Adblock Radio, l’application qui va bouleverser la radio commerciale ?

Le fondateur de l’application, Alexandre Storelli, a mis au point un adblocker de pub radio. L’algorithme détecte en direct les publicités à la radio et permet de les zapper. Le développeur lyonnais annonce la couleur : « Face aux nouveaux modes de consommation des médias, la radio doit se réinventer et proposer une meilleure expérience d’écoute. Objectif : amener les radios à construire un modèle économique alternatif à la publicité ».

Adblock Radio pourrait bousculer l’écosystème de la publicité audio

J’ai découvert le tweet de James Cridland puis, en lisant la présentation de l’application Adblock Radio sur le site www.adblockradio.com, j’ai cru lire une fake news. J’ai même pensé que ça ferait une bonne idée de poisson d’avril. Mais nous sommes en janvier 2019 et l’objectif d’Alexandre Storelli pourrait bien bousculer l’écosystème de la publicité audio, à moyen terme.

Adblock Radio est un site web français sur lequel on choisit d’écouter une radio dans une liste, pour l’instant assez réduite. Quand une publicité est diffusée le lecteur peut au choix : baisser le son, zaper sur une autre radio, zaper et revenir ensuite sur la radio d’origine.

 

Le code source du système de filtrage est accessible en open source sur Github https://github.com/adblockradio/adblockradio. L’auteur a documenté sa démarche par un article sur son blog https://www.adblockradio.com/blog/2018/11/15/designing-audio-ad-block-radio-podcast/ . Il faudrait que l’application fonctionne directement sur le mobile ou dans le navigateur pour être plus efficace.

Les adblockers font perdre 50% de l’inventaire

L’article de Nextimpact.com « Adblock : une utilisation de plus en plus massive qui fait réagir » détaille les effets néfastes des bloqueurs de publicité sur l’économie des éditeurs de sites web. Selon Block Metrics, entre 45 et 50 % des utilisateurs visitent des sites web sans afficher de publicité. Une perte financière non négligeable pour les sites qui va croissante.  Imaginez que l’inventaire (l’espace commercialisable), que le chiffre d’affaires en ligne des médias déjà assez laborieusement acquis, soient diminués de moitié par les adblockers…

J’ai donc (facilement) téléchargé l’application pour m’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une mauvaise blague et pour écouter mon premier ablocage sur RTL.  Et ça marche ! Après un jingle RTL, le son s’est coupé le temps de la pause pour revenir avec la voix de l’animatrice. Pour l’instant le Cheval de Troie est encore en version Beta, mais ce n’est qu’un début, prometteur si l’on regarde le succès des adblockers sur le web.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adblock Radio développe un nouveau lecteur autonome qui lira bientôt les webradios avec un différé d’une dizaine de minutes. Lorsqu’une interruption publicitaire sera détectée, l’appli la saute en avance rapide. Ainsi, on obtiendra de la musique et des émissions en continu. S’il n’est pas possible de sauter l’interruption, le lecteur passe sur une autre station. Fournit aussi le nom des artistes et des émissions en direct.

Encourager les médias à s’éloigner des publicités et à développer le modèle d’abonnements directs.

Actuellement, Adblock Radio traite plus de 60 webradios de 7 pays européens. Mais le système est conçu pour être compatible avec toutes les radios et disponible sur tous les devices (enceintes connectées, récepteurs DAB+ et Wifi, autoradios, applications mobiles…).

 

Alexandre Storelli, Adblock Radio

« Mon objectif est d’encourager les médias à s’éloigner des publicités et à développer le modèle d’abonnements directs. Les relations commerciales directes entre les éditeurs et les consommateurs ont de nombreux avantages. Par exemple, elles permettent un meilleur alignement des intérêts entre éditeurs et consommateurs, pour un contenu moins addictif et de meilleure qualité. Je crois réellement au design éthique, qui inscrit le respect de l’utilisateur au cœur des produits. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez par exemple le site du Center for Humane Technology. Une partie de notre société cherche des solutions alternatives à la publicité. Adblock Radio aide la radio à se transformer » Alexandre Storelli.

 

Combien d’auditeurs payants faudrait-il à NRJ pour compenser une perte de la moitié de son chiffre d’affaire actuel ?  La partie s’annonce difficile… mais pas insurmontable.  Cela me rappelle l’arrivée du piratage de la musique en ligne, qui après avoir fragilisé les artistes et bouleversé l’industrie musicale, a finalement laissé place à un nouveau modèle économique (streaming payant ou pub) plus équitable.

Ayons toujours en tête que des titres de presse puissants, des gratuits locaux par exemple, ont été exterminés en quelques mois par des applications à priori anodines et moches comme… Le Bon Coin.

Le podcast payant, avenir de l’audio commercial ?

Comme la presse écrite et la TV le constatent aujourd’hui, l’avenir des médias passera-t-il par un modèle majoritairement financé par souscription, par abonnement payant ?  Pour la radio, média gratuit par excellence, ce serait une sacré révolution. Pourtant « Encourager les médias à s’éloigner des publicités et à développer le modèle d’abonnements directs » c’est le chemin déjà pris par certains éditeurs de podcasts pour lesquels l’audience paie pour écouter.

D’autant que les auditeurs de podcasts apprécient les pubs qui sponsorisent leur programmes préférés car désormais les messages sont dynamiques, ultra ciblés et donc pertinents.  Cerise sur le gâteau, 72% des américains qui écoutent régulièrement un podcast ont déjà effectué un achat consécutif à une pub entendue dans leur série audio (Midroll.com).

 

En conclusion, l’avenir des médias audio, reposera sur un contenu de qualité, soit payé par souscription, soit financé par une publicité créative ou utile, ultra ciblée, explicitement acceptée et réellement appréciée par l’auditeur.

C’est possible, à l’instar de la campagne Total Blablacar (Studio La-Bo / BETC) diffusée au milieu de vos playlists Deezer et Spotify. A écouter ICI.

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.