probable; cela risque d’entraîner une récession publicitaire.
  • Au cours de la dernière récession, l’argent publicitaire est passé à la recherche payante (Adwords et Facebook Ads).
  • Les secteurs de l’alimentation et des boissons ont moins réduit leurs dépenses que l’ensemble du marché.
  • Les principaux annonceurs de FMCG ont réduit leurs investissements publicitaires et marketing lors de la dernière récession de 2008/09, mais ils se sont maintenus en pourcentage du chiffre d’affaires.
  • L’argent de la publicité FMCG se déplace en ligne, mais le branding est toujours important, surtout lors de la vente via des détaillants tiers et non directement aux clients.
  • Les ventes de FMCG sur Tmall et Amazon ont explosé. Les pure players peuvent devenir plus importants pour les acheteurs FMCG.
  • Les consommateurs s’adaptent à «vivre une nouvelle normalité», et de nouvelles habitudes d’achat peuvent entraîner des changements de comportement permanents.

 

Source : Warc.com

 

 

Depuis le 16 mars, la radio a perdu 65% de son volume publicitaire selon l’étude Kantar Covid-19

La 1ère étude de Kantar «Covid-19 Monitor» mesure l’évolution des comportements médias du 1er au 22 mars 2020.

  • La consommation média augmente, mais les volumes publicitaires baissent fortement depuis le 16 mars.
  • Selon Kantar, 25 % des sondés évoquent une consommation en hausse du média radio, tandis que 11 % l’écouteraient moins.

  • En radio, la durée publicitaire est en baisse de -65% entre l’avant et l’après 16/03.
  • Le média a perdu 35% de ses annonceurs entre début mars et le 22 mars.
  • Malgré une reprise de communication spécifique pour Intermarché ou Casino, la distribution contribue pour 54% à la baisse.

 

  • Sur Facebook mobile, l’étude Kantar montre une stabilité des investissements publicitaires durant la période du 1er au 22 mars avec des campagnes du secteur banque-assurance et beauté
  • Les nouveaux annnonceurs ; les jeux en ligne (Woodiz, Pokerstars), la formation (Babbel, Mind Valley…) et les messageries et réseaux sociaux (WhatsApp, Linkedin).

 

 

 

Recommandation de l’ARPP : COVID-19 – une communication toujours responsable et surtout pas opportuniste !

En cette période tout à fait inédite à cette échelle, l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité)  tout comme ses homologues à travers le monde, est particulièrement vigilante pour maintenir une publicité responsable qui ne tire pas partie de la situation.

  • Qu’est-ce que cela signifie ?

D’aucuns pourraient être tentés de survendre les propriétés d’un produit ou d’un service, au regard du contexte anxiogène pour tous. Par exemple, pour des produits de santé, et l’on peut penser à des compléments alimentaires, indiquer que le produit permet d’augmenter fortement son immunité et se présenter comme « un véritable bouclier » permettant de « protéger toute sa famille en plus des mesures barrières préconisées », est de nature, outre le fait que les allégations ne doivent pas être trompeuses, à jouer sur la peur des consommateurs. Ce type de communication est contraire aux dispositions du Code ICC sur la publicité et les communications commerciales et notamment à son article 2 Responsabilité sociale qui dispose que « La communication commerciale, sauf raison justifiable, doit proscrire toute exploitation des sentiments de peur, de malchance ou de souffrance ». Il en va de même pour une publicité en faveur de service de livraison de repas à domicile qui indiquerait que ses procédés de préparation sont « particulièrement sûrs », ce qui pourrait, au-delà de la difficulté à prouver ses dires, laisser supposer, en ses temps troublés que d’autres n’adoptent pas ses mesures.

Vous l’aurez compris, plus que jamais la communication doit être responsable.

  • Quels sont les axes de communication possibles ?

Vous l’avez sans doute entendu ou vu avec le soutien de vos différents supports, les marques et les agences, se mobilisent pour tenter de faciliter, autant que cela soit possible, « la vie à la maison ».

Un distributeur d’articles de sports a pu faire référence aux différentes vidéos postées sur les réseaux qui proposent des alternatives à la pratique du sport – bel hommage à ses clients ! – et n’hésite pas à proposer du mentorat (coaching) en ligne, disponibles gratuitement pour tous !

D’autres proposent des livraisons gratuites, un panier type pour 4 jours ou encore un paiement sans contact généralisé.

D’autres encore n’hésitent pas à rappeler les bonnes pratiques du Ministère des Solidarités et de la Santé, en remerciant et en encourageant les clients à bien respecter les distances de sécurité lors de leurs courses en magasins et/ou reprennent le #Restezàlamaison.

Les services de l’ARPP, à distance, dans le cadre d’un plan de continuité de l’activité (conseils tous médias, avis définitifs TV/ SMAd, accompagnements personnalisés…) sont plus que jamais à la disposition des membres et de tout professionnel concerné pour œuvrer en faveur d’une publicité, loyale, véridique, saine et particulièrement RES-PON-SA-BLE.

 

Julie Joseph
Juriste-Conseil, Responsable de l’actualisation des règles d’éthique
ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) 

 

Commerciaux confinés, recevez gratuitement le Briefing hebdo « spécial coronavirus »

l’unique formation continue à distance pour les pros de la pub radio

Accès gratuit  pour soutenir les commerciaux radio confinés et en mode télé-travail durant la crise du Covid 19

Au sommaire du Briefing du 27 mars 2020

Briefing spécial confinement n°2

  • Le spot de la semaine : Terranimo, un exemple de spot diffusé pendant le confinement, produit par le studio Django.
  • Une liste de secteurs d’activités et 55 exemples de spots d’annonceurs locaux qui communiquent en radio durant le confinement.

  • Une sélection d’événements prétextes à monter des OP antenne d’ici fin mai et un lien pour télécharger le Calendrier Mediatic 2020.
  • 3 exemples d’initiatives radio pour soutenir le commerce local.
  • Une sélection de post Facebook de radios en soutien au commerce local.
  • Benchmarking : Que font les autres régies & médias durant la crise ?
  • 3 conseils pour aider vos annonceurs à bien communiquer durant le confinement.
  • La piqûre de rappel de formation : Le second de 2 modules sur le phoning efficace.

Vous aussi, comme plus de 170 commerciaux radio,
abonnez-vous au Briefing !

Le Briefing est une formation à distance (éligible AFDAS), un accompagnement destiné aux commerciaux radio experts ou débutants. Le Briefing c’est un email envoyé aux abonnés chaque vendredi matin à 8h00 (avec une vidéo et un support pdf) + une assistance permanente en ligne et un coaching individuel mensuel.

 

Accès gratuit  pour soutenir les commerciaux radio confinés et en mode télé-travail durant la crise du Covid 19

Plus d’infos sur Le Briefing, tarifs et témoignages d’abonnés : https://wp.me/pKwTO-50C

Pour vous abonner au Briefing, contactez michelcolin@mediatic.ch

 

 

 

 

Accompagnement à distance gratuit pour les commerciaux radio confinés

Accès gratuit  pour soutenir les commerciaux radio confinés
et en mode télé-travail durant le crise du Covid 19

Durant toute la période de confinement liée au Covid-19, l’organisme de formation Mediatic Conseils offre à tous les commerciaux un accès gratuit au BRIEFING, la première et unique formation à distance pour les pros de la pub radio.

Comme plus de 300 commerciaux abonnés, vous recevrez chaque vendredi à 7h00 (CET) un email contenant une vidéo d’une dizaine de minutes et un support pdf à télécharger.

Chaque BRIEFING hebdo contient des exemples de spots radio diffusés pendant le confinement, des conseils pour aider les annonceurs, des idées pour soutenir le commerce local, des exemples de publications Facebook et des modules de formation sur les fondamentaux de la pub radio + digital

Le BRIEFING du vendredi 20 mars était consacré aux bons réflexes commerciaux à  adopter durant le confinement. Celui du 27 mars compile 60 exemples de spots diffusés sur des radios locales durant le confinement.

Pour recevoir gratuitement LE BRIEFING durant la période de confinement, inscrivez-vous en cliquant sur ce lien :

Pour plus d’informations, contactez michelcolin@mediatic.ch