L’audience des podcasts titille la prédominance historique de l’écoute radio en mobilité

L’étude britannique Rajar Midas Audio Survey, confirme la prédominance de la consommation radio le matin face aux autres tentations que sont les podcasts, le streaming ou l’écoute à la carte. Le streaming semble prendre le relais à partir de 9h. L’écoute en replay performe au moment des repas et tard le soir. Mais l’audience des podcasts commence à concurrencer celle de la radio lors des déplacements du matin et de la fin d’après midi.

 

Tout comme la radio, l’écoute des podcasts est aussi une activité multitâche pratiquée en faisant autre chose (relaxation, travail, ménage, sport, repas…) mais avec une attention encore plus intense. Pour le grand plaisir des annonceurs sponsors de podcasts.

 

 

 

 

Michel Colin

Téléchargez la présentation

 

 

 

3 formations commerciales Radio + Social + Vidéo !

Du jour au lendemain, développez de nouvelles sources de revenus, sans investissements ni compétences sophistiquées ! Rattrapez le retard ou prenez de l’avance sur vos concurrents locaux et surtout mettez votre équipe commerciale au niveau attendu par vos annonceurs locaux.

 

3 formations incontournables
pour doper votre équipe commerciale !

 

  • Vendre mieux et plus de pub radio en 2018  : les 3 et 4 juillet

 

Depuis plus de 10 ans, la formation de référence, incontournable pour débutants ou vendeurs expérimentés. Des idées originales et des stratégies marketing innovantes pour développer l’expertise et les performances de votre équipe commerciale en toutes situations.

 

(Infos détaillées Inscriptions)

 

  • Les offres commerciales Radio + Facebook : jeudi 5 juillet

Consolidez votre CA radio et développez facilement des ventes additionnelles Radio + Digital ; publications et concours Facebook, sponsoring, Facebook Live, spots vidéos, push sms, base de données, display, community management… Décrochez des annonceurs intéressés par les réseaux sociaux avant que d’autres concurrents ne le fassent à votre place !  Donnez immédiatement une «image digitale» à votre média.

(Infos détaillées / Inscriptions)

 

  • Produire et commercialiser des vidéos Facebook  : le 6 juillet

Une formation rare avec 2 intervenants pour apprendre à produire et vendre à vos clients locaux des vidéos publiées sur Facebook. Un gros potentiel de chiffre d’affaires local que d’autres exploiteront à votre place si vous ne le vendez pas vous-même, très vite ! Un atelier 100% pratique pour maîtriser les outils techniques les mieux adaptés et rapidement générer un nouveau centre de profits.


(Infos détaillées / Inscriptions)

 

Toutes les formations Mediatic Conseils sont éligibles à une prise en charge Afdas.

 


Ces 3 formations inter se déroulent  dans les locaux de A2PRL / Mediameeting 7/9 rue Auguste Gervais 92130 Issy Les Moulineaux. 

 

Consultez les témoignages de plus de 150 stagiaires : http://www.radiopub.fr/temoignages/ 

Infos & Inscriptions par email : michelcolin@mediatic.ch et par téléphone / +33 6 76 15 04 05

 

inscriptions

 

 

 

 

 

L’audience des podcasts est beaucoup plus solitaire que celle de la radio

Selon l’étude britannique Rajar Midas Audio Survey, les podcasts sont très largement écoutés de manière solitaire alors que la radio est dans 47% des situations écoutée par plusieurs paires d’oreilles en même temps.

Cette audience très captive des podcasts est très attractive pour les annonceurs sponsors de podcasts qui bénéficient ainsi d’une attention totale dans un contexte très valorisant, ultra ciblé et exclusif.

 

 

Il est intéressant de remarquer que 38% des 15-24 ans déclarent écouter la radio « entre collègues », donc probablement avec des amis. Un critère intéressant pour les annonceurs qui cherchent à viraliser leur communication.

 

Téléchargez la présentation

La radio se porte bien, mais jusqu’à quand ?

L’article de Judann Pollack « Radio’s health is better than you think, but what’s the long-term prognosis? » publié par le magazine américain AdAge pose la question de la survie du média. En voici quelques extraits choisis.

Credit: Illustration by Zigor Samaniego – AdAge

Aux USA comme ailleurs la radio stagne mais reste redoutablement puissante avec près de 93% d’audience hebdomadaire. Ce qui est loin d’être mortel. D’ici 5 ans, il est probable que l’audience radio tournera autour de 80%. Mais pendant ce temps les plateformes de streaming et les podcasts aspirent l’oxygène de la croissance. En 2018, 50% des américains de 18 à 34 ans ne possèdent pas (plus) de poste de radio à la maison.

Ce qui compte aujourd’hui c’est l’engagement, pas seulement l’audience

« Le succès de la radio repose sur l’audience de masse mais aujourd’hui nous vivons dans un monde qui rémunère l’engagement, pas l’audience«  (Larry Miller). Malgré le succès d’audience, la part de marché publicitaire du digital est déjà 7 fois supérieure à celle de la radio. David Field, le patron d’Entercom reconnait que l’industrie a fait un pitoyable travail pour valoriser l’efficacité de la publicité radio. [pour info, iHeart et Cumulus, 2 des 3 plus grands groupes de radios américains sont en banqueroute].

Depuis 1996, la loi américaine a permis aux radios de se développer à l’échelle nationale. De puissants groupes sont nés et la première conséquence de cette consolidation fut la réduction des programmes locaux au profit de la syndication. Rapidement les recettes publicitaires, essentiellement locales, diminuèrent. Pendant ce temps, les plate-formes de streaming comme Pandora et Spotify développaient leurs algorithmes et leurs audiences. La banqueroute de l’industrie n’a rien a voir avec la radio. C’est l’aveuglement des managers, la course au profit, l’absence d’innovation qui en sont les causes.

Il faut reconquérir la considération des agences médias

Bob Pittman, le boss de iHeart, le reconnait : « Nous n’avons rien fait pour séduire les agences médias. Nous attendions juste que 5 à 10% des budgets viennent naturellement sur la radio. Jusqu’au jour où ces agences ont commencé à placer les budget sur le digital. Il est maintenant difficile de refaire leur culture radio« .

La technologie programmatique vient au secours de la radio en apportant des datas nouvelles, des possibilités de ciblage one-to-one, la diffusion de publicité dynamique… Les annonceurs attendent un reporting en temps réel, des performances mesurables. Il s’agit d’une bataille pour capter l’attention des consommateurs, une activité dans laquelle la radio peut être particulièrement pertinente.

« La radio passe décidément trop de temps dans le déni et pas assez de temps pour construire le future » (Miller). L’audience décline, le temps passé diminue, les auditeurs vieillissent mais l’industrie campe sur ses arguments : le temps passé à l’écoute de la radio aux US (86 minutes par jour en 2016) reste supérieur à celui passé sur les réseaux sociaux (45 minutes en 2016).

L’audio en ligne est l’avenir de la radio

L’avenir de la radio passera probablement par la production de contenus pensés pour une distribution digitale, comme des morning shows en podcasts. Entercom prépare de nouveaux formats, des podcasts, des stratégies couplées aux réseaux sociaux pour reconquérir les jeunes audiences, plus d’événements musicaux, plus de local… Un signe positif pourrait annoncer la renaissance de la radio aux USA : en 2017 Procter & Gamble a investit 6 fois plus en radio par rapport à l’année précédente. Du jamais vu depuis les années 50. Ce que Marc Pritchard, le boss de P&G cherche a exploiter relève plus de « l’audio » que de la radio, incluant au passage les plateformes de streaming dans le même écosystème.

Michel Colin – Mediatic Conseils

Timide progression de l’écoute radio sur un support digital en France

Les supports digitaux représentent 12,2% du volume total d’écoute de la radio, qui prend en compte le nombre d’auditeurs et le temps qu’ils consacrent à la radio chaque jour. La progression n’est que de 0,4 point en 1 an.

Par comparaison, l’écoute digitale aux USA représente moins de 10% de l’écoute FM (Edison Research). Au Royaume Uni c’est 9,3%. Il faut bien reconnaître que ces chiffres témoignent d’une timide progression de l’écoute de la radio sur un support multimédia.

Le téléphone mobile continue sa progression et reste le premier support numérique utilisé pour écouter la radio avec 3,5 millions d’adeptes chaque jour. Viennent ensuite l’ordinateur (1,7 million d’auditeurs), la télévision (1,1 million), la tablette (505 000) et le baladeur (118 000).

Le téléphone mobile continue sa progression et reste le premier support numérique utilisé pour écouter la radio avec 3,5 millions d’adeptes chaque jour. Viennent ensuite l’ordinateur (1,7 million d’auditeurs), la télévision (1,1 million), la tablette (505 000) et le baladeur (118 000).

Parmi les auditeurs de radio sur un support numérique, plus de 17% « regardent » la radio en format vidéo (soit 1,1 million d’auditeurs).

Le replay* radio rassemble chaque jour plus d’1,7 million d’individus, soit 3,2% de la population.

Sur les supports multimédia, la durée d’écoute s’établit à 2h15 en moyenne par jour et par auditeur, soit 28 minutes de moins que sur des postes de Radio (2h43).

L’ordinateur est le support digital sur lequel on écoute la Radio le plus longtemps (2h34 en moyenne par jour et par auditeur), soit 37 minutes de plus que sur le téléphone mobile (1h57).

A télécharger
2018 05 17_CdP Global Radio Janv-Mars 18.pdf (208.72 Kb)

NRJ reprend les fréquences Music FM sur l’île Maurice

Gary et MJ devant la MBC.jpg

Après une année de diffusion au format web radio sur tous les supports numériques (comme au Maroc), le groupe public de radio télévision MBC, Cirano group et NRJ Group ont noué un partenariat pour permettre à NRJ Maurice d’émettre en FM sur le sol mauricien. Le programme NRJ Maurice sera diffusé sur la station Music FM du groupe MBC. C’est un peu comme si Radio France avait remis les fréquences du réseau le Mouv’ à un groupe privé concurrent !

NRJ est désormais la seule station radio à être diffusée en FM sur Maurice, Mayotte et La Réunion

 

 

Téléchargez gratuitement le numéro 100 du Magazine La Lettre Pro de la Radio

Pour célébrer le numéro 100, La Lettre Pro de la Radio vous offre gratuitement ce magazine collector exceptionnel. Bravo aux créateurs Frédéric Brulhatour et Philippe Chapot qui ont réussi en seulement quelques années à faire de ce média LA référence pour l’industrie radio.

Lisez gratuitement le numéro 100 La Lettre Pro de la Radio :  http://ow.ly/qIjt50hilzp

Les podcasts, une opportunité pour conteurs talentueux et publicitaires audacieux

Audion, régie spécialisée dans l’audio digital et Happydemics, solution de sondage mobile, dévoilent les résultats d’une enquête consacrée à l’usage des podcasts.

Non seulement le podcast est un contenu qui attire de plus en plus d’auditeurs, mais le podcast offre un environnement idéal pour les annonceurs. Précision de la cible jusqu’au one to one, intégration du message dans un contexte valorisant et exclusif, impact mesurable… Le podcast séduit les marques, les agences. Le podcast est un format audio qui permet de raconter des histoires, de communiquer des émotions, de former, informer, divertir. Accessible bientôt dans les résultats de recherches Google le podcast alimentera aussi les assistants vocaux (smart speakers, enceintes connectées). La production de podcast donnera du travail aux conteurs talentueux et aux publicitaires audacieux.

 

Michel Colin
Mediatic Conseils