La commercialisation des publications et vidéos Facebook Live est le nouvel atout cross média des radios locales.

 

Les vidéos Facebook Live s’avèrent être faciles à réaliser, faciles à vendre et très efficaces pour les annonceurs. C’est une nouvelle source de ventes additionnelles pour augmenter les contrats moyens mais aussi pour attirer des gros annonceurs récalcitrants ou ceux qui réduisent leur budget radio. D’autant que Facebook vient d’assouplir les règles publicitaires et affiche une réelle volonté de partenariat avec les médias.

Voici un extrait de la formation inter-radios « Comment générer simplement des revenus internet locaux » qui se déroulera à Paris le 9 juin 2017 (inscriptions ICI). Formez sans attendre vos commerciaux afin de vendre rapidement et simplement cette nouvelle opportunité !

La page Facebook de la radio est un média et un canal de diffusion de contenus. Pourquoi se priver d’un espace publicitaire aussi attractif ?

La plupart des pages Facebook des radios locales françaises restent sous le contrôle exclusif des antennes. C’est une aberration ! Le support publicitaire actuellement le plus attractif pour les entreprises locales se prive d’importants revenus sous prétexte que la pub pourrait nuire à la communauté, que la ligne éditoriale pourrait en souffrir… Cette posture témoigne d’une méconnaissance de l’usage que les auditeurs font des réseaux sociaux.

  1. Les internautes ne visitent pas la page Facebook de la radio mais voient passer que quelques publications dans leurs fils d’actus, sur leur portable.
  2. La publicité locale peut se révéler plus virale que certaines publications rédactionnelles, surtout si c’est de la vidéo et encore plus si c’est un Facebook Live.
  3. Les publicités placées sur le fil Facebook de la radio peuvent aussi cibler des internautes qui ne font pas partie de la communauté de la station. Et donc l’élargir.
  4. Si ce n’est pas la publicité de votre annonceur local, c’est de toute façon une autre publicité qui apparaitra dans le fil d’actualité de votre communauté !
  5. Depuis quand les journalistes décident du volume et de l’emplacement des espaces pub ?

L’engouement des commerces locaux pour Facebook est un tsunami publicitaire !

Ce qui se passe aux Etats-Unis arrive à grands pas de ce côté-ci de l’Atlantique et ça pousse à réfléchir :

  • 40% des PME américaines prévoient d’augmenter leur budget digital dont,  pour les 3/4 d’entre eux, en réduisant le budget des médias traditionnels les plus faibles.
  • Les premiers à subir ce transfert de budget seront les magazines locaux et surtout la presse quotidienne (-40% !), mais aussi la TV et la radio.
  • Les PME dépensent en moyenne 21% de leur budget total sur les médias sociaux. C’est la plus grosse part de marché médias.
  • 62% du budget digital des PME devrait aller sur Facebook, soit près du double par rapport à 2016!
  • 73% des PME ont déjà utilisé les réseaux sociaux pour promouvoir leur business.
  • 95% des annonceurs locaux sont satisfaits des résultats de la publicité sur Facebook.
  • La publicité locale sur les réseaux sociaux est le segment de croissance le plus rapide et augmentera de +247% d’ici 2020 !

(Source Borrell USA 2017)

 

Les médias locaux américains (radio, TV, presse) ont tous développé des offres commerciales pour exploiter le Facebook Live.

Comment réussir vos vidéos Facebook Live ?

  • Il suffit d’un smartphone avec un micro pour publier en direct une vidéo Facebook Live sur le compte de la radio (c’est encore mieux avec un stabilisateur et une lampe).
  • Un animateur, un journaliste dédié, le community manager, responsable promo, devraient être en mesure de filmer…
  • Il faut planifier sur Facebook l’heure du live et l’annoncer par des speaks antenne.
  • Il faut augmenter la portée de la publication par l’achat de Facebook Ads (à partir de 8€!)
  • Privilégiez les vidéos courtes car les vidéos vues en entier obtiendront plus de visibilité (portée).
  • L’avantage du Live (par rapport à une vidéo enregistrée) est que la publication aura automatiquement et gratuitement une portée beaucoup plus importante.
  • La vidéo peut être archivée, mais aussi partagée sur le Facebook du client et sur d’autres pages et sites web.
  • Vous pouvez ensuite monter la vidéo et la publier sur Youtube.
  • Les résultats sont mesurables immédiatement.
  • Respectez les nouvelles règles publicitaires (cliquez ICI)

Exemple : voici une vidéo Facebook Live achetée chaque semaine par un concessionnaire auto. Quelques jours après la publication le compteur affiche déjà 7’400 vues. Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo.

 

A qui vendre des vidéos Facebook Live ?

Les Facebook Live vous permettront d’augmenter le budget de certains clients et de motiver de nouveaux prospects. Il donnera une image digitale immédiate à votre média. Instantanément, votre offre commerciale deviendra cross média, digitale, sociale et mobile.  Vous pouvez vendre des Facebook Live à l’unité, ponctuellement, mais aussi par abonnement avec, par exemple, un Facebook Live par semaine ou par mois, en complément d’une campagne radio,  à :

  • un concessionnaire auto qui va présenter ses nouveautés, ses occasions, son atelier…
  • un agent immobilier qui va présenter des biens à acheter ou à louer…
  • un organisateur d’événement, de salon, qui va présenter sa manifestation….
  • une boutique, un magasin, qui va montrer des produits en promotion, des idées de cadeaux, faire une visite de son établissement…
  • un restaurant qui va présenter sa carte, offrir une recette, un cours de cuisine…
  • un club de sport pour montrer les différentes ambiances, activités, ateliers, coachs…
  • un magasin de bricolage pour donner des conseils, présenter de nouveaux matériaux, outils….

Une vidéo Facebook Live vendue par la radio associative confessionnelle Radio Fidélité.                                               Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo.

 

Combien vendre les Facebook Live ?

Ne vendez des Facebook Live qu’à des clients radio, en complément d’une campagne spots. Gardez la vente de publications simples (post partagé, post avec photos..)  pour des annonceurs trop petits pour la radio.

  • Une radio associative française vend des Facebook Live à 500€ l’unité.
  • Un média local genevois tout juste créé vend des Facebook Live environ 1000€ l’unité, 1500 les 2 et 2000€ les 3 (Facebok Ads inclus).

Le tarif n’est pas forcément lié au nombre de fans de votre page. C’est l’investissement en Facebook Ads qui déterminera le nombre de vues.

Le client pourrait faire ses vidéos lui-même ou avec un prestataire vidéo local, mais cela ne sera pas aussi valorisant qu’un Facebook Live réalisé par un professionnel de la radio locale, publié sur une page qui comporte déjà beaucoup plus de fans que celle de l’annonceur.

Plus le fil d’actualité du Facebook de la radio est animé, plus vous pouvez insérer de Facebook Live car les Fans ne consultent pas la page Facebook de la radio, ils consultent les publications et notifications dans leur propre fil d’actualités.

Une vidéo Facebook Live vendue à une agence immobilière. Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo.

Managers, commerciaux, chef d’antenne… N’attendez pas pour vous former !

Vous avez besoin d’aide pour la transformation digitale de votre média local ? Vous voulez approfondir certains sujet de cet article ? Vous cherchez à développer les autres revenus digitaux  de votre radio ? Ne reproduisez pas les modèles du passé ! Evitez de faire des erreurs, des expériences hasardeuses. Profitez de l’expertise d’un consultant qui vous fera gagner du temps et donc de l’argent rapidement.

Appelez maintenant Michel Colin au +33 (0) 6 76 15 04 05 (michelcolin (@) mediatic.ch) pour un premier contact téléphonique ou inscrivez-vous à la prochaine formation « Générer des revenus digitaux locaux simplement » qui se déroulera à Paris le 9 juin prochain. Cliquez ICI.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.