Au menu du Briefing ; le spot de la semaine, une nouvelle fiche de création pub radio, la Semaine du Développement Durable…

Sommaire du BRIEFING du 19 avril 2019

• Le spot de la semaine : décryptage de 2 messages cultes Polo et Golf avec des promos historiques.
• Historique, comme le premier pas sur la lune, dont les 50 ans seront célébrés le 21 juillet.
• Téléchargez la nouvelle fiche de création publicitaire qui vous aidera à faire la meilleure prise de brief possible et à construire le script d’un message efficace lors de votre découverte client. Un précieux document de 4 pages, véritable couteau suisse, avec une synthèse des points clés pour produire un spot radio créatif.

• La Semaine Européenne du Développement Durable fin mai est un prétexte pour prospecter de nombreux annonceurs concernés par la protection de l’environnement. Avec des arguments, des idées de dispositifs et des exemples de spots d’annonceurs locaux.
• Des idées de jeux-concours sur les réseau sociaux pour la Fête des Mères.

150 commerciaux radio sont abonnés au Briefing !

Le Briefing est une formation à distance (éligible AFDAS), un accompagnement destiné aux commerciaux radio experts ou débutants. Le Briefing c’est un email envoyé aux abonnés chaque vendredi matin à 8h00 (avec une vidéo et un support pdf) + une assistance permanente en ligne et un coaching individuel mensuel.

Demandez votre essai gratuit au Briefing, contactez michelcolin@mediatic.ch

Plus d’infos sur Le Briefing, tarifs et témoignages d’abonnés : https://wp.me/pKwTO-50C

 

 

 

La pub est mieux perçue sur les medias locaux

366, la régie de la presse quotidienne régionale, et KANTAR TNS publient la troisième édition de l’étude « Media Rating » qui explore le rapport des Français aux médias d’information.

La pub locale passe mieux

Selon le panel interrogé, c’est à la TV nationale qu’il y a trop de publicité (53%) devant les radios nationales (27%) et les réseaux sociaux (21%). La presse régionale se situant à la 4ème place, à 19%. A l’inverse, 31% des Français disent ne pas être dérangés par la pub dans la pressse régionale, devant les quotidiens nationaux (18%) et les radios locales (17%). La PQR est même en pointe (30%) pour la pub qui aide à préparer des achats, devant la TV nationale (17%) et les radios locales (16%).

Les medias locaux font la différence

La proximité inspire la confiance, et d’autant plus lorsque l’on oppose local et national : les Français nourrissent ainsi une confiance particulière envers les médias locaux, avec un indice 128 vs 106 pour les médias nationaux.
Et sur beaucoup d’items, les Français tranchent en faveur des médias locaux. Ils sont notamment considérés comme délivrant l’information la plus crédible (indice 109) et la plus utile (indice 119).
Cet engouement général pour le proche et le vérifiable s’observe depuis la première vague de MEDIA RATING, et se retrouve cette année particulièrement chez les plus jeunes.
En effet, les 18-34 ans attribuent aux médias locaux des valeurs de confiance (indice 125), d’attention (indice 109), de crédibilité (indice 118), et d’utilité (indice 111).

TELECHARGEZ L’ETUDE COMPLETE ICI

 

 

16 bonnes raisons de considérer la création publicitaire audio comme un enjeu stratégique

 

3 Grands Prix Pub Radio ont été décernés à Paris lors du Salon de la Radio & Audio Digital 2019. Écoutez ce que la création publicitaire radio francophone produit en 2019 : Le Meilleur Spot Local, le Meilleur Dispositif Radio 2.0 et le Grand Prix de la Meilleure Publicité Radio.
Alors que les radios se questionnent toujours sur leur évolution dans l’écosystème audio digital, imaginent l’avenir face aux plateformes de streaming, s’emballent sur le DAB+, réalisent que les podcasts gagnent du terrain… l’importance cruciale de la qualité des contenus publicitaires reste un sujet secondaire.

16 bonnes raisons de considérer la création publicitaire audio comme un enjeu stratégique :

1- Un bon spot est la clé de la réussite d’une campagne radio. Un spot efficace encourage les annonceurs à maintenir ou augmenter leur investissement radio, sans se poser de questions. 

2- Les meilleurs spots sont des messages de branding, d’image, capables de générer bien plus de réflexes d’achats que les sempiternels spots promos, ces réclames qui lassent.

3- On peut écouter 40 minutes de pub non-stop si le divertissement en vaut la peine. La preuve ; Écoutez la playlist des 68 spots qui ont concouru aux Grands Prix pour vous en faire une idée.

4- Faire écouter des exemples de spots créatifs est le meilleur argument pour donner envie à un prospect d’annoncer sur le média radio. La créa est un atout majeur, un levier souvent plus fort que tous les autres arguments commerciaux (audiences, performances, formats, marque radio…). Pour avoir vendu de la pub radio dans 25 différents pays, au milieu de la brousse congolaise ou à des agences médias internationales, je peux vous assurer que rien n’est plus efficace que de projeter l’annonceur dans son message radio dès les premiers instants d’un entretien de négociation*. Et non pas en fin de discussion comme c’est généralement le cas.

5- La publicité locale peut rivaliser en créativité avec les meilleures productions nationales. La qualité des spots locaux nommés aux Grands Prix Pub Radio 2019 montre que c’est possible. Pour en arriver là, les commerciaux locaux doivent apprendre à mieux vendre des créations pub radio plus élaborées. Ils doivent être capables de l’expliquer aux annonceurs locaux avec pédagogie et d’en faire leur principal atout commercial.

L’équipe du Labo (Adrien Brechaud, Alexandre Veret et Sophia Conoscente) est fière d’avoir reçu les Grands Prix Radio 2019 du message publicitaire pour le spot EDF et du dispositif Radio 2.0 avec la campagne Total Blablacar.

6- Des nouveaux talents créatifs bousculent les vieux clichés de la réclame à papa et conçoivent des messages magiques qui emballent leurs cibles. Des agences (comme BETC) intègrent des studios de productions (LaBo) et disruptent la production pub audio (écoutez la campagne Total-Blablacar). Les créatifs exploitent déjà les nouvelles technologies audio digitales, la publicité dynamique hyper ciblée et personnalisée, la publicité activée par la voix, les podcasts de marques…

7- La radio est le média le plus réglementé. Rester créatif tout en respectant les règles, déontologies et mentions légales est un sacré défi pour les concepteurs-rédacteurs. En attendant une évolution de la loi (rumeurs), il est toutefois possible de respecter les contraintes avec créativité comme le prouvent certains spots inscrits aux Grands Prix Pub Radio 2019.

8- Les longs tunnels de spots mal ciblés agacent les auditeurs qui, par conséquence, sont tentés de souscrire aux offres premium (sans pub) des plateformes de streaming et de podcasts. Dans les radios commerciales, il est étonnant d’observer la minutie appliquée par les directeurs de programmes à tous les éléments diffusés à l’antenne, sauf aux dizaines de minutes par heure abandonnées à l’anarchie publicitaire ! Un jour, chefs d’antenne et managers commerciaux devront s’entendre pour mieux canaliser les contenus publicitaires, les rendre plus attractifs, « servir l’éditorial » comme dirait Jean Charles Verhaeghe (MyConseils).
Vendre mieux et plus cher (ou avec des taux de remises moins généreux) est la solution logique compte tenu de la puissance du média lorsqu’il est parfaitement utilisé : un meilleur contexte pour l’annonceur, une audience augmentée sur le digital, des messages plus en phase avec le public, des écrins au lieu d’écrans

9- La publicité locale est un élément de contenu de proximité qui, traité avec soin, est un véritable atout tant éditorial que commercial. Elle doit plaire, avec intelligence, durer mais ne pas lasser, sortir des vieux clichés, faire sa comédie ou simplement être utile, rendre service. Elle doit surtout être plus efficace qu’une campagne locale de Facebook Ads bien ciblés.

10- La pub radio doit être utile, informative ou divertissante, mais pas racoleuse. Les études sur la perception de la publicité par les français montrent une augmentation régulière de la publiphobie ambiante (études Australie / TNS et  AdReaction: L’art de l’intégration). Toutefois, les français apprécient la publicité dès lors qu’elle est personnalisée (78%) et ont une préférence pour les messages en adéquation avec leurs centres d’intérêts (64%). 

 

David Chouteau / Régie Radio Régions a remporté le Grand Prix du Meilleur Spot Local 2019, remis par le président du jury, Karl Zéro.

 

11- Il existe déjà un adblocker radio qui sait masquer ou zapper automatiquement les écrans  pubs. 20% des internautes français déclarent utiliser en permanence un logiciel de blocage de publicité et 34% assurent l’utiliser parfois (Dimension/Kantar). C’est une perte financière croissante pour des éditeurs des sites médias qui doivent se retourner vers un modèle d’abonnements payants. Croyez-vous qu’un quart des auditeurs des radios commerciales seraient prêts à payer pour écouter leur station préférée ? Imaginez les conséquences une perte de 20 à 30% du coût GRP radio à terme, rien qu’à cause des adblockers (à lire : «Adblocker Radio, lapplication qui va bouleverser la radio commerciale ?»).

12- Trop de studios locaux produisent à la chaîne sans trop se soucier de la créativité, répondant ainsi à la demande des régies qui veulent payer le moins cher possible des spots vite fait bien fait.  Les studios ne défendent et ne valorisent pas assez collectivement leur métier, leurs comédiens, leurs concepteurs-rédacteurs, le rôle central du producteur.  Ils communiquent peu avec les commerciaux qui ne connaissent pas vraiment les étapes du processus créatif. Et au final en local, le spot est trop souvent rédigé par l’annonceur. Un concours comme les Grands Prix stimule la créativité, met en valeur les producteurs les plus créatifs, mais pointe aussi le doigt sur les studios bas de gamme qui tirent le marché de la pub locale vers le bas. Les voix off amateurs à 2€ sont les pires ennemis des radios.

13- Les comédiens, les voix de la pub, les concepteurs-rédacteurs doivent être reconnus pour leur talent, au juste prix. L’intelligence artificielle et les voix de synthèse investissent déjà l’univers de l’audio et menacent respectivement les artisans de l’écriture et de la voix. Pensez-vous que la bonne direction consiste à remplir des écrans pleins de spots conçus, narrés et produits par des robots ? 

14- Trop d’annonceurs affirment : « J’ai fait de la radio, ça n’a pas marché ». Souvent à cause d’un mauvais spot, diffusé au mauvais moment. Les nouvelles régies publicitaires et les nouveaux acteurs de l’audio en ligne qui argumentent sur l’usage des datas pour un hyper ciblage des campagnes  (#TargetSpot, #Triton, #Dax, #Audi-On…) doivent être très vigilants sur la pertinence des créations publicitaires audio online. Sous peine de voir les supports désertés par des auditeurs lassés de retrouver dans leurs oreilles la même mauvaise pub que sur la FM, tout aussi mal ciblée.  

15- Les annonceurs ont besoin d’être aidés, accompagnés, rassurés, motivés, convaincus que la radio est un média efficace et puissant. Ils craignent que leur spot soit ringard, inaudible ou dévalorisé par un environnement publicitaire de réclames pitoyables qui prennent massivement les auditeurs, sans distinction, pour des naïfs, un peu sourds. C’est la réalité. Beaucoup d’annonceurs renoncent à la radio pour ces raisons.

A lire : 2019, L’année de la voix ?

 

16- L’audio est plus que jamais au cœur des innovations. 2019 se profile comme l’année de la voix à travers la radio, l’essor des podcasts d’entreprises, les contenus pour enceintes connectées… Les marques l’ont compris et travaillent maintenant sur leur signature vocale unique; le brand voice, reflet de leur personnalité.

 

C’est pour toutes ces raisons qu’une bonne pub est l’assurance d’un modèle économique profitable pour l‘ensemble de l’écosystème de l’audio. Éditeurs, fournisseurs, partenaires, intermédiaires,  annonceurs, employés…pour tous, l’avenir est lié à l’efficacité de la création publicitaire radio et à son acceptation par les auditeurs. Il est capital de reconsidérer l’intérêt des annonceurs et de placer la qualité de la création publicitaire au cœur des stratégies commerciales des radios et de leurs régies FM et online. 
 

Michel ColinMediatic Conseils
Expert en publicité audio, Michel Colin forme les commerciaux radio et conseille les médias dans leurs développements stratégiques. 

 

*Cette approche créative est le fil conducteur des formations Mediatic Conseils pour les commerciaux radio.

 

 

 

Pour motiver un prospect frileux, rien de mieux que l’écoute d’un bon spot radio !

 

Dès le début de votre rendez-vous de prospection, écoutez des bons exemples de spots radio avec vos prospects. Plus efficace que vos arguments, vos sondages ou vos remises, c’est la meilleure méthode pour donner envie de faire de la pub radio à un annonceur sceptique. N’attendez pas la fin de l’entretien pour parler du message ! Au contraire, abordez le sujet dès les premières minutes de votre découverte.

Vous pouvez soit ressortir vos meilleurs spots des archives, soit en télécharger dans la collection de plus de 2000 messages sur le blog Radiopub . Sinon,  demandez à votre studio de production de vous en fournir. La plupart des studios proposent des exemples de spots, à l’instar de Django qui vient d’alimenter une playlist Soundcloud d’une cinquantaine de spots, à consulter en cliquant ICI.

Les abonnés du Briefing, reçoivent chaque vendredi matin par email des spots créatifs avec des exemples d’offres commerciales, de dispositifs radio & digital et des arguments par secteurs d’activités, pour vendre plus efficacement. Pour plus d’infos ou pour tester gratuitement le Briefing, contactez michelcolin@mediatic.ch.

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

 

La monétisation digitale, le talon d’Achille des radios.

Dans son dernier rapport, « Analyse comparative des revenus numériques des médias locaux » Borrell & Associates met en évidence le retard des radios américaines en terme de revenus digitaux par rapport aux autres médias. Mêmes causes, mêmes effets ; le retard français est encore plus important.

 

 

La baisse de revenus publicitaires des radios américaines (de12 milliards de $ en 2013 à 10 en 2018) n’est pas compensée par les 10% de chiffre d’affaires issus du digital. La part de marché digitale des autres médias traditionnels est bien meilleure : TV et presse écrite génèrent entre 15% et 30% de revenus digitaux. Aujourd’hui 80% des commerciaux des médias traditionnels commercialisent des solutions digitales. Selon Borrell, une station de radio américaine moyenne a généré des revenus numériques d’environ 256 000 $ en 2018.

Les 5 dernières années, le marché publicitaire digital local a triplé. Aujourd’hui 63% des investissements des annonceurs locaux vont sur le digital et en grande partie sur Facebook (et les annonceurs en sont très satisfaits).

Entre 2013 et 2018, la publicité radiophonique et télévisuelle a perdu environ 8 points de part de marché au profit du numérique. Borrell affirme que cela se poursuivra jusqu’en 2023. «C’est au tour des médias audiovisuels de ressentir la perturbation. Depuis 2012, les vitesses d’accès à Internet ont été multipliées par six, transformant l’audience numérique des lecteurs en auditeurs et en téléspectateurs. « 

Obtenez le rapport complet de 52 pages de Borrell ICI

Pour former vos équipes à la commercialisation Radio + Digital cliquez ICI

 

 

Au menu du Briefing ; le spot de la semaine, comment vendre des spots emploi et des posts Instagram…

Au sommaire du Briefing du 12 avril 2019

  • Le spot de la semaine : L’identité sonore « Viens donc chez Speedy » et l’interview du PDG qui témoigne de l’efficacité de son jingle radio.
  • Des arguments pour vendre des spots offres d’emploi à toutes sortes d’entreprises locales, avec 30 exemples de messages à télécharger et des idées de contenus antenne.
  • Comment vendre des publications Instagram en complément de campagnes radio ? Avec des exemples de posts et l’offre commerciale « Amplification d’un contenu Instagram » de Radio Mont Blanc.

 

  • Chaque foyer français possède en moyenne 10,5 récepteurs radio ! Le détail de l’étude CSA sur l’équipement audiovisuel des français est un bon argument pour ceux qui pensent que la radio est en péril.
  • L’étude SIRTI / IFOP sur l’attachement des français aux radios de territoires.
  • Un nouveau challenge pour les 150 commerciaux radio abonnés du Briefing : qui vendra le plus d’identités sonores avant le 31/08/2019 ?

 

150 commerciaux radio sont abonnés au Briefing !

Le Briefing est une formation à distance destinée aux commerciaux radio sous la forme d’un podcast hebdo envoyé aux abonnés chaque vendredi matin à 8h00 (avec une vidéo et un support pdf) + une assistance permanente en ligne et un coaching individuel mensuel.

Testez gratuitement le Briefing, contactezmichelcolin@mediatic.ch

Plus d’infos sur Le Briefing, tarifs et témoignages d’abonnés : https://wp.me/pKwTO-50C

 

 

 

Au menu du Briefing ; le spot de la semaine, des idées de prospection pour les 4 prochains mois, une offre commerciale clés en mains…

Au sommaire du Briefing du 5 avril 2019

  • Le spot de la semaine : Le spot de la foire de Saint Etienne montre qu’il est possible d’être créatif, loin des clichés habituellement utilisés pour ce genre d’événement.
  • Comme chaque début de mois, un tour d’horizon des événements des 4 prochains mois permet de prospecter avec anticipation, avec de bons prétextes.

  • La Fête Nationale Américaine du 4 juillet 2019 : une liste d’annonceurs potentiels, des idées de dispositifs à proposer et un exemple d’opération commerciale vendue par Toulouse FM à American Car Wash (avec l’offre et les spots).
  • Des idées d’activation de vos communautés, de jeux & concours à sponsoriser, sur vos réseaux sociaux autour de la Coupe de Monde 2019 de foot féminin.
  • La radio, ou plutôt l’audio, se porte bien ! Consultez la synthèse des tendances des Radiodays Europe 2019.
  • Découvrez le nom de la gagnante du challenge des abonnés au Briefing qui a signé 21 contrats annuels au premier trimestre 2019 !

150 commerciaux radio sont abonnés au Briefing !

Le Briefing est une formation à distance destinée aux commerciaux radio sous la forme d’un podcast hebdo envoyé aux abonnés chaque vendredi matin à 8h00 (avec une vidéo et un support pdf) + une assistance permanente en ligne et un coaching individuel mensuel.

Testez gratuitement le Briefing, contactezmichelcolin@mediatic.ch

Plus d’infos sur Le Briefing, tarifs et témoignages d’abonnés : https://wp.me/pKwTO-50C

 

 

 

Radiodays Europe 2019 : les pros ont le sourire, l’AUDIO se porte bien !

LES GRANDES TENDANCES #RDE19 : créativité, innovation, direct, podcasts, audio, crédibilité, marque média, contenus, distribution multicanaux maîtrisée…

Venus de 60 pays, 1500 professionnels de l’industrie radiophonique internationale ont partagé leurs bonnes pratiques, assisté à des présentations passionnantes, dans une ambiance plutôt optimiste. Les audiences se tiennent bien, le marché publicitaire progresse pour les plus innovants, les technologies et l’audio digital ouvrent des perspectives de croissances, le podcast explose, les menaces sont clairement identifiées (plateformes de streaming en tête)…

Le keynote d’introduction de Paul Keenan (Bauer Media) a donné le ton des 10e RDE19 : « La radio ne s’est jamais portée aussi bien ! … Le Digital est bon pour la radio … Plusieurs pays ont battu des records d’audience et de chiffres d’affaires « .

Voici les points clés, sous l’angle de la monétisation, qui ressortent de ces 3 journées de conférences :

  • Le terme Audio remplace de plus en plus le mot Radio.

    Charlotte Hager, Director Comrecon Brand Navigation Austriche

  • Les auditeurs attendent un contenu premium quelque soit le support (app, podcasts, radio, web, social, DAB, mobile…).
  • Les annonceurs ont besoin de chiffres, d’idées et de simplicité.
  • Tout le monde s’accorde pour dire que l’audio est en train de vivre son âge d’or, avec un très fort potentiel de développement à travers les podcasts, les enceintes connectés (smartspeakers), l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (AI).

Grant Blackley – CEO SCA (TripleM…) 1er groupe media australien

  • Le DAB et les podcasts sont les 2 principaux leviers de croissance du média radio.
  • Les plateformes de streaming (Spotify, Deezer) et les groupes de presse développent une offre de podcasts natifs plus rapidement que les radios commerciales…Dans plusieurs pays, Spotify dépasse iTunes sur l’écoute des podcasts.
  • L’audience des podcasts a encore d’une très grande marge de progression.

    @RobTimony @audioXIreland

  • Le modèles de monétisation des podcasts se diversifient.
  • La créativité des opérations promo des radios étrangères illustre le dynamisme qui devrait inspirer les radio françaises …
  • La musique n’est pas un contenu attractif d’avenir, les radios musicales doivent enrichir leur offre avec un contenu premium, le plus local possible et en direct.
  • Les radios et diffuseurs audio en ligne commencent à considérer la créativité publicitaire, la qualité des spots, comme un enjeu majeur.

    Jo McCrostie, Creative Director, Global UK

  • Les marques prennent conscience de l’importance d’investir dans leur personnalité sonore. Pour leur communination audio en général et sur les smartspeakers en particulier.
  • Les radios doivent s’affranchir des clichés ringards, moderniser les promos, faire preuve de plus de créativité disruptive, connecter les auditeurs avec plus d’émotion.

 

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

Plus de détails sur le fil Twitter @Radiopub et sur le site des Radiodays Europe 2019 : https://www.radiodayseurope.com/news 

Rendez-vous pour les Radiodays Europe 2020 à Lisbonne !