Marché pub français 2015 : la radio s’en sort très bien, la presse plonge et le digital progresse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

pubometre IREP
Les recettes publicitaires des médias ont limité leur baisse à 1,1% en 2015, et devraient se stabiliser cette année, après une longue période de crise, selon l’Institut de recherches et d’études publicitaires (IREP) et France Pub.

La radio, longtemps considérée comme un refuge en temps de crise, a cédé modestement 0,8% en 2015 (720 millions €). La presse quotidienne et gratuite, les annuaires poursuivent leur descente aux enfers. La publicité numérique (bannières, mots-clefs sur les moteurs de recherche et mobile) caracole en hausse de 5,9%,  à 2,6 milliards €, soit un marché déjà 3,6 fois plus important que la radio.

Capture d’écran 2016-03-30 à 19.45.37

Pour la première fois, l’étude FrancePub intègre un nouveau poste appelé « médias propriétaires » qui comprend la part imputée au budget de communication des entreprises dans des  domaines tels que la création de sites et d’applis, la gestion, exploitation et analyse des différentes bases de données (targeting, datamining) ainsi que la création de contenus (Brand content) & animation de réseaux sociaux (Community Manager). Sur ce poste, les dépenses de communication des annonceurs sont estimées à 2,1 milliards €.

 

Source CBNEWS